Europa League : Pas de réaction d’Arsenal, qualification de Villarreal (0-0)

Europe – Après deux victoires anglaises en demi-finale de la Ligue des Champions, le danger était grand de voir se dessiner ce soir deux finales 100% britanniques comme il y a deux ans. L’Europe n’a pas pu compter sur le Real, club européen mythique, ni même sur l’AS Rome, formation italienne historique, mais sur Villarreal, in fine, pour apporter un peu de diversité au milieu de trois équipes de Premier League. Villarreal sera donc l’adversaire de Manchester United en finale de cette Europa League 2021. Un véritable exploit, proprement inattendu : ce club n’a en effet jamais remporté le moindre trophée dans son histoire. Créé en 1923, le club situé dans la banlieue de Valence a réussi à attirer Unai Emery il y a peu, ce qui a grandement fait bouger les choses. Manager expérimenté, passé par le PSG ou bien encore Arsenal, ce dernier brille par sa fantastique capacité à emmener ses troupes dans des campagnes de C3 folles. Emery a ainsi marqué l’histoire du FC Séville de cette manière. Aujourd’hui, il est tout proche de marquer celle, encore vierge, de Villarreal, ce qui serait un véritable exploit au vu de la taille de ce club. Bien loin des autres finalistes européens de cette année – Chelsea, ManCity et ManU -, Villarreal a su créer un collectif fort en recrutant intelligemment, et en s’appuyant également sur des joueurs d’expérience. Villarreal, dans ce quatuor d’équipes, dénote, et prouve, également, que le football n’est pas simplement une question d’argent. Villarreal est la preuve vivante que le football version « Super League européenne », est une méprise totale de ce qu’est ce sport. Si cette Super League avait été actée, Arsenal aurait logiquement eu droit aux grands soirs et a une exposition maximale. Ce soir, au sein d’une compétition, non pas financière, mais bien sportive, Arsenal a été relégué au second plan, et Villarreal s’est qualifié. Seul club en finale qui ne faisait pas partie du projet, mort-né, de SL, Villarreal fait ce soir briller le football européen tout entier ! Félicitations.

Le match

N’ayant quasiment rien montré de positif à l’aller, Arsenal s’était incliné la semaine dernière en Espagne (2-1). Cependant, un pénalty chanceux avait tout de même permis à Arsenal de marquer un but à l’extérieur. Cette réalisation est cruciale dans cette double confrontation, et les choses s’annonçaient plutôt ouvertes pour Arsenal en début de partie. Le club londonien n’avait en effet besoin que d’une petite victoire, 1-0, pour entrevoir la finale.

Après avoir contracté le paludisme il y a quelques mois lors d’un voyage au Gabon, son pays natal, Pierre-Emerick Aubameyang, après son grand retour en Premier League ce week-end, retrouvait ce soir en Europa League sa place de titulaire. Entouré de Pepe, Odegaard et Saka un peu plus excentré, le gabonais n’a néanmoins pas suffisament aidé Arsenal en première mi-temps.

Publicités

L’objectif de Arteta, coach d’Arsenal qui se savait en danger ce soir en cas de contre-performance, était bien entendu de mettre la pression sur les cages espagnoles. Un onze ultra offensif a été mis en place à cet effet… mais s’est montré étrangement discret. Les joueurs locaux ont tenté de pratiquer un jeu très direct, à destination de Pepe et Saka notamment. Cette stratégie n’a guère fonctionné, et au-delà des quelques pertes de balle, et maladresses dont ont pu faire preuve Saka ou Pepe, ces derniers ont surtout buté sur une défense adverse solide. Cette dernière a quadrillé parfaitement l’entièreté du terrain et, à l’instar de Trigueros ou Torres, ne s’est jamais fait surprendre dans son dos.

Au cours d’une première mi-temps très fermée, Villarreal s’est donc surtout distingué par sa gestion défensive, mais a aussi eu quelques occasions à négocier. La frappe de Samuel Chukwueze à la 5ème, a sans doute été l’une des tentatives les plus dangereuses pour les espagnols. Particulièrement offensif, le joueur d’origine africaine s’est cependant blessé peu avant la demi-heure de jeu (29′), et a donc dû sortir. Le jeune Yeremi Pino est venu le remplacer. Villarreal a ici perdu une arme offensive influente dans cette partie : un véritable coup dur !

Publicités

Du côté d’Arsenal, la défense de Villarreal empêchant quasiment tous les débordements sur les côtés, le jeu offensif des locaux en a pâti, et a manqué de réussite en somme. En ce sens, le club anglais ne s’est procuré que quelques occasions par l’intermédiaire de Aubameyang, qui a notamment touché un poteau (26′) suite à une frappe, un délicieux « exter » du pied droit. Néanmoins, au terme de ce premier acte, Arsenal n’a que trop peu usé de sa force collective pour se créer des espaces.

Aubameyang touche le poteau, Arsenal prend la porte

En seconde mi-temps, une réaction de Londres était obligatoire : il en allait de la suite de la saison d’Arsenal, et même de l’an prochain. En effet, distancé en championnat, l’Europa League était le seul moyen pour Arsenal de se qualifier pour la Ligue des Champions l’an prochain.

Au début du second acte, Arsenal a donc tout fait pour repartir du bon pied dans cette partie. Cependant, malgré de nombreuses tentatives en seconde mi-temps, Arsenal n’a jamais réussi à marquer ce but qui aurait pu tout changer. Les Gunners ne sont pourtant pas passés loin, plusieurs fois, de faire trembler les filets.

Publicités

Dès la 46ème, Nicolas Pepe a ainsi profité d’une belle occasion. Hors cadre, la frappe de l’ancien lillois a été suivie par une tentative de Smith Rowe au second poteau (49′), qui s’est à nouveau perdue dans les gradins vides de l’Emirates Stadium.
Arsenal a manqué de réussite, parfois également de présence dans la surface de vérité. Souvent trop esseulé, Aubameyang n’a pas eu l’influence escomptée en attaque… et a surtout frustré les siens. En effet, déjà auteur d’un poteau en première mi-temps, ce dernier a de nouveau touché les montants de Geronimo Rulli en seconde période. Le gabonais avait pourtant réussi à sauter plus haut que la défense adverse à la 80ème pour reprendre un bon centre fort de Hector Bellerin au point de pénalty. La bonne extension de l’avant-centre n’a, malheureusement, pas suffi pour sauver Arsenal. Moribond à l’aller, et tout aussi inexpressif et maladroit ce soir, le club londonien est logiquement éliminé de cette Europa League.

En finale, un alléchant Villarreal – Manchester United aura donc lieu. Dans l’autre demi-finale, les mancuniens ont en effet battu les derniers représentants italiens dans cette compétition européenne. Il s’agissait du club de l’AS Rome.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :