Liga (J34) : Auteur d’un hold-up, Bilbao se relance à Séville (0-1)

Espagne – Au cours d’un match dispensable où aucune des deux équipes ne s’est véritablement montrée à son avantage, Bilbao n’a eu besoin que d’une accélération pour obtenir les trois points de la victoire. Un véritable hold-up de la part des basques, survenu à la 90ème minute ! Ces points compteront à l’heure du décompte, et Bilbao, auteur jusque là d’un sprint final décevant, ponctué d’une défaite en finale de la Coupe du Roi – 4-0 face à Barcelone –, se relance ici totalement dans la course aux places européennes.

Séville attaque, Bilbao défend

Eliminé de la Ligue des Champions par le Borussia Dortmund, l’équipe du FC Séville va retrouver la « Coupe aux grandes oreilles » la saison prochaine. L’an dernier, Séville s’était qualifié pour cette compétition grâce à sa victoire en finale de l’Europa League; cette année, c’est en championnat que Séville a réussi à décrocher son sésame européen. Après 33 matchs, la formation coachée par Julian Lopetegui est en effet 4ème, avec un matelas de près de 20 points vis à vis du 5ème, la Real Sociedad. A quatre journées de la fin du championnat, Séville ne peut plus être délogé de sa quatrième place donc, mais peut encore réussir à accrocher une place sur le podium. En effet, avant ce match face à l’Athletic Bilbao, quatre petits points séparaient seulement la formation andalouse, de celle catalane, le Barca en l’occurrence, 3ème avec 74 points.

En cas de victoire face aux basques, Séville pouvait donc mettre sous pression les coéquipiers de Griezmann. Ce match s’avérait donc capital dans la lutte pour la troisième place. Pour Bilbao, assuré de son maintien pour la saison prochaine, cette partie était en revanche synonyme de dernière chance pour tenter d’accrocher l’Europe. 10ème avec huit points d’écart sur la 7ème, et première place européenne, Bilbao n’avait tout simplement pas le choix s’il voulait encore entretenir un (mince) espoir de qualification pour la Conference, ou l’Europa League. En ce sens, une victoire était impérative.

Ce match ne signifiait donc pas la même chose pour ces deux équipes, très éloignées au classement, et aux ambitions radicalement différentes. Pourtant, ces deux équipes ont fait jeu égal en première mi-temps.
Dans son Estadio Ramon Sanchez Pizjuan, situé quelque peu en périphérie de la ville, Séville n’a pas su se défaire de Bilbao. Dominatrice lors du premier acte, la formation coachée par l’ancien technicien, éphémère, du Real, Lopetegui, n’a pas su trouver la solution face au bloc resserré, et très bas des basques.

Publicités

Tout semblait pourtant s’emballer très vite dans cette partie, avec une passe de Suso dans la profondeur, pour un Ocampos à bout portant (8′). Ratée, cette grosse occasion fut l’une des seules pour Séville durant ces 45 premières minutes. En effet, par la suite, Bilbao a bétonné à l’arrière, et Séville a eu le plus grand mal à se créer des espaces.
Un jeu assez direct, fait de centres hauts et forts vers la surface, a donc été déployé par Séville. Cependant, hormis un centre de Navas intéressant (20′), aboutissant à une frappe non-cadrée de Rakitic, et une action collective bien menée (29′) par Papou Gomez notamment, le FCS a été inexistant dans la surface de vérité basque.

Amorphe, et ne pouvant compter que sur 28% de possession de balle, Bilbao a eu de la chance de tomber sur un Séville peu en réussite ce soir, à l’image de cette frappe trop axiale, à la 35ème minute, émanant du marocain Youssef En Nesyri.

Inaki Williams sur le fil

Sans solution, et sans beaucoup d’idées, Séville est donc ressorti frustré de cette première mi-temps qu’elle aura pourtant dominée. Cette équipe locale n’en était cependant qu’au tout début de sa souffrance. Non pas du fait d’une domination basque, mais du fait d’un manque cruel, et inhabituel, de réussite face au but.

Séville restait sur huit matchs sans défaite en Liga, avec au moins un but marqué dans chacun de ces duels. Ce soir, Séville a été en total décalage avec ses statistiques habituelles, ne parvenant pas à marquer, et ce malgré plus de 10 tentatives en seconde mi-temps !

Publicités

Pire, durant ce second acte à sens unique quasiment, Séville a fini par se faire surprendre à la toute fin de cette partie (90′), sur l’une des seules offensives de Bilbao. Les basques n’avaient que peu tenté durant ce match, et sont finalement passés devants, suite à un contre ravageur dans les dernières minutes. Ainsi, à la 90ème minute, la course de Ohian Sancet a laissé tout le bloc de Séville sur place. Pas attaqué, quasiment seul dans l’axe, le jeune espagnol formé à Bilbao n’a eu aucun mal à servir Inaki Williams dans la profondeur. L’attaquant de 26 ans, seul face à Bono, le goal de Séville, n’a pas raté son face-à-face (0-1), et a offert une victoire inespérée aux siens !

Bilbao à la relance

Au vu de la physionomie de cette partie, Séville ne méritait pas une défaite. Pourtant, cette formation a finalement été punie de son manque de réussite face au but basque ce soir. Bilbao, qui avait déjà réussi à battre Séville sur sa pelouse lors de la phase aller du championnat (2-1), confirme à nouveau ce soir que le FC Séville est un adversaire qui lui réussit bien.

Publicités

Les trois points de la victoire permettent à Bilbao de passer 9ème, à 6 points du Betis Séville (7e), et donc de la première place européenne. L’Athletic ne pouvait rêver mieux comme résultat, et devra confirmer face à Osasuna (11e), ce week-end à domicile. Après cinq matchs où Bilbao n’a engrangé qu’une seule victoire, ce succès face à Séville relance parfaitement cette équipe.

A l’inverse, pour le FC Séville, c’est un véritable coup d’arrêt. Au classement, dans la course au titre, Séville perd des points, et peut ce soir quasiment dire adieu à cette place de leader. Avant d’affronter le Real la semaine prochaine, Séville ne réalise pas du tout une bonne opération.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :