Europa League : Moribond, Arsenal reste néanmoins dans la course à Villarreal (2-1)

Europe – Distancée en Premier League, l’équipe d’Arsenal, que nous connaissons européenne depuis 1997 sans discontinuer, ne le sera peut-être désormais plus à l’issue de cette saison ! Seul l’Europa League peut encore permettre à Arsenal de décrocher un nouveau sésame pour une coupe d’Europe. Au vu de ce match aller face à Villarreal, la prestation des Gunners est loin de faire l’unanimité. Remodelé, le onze de Arteta a souffert des mêmes maux : manque d’agressivité, d’intelligence… Talentueuse sur le papier, la formation d’Arsenal n’a jamais, au cours de cette saison, su tirer toute l’essence de son effectif pléthorique. Quoi qu’il en soit, Arsenal n’est néanmoins que peu distancée ce soir, et a encore ses chances pour se qualifier dans une semaine. La forme passe, et la qualification reste en effet d’actualité, mais pour le fond – le jeu – Arsenal n’a pas été loin de toucher le fond ce soir !

Le match

Dixième de Premier League, Arsenal déçoit grandement ses supporters cette saison. Si le jeu pratiqué par cette équipe est depuis plusieurs années, peu emballant, cette saison, les résultats catastrophiques en championnat, ont achevé d’enfoncer cette équipe. Alors qu’il est désormais quasiment acté que le club londonien ne pourra se qualifier pour une compétition européenne par le biais de son championnat, l’Europa League apparait être le dernier échappatoire pour les hommes de Arteta.

Publicités

Arrivés à ce stade des demi-finales non sans peine, l’objectif des Gunners est désormais d’aller chercher ce trophée, qu’ils avaient failli remporter il y a deux ans face à leur voisin honni, Chelsea. A l’époque, Unai Emery était sur le banc du club de Londres (à Arsenal)… désormais, ce dernier siège fièrement sur celui de Villarreal. Au delà du combat entre les 22 acteurs sur la pelouse, ce match annonçait donc également un tout autre combat, plus personnel : celui de Emery face à ses anciens dirigeants, peu respectueux au moment de le remercier. Néanmoins, en conférence de presse, Emery a eu tôt fait de balayer ces histoires de revanche personnelle, et a préféré mettre au centre de l’attention son équipe.

Ce dernier a eu raison de le faire : Villarreal, à l’inverse de Arsenal, ou même de Manchester United et de l’AS Rome, les autres demi-finalistes, est une équipe qui avance sans faire de bruit. Ailleurs qu’en Espagne – et encore -, cette dernière est loin de faire la une des quotidiens sportifs, alors qu’elle est pourtant entraînée par le maître de cette Europa League. Nul doute que Emery, qui a marqué cette compétition avec le FC Séville notamment, avait en tête de réaliser un gros coup au cours de cette double confrontation.

Publicités

La première mi-temps a, en tout cas, confirmé cette impression. Villarreal a joué un football peu prétentieux, mais redoutablement efficace. Ainsi, dès la 5ème minute, suite à une bonne montée de Juan Foyth depuis son côté droit, Villarreal s’est offert l’ouverture du score. A la baguette, un Samuel Chukwueze virevoltant à l’entrée de la surface, pour servir in fine Manuel Tigueros qui, d’un plat du pied chirurgical, est venu concrétiser la domination de son équipe (1-0).

Cette petite équipe de la banlieue de Valence n’a eu donc aucun mal à venir punir un Arsenal amorphe, qui a manqué d’agilité, et s’est montré peu en mouvement. C’est tout particulièrement en défense que Arsenal a été très décevant. Cette fébrilité à l’arrière a poursuivi les joueurs de Londres, qui se sont une nouvelle fois inclinés (29′), suite à un corner cette fois-ci. Tiré par le très habile Parejo, ce dernier a été dévié trop facilement par Moreno au premier poteau, avant que Raul Albiol ne ridiculise la défense anglaise, en marquant seul au second poteau le but du break !

Publicités

Trop mou, Arsenal a réédité cette mauvaise prestation déjà aperçue lors du quart de finale aller face au Slavia Prague (1-1) au tour précédent. Si Arsenal a donc souffert des mêmes maux que lors de ce match nul à l’Emirates Stadium, c’est en revanche l’adversité qui a changé. Villarreal est en effet bien plus talentueux et adroit que l’équipe tchèque. Cela, Arsenal ne l’a, semble-t-il, pas, ou mal évalué avant le match, et a donc été très en deçà du niveau requis pour faire jeu égal avec les locaux.

A la pause, le score de 2-0 aurait même pu être plus lourd, tant Arsenal a été en difficulté à la moindre accélération adverse. Enfin, en attaque, la pâle prestation des Gunners, n’a pas non plus su compenser cette perméabilité à l’arrière. En ce sens, Arsenal n’a jamais su cadrer en première mi-temps !

Pluie de cartons rouges, pénalty : une seconde mi-temps hachée

Publicités

Tranquillement, Villarreal était donc entrain de se diriger vers un succès. La première mi-temps a été à sens unique, et tout portait à croire que le second acte emprunterait cette voie. En effet, les planètes semblaient une à une s’aligner pour les locaux, notamment lorsque Daniel Ceballos a marché sur le pied de Parejo, et a écopé de son second carton jaune (57′).

Néanmoins, c’est à partir de cette infériorité numérique qu’étrangement, Arsenal a su rebondir. Villarreal a sans doute cru être à l’abris à partir de l’heure de jeu, et s’est donc peut-être un peu laissé aller. Conséquence immédiate de ce relâchement : davantage d’imprécisions, et finalement une faute dans la surface de Manuel Trigueros (73′). Lors d’un des rares débordements de Bukayo Saka, le buteur espagnol du soir a en effet légèrement fauché le jeune international anglais dans sa surface.

Publicités

Cette faute, bien que légère, a tout de même justifié un coup de sifflet, ainsi qu’un pénalty en faveur des Gunners. Pépé, aligné seul en pointe au cours de cette partie, s’est chargé de transformer cette occasion en but (2-1). Après avoir marqué en quarts de finale retour face au Slavia lors de la ballade tchèque d’Arsenal à Prague (0-4), l’ancien lillois a ici inscrit son deuxième but d’affilée dans cette Europa League 2020-2021.

Villarreal garde espoir, Arsenal y croit

Renversant, ce match a encore réservé une dernière surprise : l’expulsion du milieu français de Valladolid, suite à un deuxième carton jaune (80′). Etienne Capoue a en effet laissé ses coéquipiers à 10 contre 10. Dans un match sans grande agressivité, l’arbitre de cette partie s’est montré particulièrement sévère, distribuant à tire-larigot des cartons. Avec seulement un peu plus de 20 fautes dans cette partie, la bagatelle de 7 cartons a été distribuée !

Publicités

Si l’arbitre a joué un rôle dans cette statistique, les joueurs y sont également pour quelque chose. Cette donnée démontre en effet le peu de maîtrise de ces deux équipes. Après Arsenal en première mi-temps, Villarreal a pris le relais en seconde mi-temps, se montrant également très imprécis. Cette équipe a failli se faire rejoindre d’ailleurs, au bout du temps additionnel, sur une frappe de Pierre-Emerick Aubameyang (90+4′).

Le match retour reste donc très ouvert. Si le Villarreal d’Emery a été capable de montrer de belles choses durant cette partie, le manque d’expérience de cette formation à ce niveau de la compétition, pourrait également être fatal pour les petits protégés du technicien espagnol. Villarreal, après avoir encaissé un but à domicile, se sait en danger, et devra arriver à Londres avec un plan de jeu robuste pour ne pas imploser, comme le Slavia Prague auparavant.


Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :