MLS (J2) : Triplé de Chicharito et victoire de LA Galaxy face à New-York Red Bulls (3-2) !

Etats-Unis – Cinq buts en deux matchs : non vous ne rêvez pas, c’est le bilan d’un des avant-centres du Los Angeles Galaxy. Ibrahimovic me direz-vous ? Erreur, ce dernier est parti. Qui peut donc être l’auteur de ce bilan proprement extraordinaire : Chicharito bien sûr ! Si le mexicain est encore peu connu sous le maillot de LA à travers le globe, c’est du fait d’une première saison peu réussie outre-Atlantique. Arrivé en 2020 aux Etats-Unis, en provenance du FC Séville, ce dernier a en effet connu une première année morose, avec seulement deux buts inscrits en douze matchs. Aujourd’hui cependant, à désormais 32 ans, il semble que renaît, sur la côte Ouest, le grand Chicharito de Leverkusen, ou même celui de Manchester United ! Après deux matchs, tous les espoirs sont en effet permis, et, au-delà des statistiques, c’est dans la mentalité affichée par le mexicain sur le terrain, que l’on peut, résolument, se prêter à rêver d’un retour du Grand Chicharito !

Festival à la mexicaine

Publicités

En grande difficulté face au Sporting Kansas City à domicile lors de la première journée, le New York de l’autrichien Struber débute mal sa saison. Avec cette première défaite sur leurs terres, les joueurs du germanophone ont en effet déçu leurs supporters, et se devaient de réagir à Los Angeles, face au Galaxy. Néanmoins, ce déplacement ne s’annonçait pas facile, loin de là. En effet, à l’inverse de Red Bull NY, Los Angeles a parfaitement entamé sa saison, s’imposant face à l’Inter Miami (2-3). Au cours de ce match, LA a fait montre de ses grandes facilités dans le domaine offensif. Emmenés par l’ancien sévillan Chicharito, les Galaxy ont en effet, avec l’avant-centre mexicain, la quasi assurance d’avoir, à chaque match, un joueur adroit face au but de disponible.

Et cela s’est à nouveau confirmé durant cette première mi-temps. Principal artisan de la remontée des siens face à Miami, le numéro 14 a surfé sur sa confiance pour porter son équipe face aux Red Bulls. Dès la 9ème minute, suite à une frappe, repoussée, de Ethan Zubak, c’est en véritable renard des surfaces que Chicharito a ouvert le score pour les siens (1-0). Prompt à se jeter au second poteau, il a pris de court la défense, et le goal adverses, qui se croyaient en sécurité après avoir repoussé l’assaut initial de LA.

Publicités

Mis sur de bons rails, LA a poursuivi ce match. Toujours par l’intermédiaire de son célèbre avant-centre, le club local s’est procuré une nouvelle occasion, suite à un contrôle, puis une frappe enchaînée (18′). Au terme d’un rush en solitaire, le mexicain n’a cependant pas suffisament surpris Carlos, goal brésilien de NY.

Par la suite, New York a quelque peu réussi à retrouver ses esprits. Sans être flamboyante face au but, cette formation a cependant bien exploité les maigres espaces qui s’offraient à elle. Si Fabio, l’avant-centre brésilien de New-York, a parfois manqué de spontanéité offensive, et de repères avec Brian White, positionné en soutien, Andrew Gutman n’en a, quant à lui, pas manqué. Ce dernier, formé au Celtic (Ecosse), a ainsi réussi à remettre son équipe dans le match, profitant d’une bonne incursion de White dans la surface (25′).

Publicités

Néanmoins, le manque cruel de présence dans la surface de vérité du côté de NY, n’a pas permis à cette équipe de poursuivre sur cette voie, celle du succès. Survenu comme par miracle, ce but a su éclipser des esprits, pendant un temps, la pâle prestation collective des Red Bulls, avant que Chicharito ne la rappelle à tout le monde. New York a en effet été bien inférieur à son adversaire, tant d’un point de vue physique, que mental. C’est donc logiquement que Chicharito est revenu mettre son équipe devant au tableau d’affichage, profitant des largesses défensives adverses, pour réaliser un appel dans la profondeur, et marquer suite à un bon centre de Victor Vazquez (42′). Signalé hors-jeu, le mexicain a obtenu gain de cause auprès de la VAR, tandis que le public a exulté, scandant le nom de l’attaquant trentenaire.

Chicharito persiste et signe, New-York espère… et spleen

Publicités

En seconde mi-temps, New-York a tenté de venir égaliser dans cette partie. Le technicien Struber a d’abord essayé de trouver un nouveau souffle en faisant deux changements à la mi-temps, ainsi qu’en modifiant son système. New-York est ainsi passé à trois attaquants, ce qui a, semble-t-il, davantage convenu à Brian White. Peu en réussite en première mi-temps, ce dernier s’est épanoui dans cette nouvelle animation. Néanmoins, ce dernier n’a pas réussi à se montrer décisif, comme sur cette frappe enroulée à la 57ème, totalement hors-cadre.

Les difficultés à cadrer des Red Bulls, n’ont cependant pas été contagieuses. En effet, à l’heure de jeu, suite à un bon débordement de Julian Araujo, latéral droit de LA, Chicharito a une nouvelle fois sévi ! Un but, quasiment la copie conforme du premier : discret au second poteau, il s’est jeté sur la balle après le raté de Vazquez au premier poteau. C’est avec une facilité insolente que le mexicain a donc porté le score à 3-1. Ce dernier, sans doute galvanisé par la chaude ambiance qui régnait dans ce Dignity Health Sports Park, a parfaitement réussi son match. Une ovation l’a accompagnée à sa sortie (78′) : amplement méritée !

Publicités

Entre temps, New-York a cependant réagi, profitant d’un coup de pied arrêté (63′), un coup-franc, pour revenir à 3-2. Tiré par le milieu de terrain Sean Davies, il a été réceptionné par l’entrant Kyle Duncan qui, après un joli contrôle dans les airs, a servi (avec beaucoup de réussite), Cristian Casseres dans l’axe. La défense du Los Angeles Galaxy a ici mal joué le coup, et s’est une nouvelle fois inclinée trop facilement.

Par la suite, New York a tenté de revenir à 3-3, dans un match spectaculaire, et au scénario totalement fou ! A la 67ème, une tentative de frappe à plus de 15 mètres de Sean Davis, a failli donner le but égalisateur. C’était sans compter la main ferme de Jonathan Bond, portier anglais de Los Angeles.

Publicités

Entre Los Angeles Galaxy et New-York Red Bulls, le grand écart !


En fin de match, avec des arrêts de jeu de plus de dix minutes, les Red Bulls de New York ont tout fait pour tenter de revenir à égalité. Mais il était trop tard ! Si NY avait mis autant d’intensité, et d’envie dans ses passes, durant toute la seconde mi-temps, et non pas seulement dans le « money time », sans doute que cette formation aurait pu prétendre à un partage des points. Néanmoins, cela n’a pas été le cas, et New-York encaisse, logiquement, sa deuxième défaite de la saison. Après avoir subi un retournement de situation en sa défaveur face à Kansas City, NY se serait bien vu réaliser ce même scénario ici, à Los Angeles.

Cependant, avec un avant-centre mexicain qui marche sur l’eau, et enchaîne les buts – cinq en deux matchs -, les Red Bulls n’ont tout simplement pas été à la hauteur de leurs ambitions. Au classement, New-York RB est la seule franchise de la Conférence Est à ne pas avoir pris de points au bout de deux journées ! Lanterne rouge, cette formation devra se ressaisir face aux Chicago Fire lors de la prochaine journée.

En revanche, Los Angeles Galaxy est la seule franchise à avoir remporté ses deux matchs au sein de la Conférence Ouest ! Une place de leader méritée, revient donc à cette formation, qui tentera de poursuivre son sans faute du côté de Seattle la semaine prochaine.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Un avis sur « MLS (J2) : Triplé de Chicharito et victoire de LA Galaxy face à New-York Red Bulls (3-2) ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :