Euro : Le Pays de Galles accroche la Suisse (1-1)

BAKU – Dominatrice sur l’ensemble de la partie, c’est un résultat très décevant pour la Nati cette après-midi. Incapable de marquer en première mi-temps malgré une domination constante, les Suisses ont fini par être rattrapés par des Dragons gallois, tout… sauf en feu !

Le match

Avec l’une des pires attaques des phases de qualification, le Pays de Galles a tout de même réussi à se qualifier pour cet Euro 2020. Une véritable satisfaction pour cette petite nation, pourvue de talents néanmoins. Plusieurs leaders peuvent en effet apparaitre dans ce groupe : Joe Rodon, en défense, et le très médiatique Gareth Bale, en attaque. Face à la « Nati », l’équipe de Suisse, ces deux Spurs étaient attendus par les fans des Dragons Galois.

Titulaires d’entrée de jeu, ces derniers n’ont cependant pas pu masquer à eux seuls, les nombreux problèmes de cette sélection. Face à une Suisse en confiance, déterminée à rallier les huitièmes de finale sur cette édition, la première mi-temps de ce match n’a donc pas été convaincante côté gallois.

Publicités

Positionné en 4-3-3, le jeu des gallois s’est résumé à tenter de jouer en contres. Mais face à une équipe adverse très à l’aise balle aux pieds, cette tactique n’a que trop peu fonctionné. Toujours très hauts, les suisses ont en effet étouffé les gallois dans leur partie de terrain. Eclairés dans la construction avec un Shaqiri et un Freuler à la baguette, les suisses ont également fait montre d’une bonne maîtrise à la récupération du ballon.

Disposée en 3-4-3 avec un Shaqiri en soutien, la Suisse a parfaitement quadrillé le terrain, alternant entre jeu court et jeu long, passe directes, et passes plus courtes. L’unique franche tentative des gallois, une tête de Moore à la 15ème, aurait pu coûter cher à la Nati; heureusement, le gardien Sommer n’a pas tremblé pour détourner ce ballon.

Publicités

Hormis cette tentative, le jeu a été à sens unique : en témoigne une possession à 68% pour la Suisse. Néanmoins, si de bons mouvements, et des automatismes intéressants ont été aperçus au sein de cette formation, il en ressort, également de cette première mi-temps, un manque de spontanéité offensive du côté de la Suisse.

Certes, quelques tentatives de reprises de Xhaka (11′ et 24ème) ont eu lieu, mais hormis ces dernières, c’est une Suisse trop timide, et maladroite, qui est apparue face au but. Ainsi, ni Embolo, par ses décrochages incessants, ni Seferovic, par ses quelques tentatives (27′ et 45+1ème), n’ont réussi à profiter de la suprématie de leur nation sur le rectangle vert. Même son de cloche du côté de Mbabu, ou bien de Schar, tout proche de marquer à la 20ème, d’une magnifique talonnade, suite à un corner tiré au premier poteau.

La Suisse se réveille, les Dragons rugissent

Tirés par Shaqiri, les corners, en première mi-temps de la Nati, ont été les phases de jeu les plus dangereuses. En seconde période, le danger désormais connu, les gallois savaient à quoi s’attendre. Des largesses défensives étaient apparues dans la ligne de quatre des gallois en première mi-temps; après la pause, ces dernières ont fini par plomber le moral des Dragons. En effet, c’est bien sur corner que la Nati a fini par se détacher dans ce match. Après une excellente remontée éclaire de Embolo, aboutissant à une frappe (49′), un corner a en effet permis à la Suisse de marquer le premier but de cette partie.

A la baguette, Shaqiri a cette fois-ci levé son ballon – après avoir toujours tenté des corners à ras terre. Cette décision a été la bonne : le joueur de Liverpool a trouvé la tête de Embolo, qui s’est parfaitement défait du marquage de Roberts pour ajuster sa tête.

Publicités

On pensait alors que le plus dur était fait. La Suisse semblait totalement maître de son sujet, proche de marquer le 2-0 par l’intermédiaire de Mbabu (61′). Les Dragons semblaient, quant à eux, totalement au fond du trou après ce coup de massue reçu juste après la pause.

Un retour des gallois dans ce match semblait donc peu probable. Mais les grandes compétitions comme l’Euro, adorent les scénarios renversants. Ainsi, le Pays de Galles, malgré un manque de maîtrise dans ses (timides) mouvements, est donc parvenu à égaliser. Après le coup de casque de Embolo, c’est Kieffer Moore qui a fait montre de ses qualités dans les airs pour le 1-1 (74′).

Publicités

Frustrés par cette égalisation, les Suisses ont tenté d’aller chercher le 2-1. L’entrée de l’avant-centre du Dinamo Zagreb (Croatie), Mario Gavranovic, est allée dans ce sens. Sur son premier ballon, le goleador de Zagreb a cru marquer (85′), mais la VAR a finalement mis à terre tous ses espoirs de but. Dans le temps additionnel, deux nouvelles tentatives ont émané de l’activité monstrueuse de l’entrant. Malheureusement, ce dernier n’a pas été récompensé, butant sur un dernier rempart adverse, Danny Ward, sans doute l’un des meilleurs gallois cette après-midi.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Un avis sur « Euro : Le Pays de Galles accroche la Suisse (1-1) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :