Ligue des champions : City amorphe, exploit des Blues de Thomas Tuchel (0-1)

EUROPE – Un succès retentissant ! Manchester City, équipe qui détient sans doute l’un des meilleurs effectifs au monde, a subi une défaite dans un match crucial, face à une jeunesse encore parfois insouciante. Cet exploit réalisé par Londres, va faire date dans l’histoire de la Ligue des Champions. Après le Bayern, Chelsea succède donc aux bavarois, et empoche sa seconde « Coupe aux grandes oreilles » après celle de 2012… remportée aux dépens de Munich ! Ce trophée enchantera sans doute toute l’Angleterre, et récompense une année des Blues folle. Portés par l’ancien entraîneur allemand du PSG, les londoniens se sont métamorphosés, pour arriver à leur meilleur niveau. Jeunes, ambitieux, parfois encore en phase de progression : ce onze n’a pas fini de faire rêver !

Werner muet, Havertz se distingue

Chaque année, la Ligue des Champions est l’objectif ultime pour plusieurs grands clubs européens. Tous, en secrets, rêvent de soulever cette « Coupe aux grandes oreilles ». Pour d’autres, les ambitions sont clairement affichées. A l’instar du PSG, du FC Porto, ou bien encore du Real Madrid, ils étaient nombreux à vouloir se retrouver dans ce stade survolté du Dragon à Porto, face à 16.500 supporters gonflés à bloc. Finalement, seuls Chelsea et Manchester City ont eu droit à cet honneur.

Ces deux armadas de Premier League se sont livrées un duel 100% britannique, comme il y a deux ans, où les Spurs de Tottenham, et les Reds de Liverpool, étaient parvenus à ce stade de la compétition.

Ce soir, les deux camps voulaient, bien entendu, l’emporter. D’un côté comme de l’autre, des avantages étaient visibles : Manchester City détient de très grands joueurs qui ont déjà fait leurs preuves, comme Mahrez ou bien encore De Bruyne, tandis que Chelsea peut compter sur de grandes pépites, certes moins expérimentées, mais plus virevoltantes. Ces dernières peuvent donc apporter plus de vitesse, plus de folie, face à la maîtrise de City.

Cela ne pose cependant pas de problème, Chelsea n’ayant en effet aucun mal à laisser la possession à l’adversaire. A l’inverse, la maîtrise de ce point est fondamentale pour Guardiola. Avec une possession de balle s’élevant à 65% à la mi-temps, Manchester City a donc eu davantage le ballon. Cependant, les londoniens ont su se montrer plus tranchants face au but, plus menaçants. En effet, la vitesse de l’attaque des Blues, a permis à l’équipe de Thomas Tuchel de se défaire facilement du pressing des citizens.

Libéré, le Chelsea de Tuchel n’a eu aucun mal à se créer des espaces dans la défense adverse. Bien que City a eu la possession, Chelsea a été aperçu bien plus souvent dans la surface de Emerson. Les combinaisons entre Mount et Werner, ont favorisé une certaine fluidité dans les transmissions vers l’avant. En revanche, la maladresse de Werner face au but a handicapé une bonne partie du temps Chelsea.

Ainsi, pendant un peu plus d’une demi-heure, les désillusions se sont enchaînées pour les Blues. La titularisation de Werner a sans doute été remis en question par les supporters après avoir vu l’allemand rater une occasion en or, suite à un service de Mount (10′), ou bien encore après l’avoir vu gâcher ce magnifique une-deux entre lui, et son coéquipier anglais (15′).

Par la suite, les tentatives des Blues se sont enchaînées. On pensait que le vent avait tourné, que Chelsea n’allait pas se relever et marquer, ou pire, que Londres allait s’effondrer suite à la sortie sur blessure de Thiago Silva (39′). Que nenni ! Alors que le match aurait pu basculer, c’est bien Chelsea, après une longue relance de Mendy, et une passe dans la profondeur de Mount, qui a réussi à ouvrir le score. Kai Havertz, qui n’avait encore jamais marqué dans cette compétition, a fait preuve de beaucoup de sang froid lors de son duel avec Ederson (42′).

ManCity sans solution

Ce but est arrivé à un moment idoine : juste avant la mi-temps. Au vu de la pâle prestation défensive de Manchester City en défense, ce but était amplement mérité. Avec ce score favorable à la mi-temps, le grand danger pour Chelsea, aurait été de totalement passer à côté de son entame de seconde mi-temps.
Mis sous pression par des Citizens peu commodes, les Blues ont cependant réussi à faire le dos rond, avant de retrouver quelques couleurs à l’heure de jeu.

Plus les minutes avançaient, plus les souvenirs de 2012, et cette finale gagnée aux tirs au but par Chelsea face au Bayern, revenaient dans les têtes des supporters. Plus les minutes s’écoulaient, plus Chelsea subissait… Mais cette formation n’a jamais abdiqué. Extrêmement serein à l’arrière en première mi-temps, la solidité défensive des Blues a été la clé de ce match.

En effet, sans cette solidité, City aurait pu marquer, comme sur cette tentative de Mahrez (69′), suite à une ouverture de Foden. ManCity a en effet poussé, a tout donné pour revenir à égalité. Des changements sont intervenus en ce sens : l’entrée du « Roi brésilien », Gabriel Jesus, ou bien encore l’apparition de la légende vivante du club, Aguero.

Toutes les cartes des Citizens ont été lancées dans la bataille. Mais aucune n’a permis à City de revenir sur Chelsea. Guardiola, qui n’a encore jamais gagné la moindre Ligue des Champions sans le prodige argentin Messi, devra sans doute s’expliquer sur cette nouvelle désillusion.

Favori sur le papier, ManCity a déçu, tandis que Chelsea, qui était au bord du gouffre après avoir remercié Franck Lampard après l’hiver, est désormais au sommet avec un Thomas Tuchel fin tacticien. Le travail de l’allemand, en si peu de temps, est considérable. L’an dernier, avec Lampard, Chelsea avait encaissé une lourde défaite face au Bayern en huitièmes. Aujourd’hui, le club londonien soulève le trophée ultime du football occidental !

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :