Liga MX (J17) : Cruz Azul accroché, Tijuana éliminé (1-1)

Mexique – Tijuana a espéré jusqu’à la dernière seconde, et a même marqué à ce moment précis. Ce dernier, à la fois beau, et terriblement décevant, a, in fine, enterré les derniers espoirs de qualification pour la phase de finale de Tijuana. Un résultat somme toute logique, tant Tijuana s’est montré fébrile, parfois peu engagé, au cours de ses 17 matchs de Liga MX.

Un dernier match crucial

La phase de clôture de la Liga MX vit sa 17ème et dernière journée ce week-end. Cette phase est cruciale puisqu’elle permet aux 18 clubs qui y sont engagés, de participer par la suite à la phase finale du championnat du Mexique. Seulement, cette phase finale n’est accessible qu’à partir de la 12ème place. Le risque pour six formations, est donc de ressortir sans qualification au terme de ces 17 journées.

Cette situation peu envieuse, Tijuana aimerait bien l’éviter. 14ème avant ce dernier match, les trois points de la victoire permettraient à cette formation de se qualifier pour cette phase. Tijuana, auteur néanmoins d’une phase de clôture peu réussie, avec notamment deux séries de trois défaites d’affilée, n’est aujourd’hui plus maitre de son destin. En ce sens, en plus d’une victoire, impérative sur la pelouse de Cruz Azul ce soir, Tijuana doit espérer une défaite du Mazatlan FC (12e), face à Monterrey (4e) – match non terminé à l’heure où nous publions, et programmé à 4h, fuseau horaire Paris – pour entrevoir une qualification. Un véritable chemin de croix !

Cependant, avant de penser à cet autre match, une chose était sûr : Tijuana devait réaliser l’exploit de battre le club de Cruz Azul. Large leader, tombé seulement deux fois, lors des deux premières journées : Tijuana ne pouvait hériter d’un dernier match plus compliqué que celui-ci. L’adieu à la phase finale était donc quasiment acté pour cette équipe, et ce, avant même de défier le redouté leader, dans son Estadio Azteca de Mexico City.

Cependant, un mince espoir subsitait encore au sein de cette formation visiteuse. Et, comme le dit l’adage : « l’espoir fait vivre ». Malgré des chances infimes de qualification, Tijuana a tenté de tout faire pour, a minima, ne pas avoir de regrets après cette partie. Cette équipe a donc mis toutes ses forces dans la bataille dès les premières minutes de ce duel.

Publicités

Positionné en 4-2-3-1, Tijuana a débuté ce match sur les chapeaux de roue. Si aucune véritable franche occasion n’est ressortie de cette entame mouvementée, il faut tout de même admettre que Tijuana s’est donné les moyens de parvenir à ses fins. Avec beaucoup d’envie, cette équipe s’est établie très haut sur le terrain. A l’instar de Brayan Angulo, latéral gauche, la ligne défensive de Tijuana a quasiment passé le premier quart d’heure de ce match, exclusivement dans la seconde moitié du terrain, c’est-à-dire celle de Cruz Azul.

Cependant, l’esprit combatif de Tijuana n’a pas suffi. Durant ce premier quart d’heure, la domination des visiteurs s’est avérée être stérile. C’est donc une première incursion de Cruz Azul dans la surface de Tijuana (17′), qui a été l’élément déclencheur de ce match, et a sonné, par là même, la fin de la partie pour Tijuana. Dominatrice jusqu’alors, cette équipe s’est immédiatement repliée après la 17ème, sans doute par peur de se faire surprendre en contres.

Si ce repli est humain, et donc compréhensible, ce dernier n’aurait cependant pas dû être. En effet, Cruz Azul n’attendait que ce moment pour prendre possession du ballon, et donc du match. Tijuana n’a pas eu suffisament de talent pour reprendre le contrôle de la partie, et Cruz Azul s’est montré souverain. Les locaux ont pris place autour des cages de Cruz Azul, et ont lancé des assauts incessants.

D’abord imprécis face au but, à l’image de Rivero (26′) notamment, Cruz Azul a petit à petit rectifié le tir, jusqu’à ouvrir la marque dans cette partie. Dans le temps additionnel, alors que Tijuana pensait retourner au vestiaire sur un nul vierge, Cruz Azul est venu enfoncer les visiteurs, par l’intermédiaire de Orbelin Pineda (45+2′). Virevoltant lors de cette action, ce dernier a été à l’origine, ainsi qu’à la conclusion de cette action : cruel pour Tijuana !

L’honneur sauve, pendant que la qualification se sauve

C’est un véritable coup de massue qu’a reçu Tijuana avant de retourner aux vestiaires ! Alors qu’à 0-0, la seconde mi-temps aurait été vue comme une opportunité, pour Tijuana, de remettre la pression sur Cruz Azul, à 1-0, le second acte semblait plus celui de la confirmation de la domination de Cruz Azul, plutôt que de l’exploit de Tijuana. Et c’est ce scénario hautement prévisible qui s’est produit.

Certes, trois frappes cadrées sont à mettre à l’actif des visiteurs durant ces 45 dernières minutes, mais néanmoins, cela n’a pas suffi pour faire plier d’imposants et sereins locaux.

Publicités

En toute fin de partie cependant, Tijuana a réussi à sauver l’honneur, marquant son 19ème et dernier but en Liga MX, par l’intermédiaire de Edgar Ivan Lopez Rodriguez (90+4′). Agé de 22 ans, le mexicain venait à peine de rentrer en jeu. Son but est venu récompenser l’ensemble des efforts collectifs produits par Tijuana dans cette partie.

Cruz Azul joue sur deux tableaux, Tijuana tableau noir

Néanmoins, trop peu payants, ces derniers n’empêchent pas ce soir, la faillite de Tijuana au classement. Ainsi, cette formation reste donc à sa 14ème place. Cette équipe est définitivement éliminée de la course pour la phase finale, et pourrait encore chuter d’une place au classement si UNAM (15e) venait à gagner son dernier match face à Santos Laguna (7e).

Première de Liga MX, l’équipe de Cruz Azul va désormais pouvoir souffler quelque peu… pour mieux se concentrer sur son quart de finale retour en Ligue des Champions de la CONCACAF. En effet, si Cruz Azul est cette année une puissance hégémonique au sein du championnat du Mexique, elle l’est également sur la scène continentale. En ce sens, en huitièmes de finale de la CONCACAF, cette dernière s’est adjugée un véritable plébiscite, battant sur le score de 8-0 (!), de pauvres, mais néanmoins valeureux haïtiens de Arcahaie. Sur sa lancée, Cruz Azul s’est ensuite offert une victoire de prestige sur la pelouse des canadiens du Toronto FC (1-3).

L’horizon est donc dégagé du côté de Cruz Azul, qui semble bien parti pour décrocher un titre cette saison !

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :