AFC Ligue des champions : Leader invaincu, Persepolis tombe face à Al Wahda (1-0) !

Emirats Arabes Unis (Abu Dhabi) – L’invincible Persepolis n’est plus ! Seule équipe à avoir gagné ses cinq matchs de phase de poule, le parcours fou du finaliste malheureux de l’an dernier, ne semblait pas prêt de s’arrêter. Erreur : la réception des joueurs de Al Wahda aura été fatale aujourd’hui pour les iraniens. Encensés durant leur parcours, ces derniers, à une journée de la fin, peuvent désormais tout perdre ! En effet, cette victoire sur la plus petite des marges de Al Wahda (1-0) ce soir, relance presque entièrement la course à la première place dans ce Groupe E. Certes, Persepolis est toujours maître de son destin, mais se sait néanmoins en danger désormais.

Le match

Aux Emirats Arabes Unis, la phase de groupe de l’AFC Ligue des champions touche bientôt à sa fin. Dans ce Groupe E, où l’on retrouve le dernier finaliste malheureux de cette compétition en 2020, le club de Téhéran, Persepolis, mais également Al-Wahda, club d’Abu Dhabi, Goa, club indien et nouveau venu dans la galaxie Red Bull – en partenariat avec l’Autriche – , et enfin les qataris de Al-Rayyan, les jeux sont (quasiment) faits. Ainsi, à la faveur d’un sans faute, soit cinq victoires d’affilée, le club iranien de Persepolis est leader du groupe, à cinq points de son principal poursuivant, Al-Wahda – avant ce match. Pour le club de Téhéran, qui s’était incliné l’an dernier face aux coréens d’Ulsan Hyundai lors de la finale, l’objectif était clair : gagner ce match pour s’assurer définitivement de finir premier.

Fort d’un dernier succès 4-0 aux dépens des indiens de Goa, Persepolis débutait ce match confiant, et conscient de son statut de favori. Néanmoins, leurs adversaires ne devaient pas être sous-estimés. Après des débuts compliqués, et seulement une victoire en trois matchs, le club d’Abu Dhabi s’est en effet bien repris, enchaînant, lors des deux derniers matchs, deux victoires importantes, dont une à l’arrachée face à Al-Rayyan (0-1, but sur pénalty).

Publicités

Sur une bonne dynamique, le club des EAU avait également l’avantage du terrain. En effet, la compétition se déroulant dans ce pays du Golfe, certains matchs se jouent dans l’antre habituel de Al-Wahda, l’Al Nahyan Stadium : ce fut le cas ce soir.

Et pour leur match dans leur stade, les joueurs locaux n’ont pas déçu leur entraineur néerlandais. En effet, ces derniers se sont montrés extrêmement offensifs dès le début de cette partie. Ainsi, dès la 5ème minute, suite à un bon débordement de Myeong-Ju Lee, l’avant-centre slovène Tim Matavz a bien été servi dans la profondeur. Dans un angle fermé, l’ancien joueur du PSV Eindhoven a cependant réussi à faire trembler les filets (1-0).

Publicités


Ce but a eu le don de mettre sur de bons rails les locaux. Par la suite, Persepolis a tenté de répondre à l’ouverture du score. Une tête de Isa Alkasir, avant-centre iranien, à la 16ème minute, a demandé un bel arrêt de Al Shamsi sur sa ligne. Repoussée, cette offensive fut la seule tentative véritablement dangereuse de Persepolis durant ce premier acte. En effet, le bloc iranien était trop décousu, et ne jouait pas assez à l’unisson, pour véritablement avancer de concert vers le but adverse.

A l’arrière, un manque de sérénité s’est également fait ressentir, à l’image de Siamak Nemati, auteur d’une perte de balle dans l’axe (26′), qui aurait pu coûter cher aux siens. Dans le dernier quart d’heure, Persepolis a accentué ses efforts pour parvenir dans la surface adverse. Néanmoins, cette équipe a manqué d’ingéniosité, et les centres forts au second poteau, à répétions, n’ont jamais trouvé preneur.

Publicités

Al Wahda, plus timide après l’ouverture du score, n’est néanmoins pas passé loin de marquer le but du break, suite à une somptueuse inspiration, depuis la ligne médiane, signée Omar Maher Khribin (34′). L’égyptien, qui avait vu le goal de Persepolis sortir hors de sa cage, a en effet tenté de lobber ce dernier d’une frappe puissante depuis le rond central. L’ancien avant-centre des Pyramids (Egypte), a été tout proche de marquer l’un des plus beaux buts de cette phase de poule !

Même à 10 contre 11, Persepolis sans solution

Publicités

Durant ce premier acte particulièrement médiocre dans le camp iranien, Persepolis n’a même pas su trouver le chemin cadre une fois ! Une statistique peu reluisante, notamment si cette dernière est comparée avec celles de Al Wahda : deux frappes, une cadrée, et un but.

Au retour des vestiaires, Persepolis a donc tenté de soigner ses statistiques, et de se rapprocher du but afin de ne pas rester muet durant cette rencontre. Cependant, après cinq matchs où Persepolis a marché sur l’eau, cette formation n’a, ce soir, pas eu la réussite nécessaire pour marquer. En ce sens, à la 56ème, cette formation iranienne a manqué de chance, voyant Ehsan Pahlevan toucher la barre transversale. De même, suite à un bon centre de Torabi à gauche, Persepolis a assisté à la reprise de la tête ratée de Mehdi Siri (65′). Autant d’occasions de marquer un but, qui ont donc été gâchées.

Publicités

Le milieu gauche iranien, Mehdi Torabi, aura une nouvelle fois été un joueur influent dans le onze de Persepolis. Cependant, à lui tout seul, il n’a pu remédier au peu d’allant offensif qu’affichait ses coéquipiers.

Dans les dix dernières minutes, alors que Al Wahda subissait, mais résistait, Abdulla Anwar a été sanctionné d’un carton rouge direct pour un très vilain tacle par derrière sur le numéro 23 de Persepolis. L’attaquant, rentré en jeu à la 79ème, a donc laissé ses coéquipiers à dix contre onze quatre minutes plus tard (83′) ! Ce fait de match aurait pu être une opportunité pour Persepolis de parfaire son retard au tableau d’affichage, mais il était déjà trop tard.

Publicités

Persepolis, ou le spectre de la dégringolade

Cette équipe iranienne est donc battue pour la première fois ce soir dans cette Ligue des Champions de l’AFC 2021. Après s’être pourtant imposée, lors du match aller, face à Al Wahda (1-0), la formation coachée par Golmohammadi n’a cette fois-ci pas été suffisament adroite pour mettre en échec ses adversaires. Sans doute qu’à l’approche de la fin de cette phase de groupe, les jambes se font plus lourdes du côté de Persepolis. Néanmoins, le club de Téhéran, après ce revers, ne doit pas perdre de vue que Al Wahda peut encore passer premier lors du sixième, et dernier match de ce Groupe E !

Les iraniens devront donc tout faire pour éviter ce scénario cauchemardesque, en s’imposant face aux qataris de Al-Rayyan dans trois jours. Pour Al Wahda, cette prestation majuscule va sans doute renforcer la confiance de ce collectif. Ce dernier tentera de ravir à Persepolis la place de leader, lors de son dernier match face au club de Goa.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :