Jesse Marsch à Leipzig, l’entraîneur de Liefering nommé à la tête de Salzbourg : la galaxie Red Bull en action !

Autriche – Entreprise autrichienne florissante, Red Bull n’est désormais plus connue seulement pour sa célèbre boisson énergisante qui « donne des ailes », mais également pour la véritable galaxie développée au sein de l’industrie du ballon rond. En prévision du début de la saison prochaine, cette dernière s’active, et a dévoilé son « nouvel organigramme. »

Red Bull : un vivier inépuisable

Du mouvement est prévu sur les rives de Salzbach – la rivière qui traverse Salzbourg – cet été. L’annonce du départ de Julian Nagelsmann à la tête du RB Leipzig, vers le grand Bayern Munich, a en effet fait bouger considérablement la galaxie Red Bull qui détient ces deux clubs – Salzbourg et Leipzig.

Pour remplacer le coach allemand, Red Bull a en effet décidé de faire monter son technicien américain fétiche, Jesse Marsch. Tout sauf une surprise lorsque l’on connait les principes de Red Bull. Ce dernier a d’abord fait ses classes à New York, club également sous la coupe de Red Bull, avant de débarquer en Autriche dans le club mère du groupe. Auparavant, le natif de Racine dans le Wisconsin, a également effectué un rapide passage à Leipzig en qualité de coach adjoint. La boucle est bouclée !

Publicités

Ce dernier connait donc déjà bien le club, et n’aura aucun problème d’adaptation. Red Bull fait en effet tout pour arriver à créer un véritable ensemble, avec de véritables connexions, entre ses différents clubs. C’est un petit monde parallèle qui a vu le jour en 2005, lorsque la marque de boissons énergisantes a racheté le club du SalzburgerLand – la région salzbourgeoise – en Autriche. Depuis lors, ce sont 11 titres de Bundesliga autrichienne, que ce club a remporté. Salzbourg a désormais relégué au second plan les clubs historiques d’Autriche, que sont l’Austria et le Rapid de Vienne. Un véritable exploit pour Red Bull, qui ne s’est cependant pas arrêté là.

Gestion hors-pair

En s’appuyant sur la formation, ou la post-formation, les clubs estampillés Red Bull se sont fait un nom à travers le monde. Le projet ne se cantonne donc pas à l’Autriche, mais tente, avec brio, de conquérir le monde entier. Et Red Bull y est parvenu, réalisant plusieurs coups de maitre : pour n’en citer que deux, prenons l’exemple de Sadio Mané, et plus récemment, du cas Erling Haaland, qui sont tous les deux passés par Salzbourg. L’un a par la suite confirmé à Liverpool en remportant la Ligue des champions, tandis que l’autre s’est imposé à Dortmund, et ne de cesse de continuer à marquer des buts en Bundesliga allemande. Deux preuves tangibles, qui démontrent que les talents Red Bull s’exportent extrêmement bien.

La galaxie Red Bull brille donc, à la fois par sa faculté à faire émerger de nouveaux talents, mais également par sa gestion hors-pair en interne. Cette dernière permet aujourd’hui à ces clubs de pouvoir compter sur un vivier de joueurs et d’entraîneurs qui semblent quasi intarissables.

Publicités

Preuve en est aujourd’hui avec l’échange que vient de finaliser la galaxie : Jesse Marsch qui débarque à Leipzig, lui-même remplacer par Mathias Jaissle, entraîneur du FC Liefering, club satellite de Salzbourg, évoluant en seconde division autrichienne. L’entraîneur allemand – qui fera l’objet d’un portrait dans nos colonnes -, est donc le nouveau visage de Salzbourg. Ce dernier prendra ses fonctions à la fin de la saison.

Un mercato agité est à prévoir

Publicités

Pour Salzbourg et l’ensemble de la galaxie, le mercato estival qui s’annonce, sera aussi l’occasion d’effectuer plusieurs ajustements. Fin connaisseur du groupe de Liefering, Jaissle, avec l’appui de sa direction, devrait faire monter de nombreux jeunes en équipe première, tandis que Jesse Marsch ne devrait pas arriver les mains vides à Leipzig. Comme le révèle le quotidien autrichien Kurier, l’étasunien devrait en effet faire venir Patson Daka en Allemagne. Le zambien, titulaire indiscutable à Salzbourg cette saison, enchaîne les buts en Autriche cette année. Ses statistiques ne sont pas passées inaperçues, et ont aiguisé l’appétit de plusieurs grands clubs d’Europe. Néanmoins, c’est bien Marsch qui devrait continuer à avoir le joueur africain sous ses ordres lors de son arrivée prochaine en Bundesliga allemande.

Nul doute que d’autres mouvements devraient intervenir, potentiellement sous la forme de prêts. Une pratique qui est coutumière entre les différents clubs détenus par Red Bull.

Red Bull est aujourd’hui bien loin d’être une unique entreprise vendant des boissons énergisantes : cette dernière a su mettre autant de générosité et de passion dans ses affaires sportives, que de sucre dans ses boissons. Un tour de force, qui n’était pas gagné d’avance. Entreprenante et audacieuse, bien loin des fonds opaques du Golfe persique, cette marque apporte, au-delà d’un solide soutien financier, une identité aux clubs qu’elle rachète, en leur communiquant toujours une énergie… La marque reste fidèle à son slogan : oui, Red Bull donne bien des ailes, même au football !

Gabriel Moser.

Pour découvrir le charme de cette ville autrichienne , profitez des avantages que vous offrent Le Monde du Sport, en vous procurant le guide essentiel pour visiter la ville (offre exclusive)

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :