MLS (J2) : L’Inter Miami renverse Philadelphia Union (1-2)

Etats-Unis – Alors que l’Inter Miami est passé tout proche d’une nouvelle défaite cette saison, un sauveur, venu du banc, a sorti l’équipe visiteuse de l’ornière. Ce dernier, Federico Higuain, a d’abord été passeur décisif pour l’autre Higuain, celui qui affole les foules depuis son arrivée en provenance de la Juventus de Turin, avant de lui-même lever les bras en marquant le but de la victoire ! Déroutant face au Los Angeles Galaxy lors de la première journée, l’Inter Miami a, cette fois-ci, non pas subi, mais joui de ce retournement de situation. En un match, cette progression, notamment dans le domaine mental, ne laisse pas indifférente.

Le match

L’Inter Miami, avec seulement trois ans d’existence, figure déjà parmi les solides équipes de la MLS. Son atout ? L’ex-star du ballon rond David Beckham qui a créé ce club. Grâce à son aura planétaire, ce dernier a réussi à faire venir, en 2020, Gonzalo Higuain de la Juventus. L’argentin ne s’y plaisait plus : la star américaine s’est ici offert un premier grand nom du football mondial en recrutant cet avant-centre sud-américain. Cette saison, c’est un nouvel arrivant de la Juventus qui a posé ses valises à Miami. Ex-bleu et champion du monde en 2018, Blaise Matuidi, à 34 ans, s’est décidé à entamer une nouvelle ère dans sa désormais longue carrière.

Néanmoins, les grands noms ne font pas tout dans une équipe. Si les qualités de ces deux joueurs passés par Turin, ont fait l’unanimité sur le Vieux Continent, ils doivent toujours garder à l’esprit que la réussite passe par le travail. Ainsi, atterrir en MLS, où ailleurs, pour terminer sa fin de carrière est une option, notamment financière, excellente, mais doit être suivie d’un engagement sportif. Cela veut dire que le travail continue, tout comme les régimes alimentaires stricts pour ces joueurs. Ce dernier point est particulièrement difficile à respecter, notamment chez Higuain qui, déjà titillé sur son poids par le passé, est aujourd’hui, aux Etats-Unis, alias « L’Empire McDonalds », c’est-à-dire celui du « fast food », rentré dans la gueule du loup. Mille tentations s’offriront sans doute à l’argentin. A lui de profiter raisonnablement de ces dernières, tout en continuant à afficher une ligne en adéquation avec la pratique du football de haut niveau.

Publicités

Pour ce début de saison, l’Inter Miami peut en tout cas compter sur ses deux têtes gondoles pour entamer ce championnat. Mais le premier accroc n’a pas tardé à arriver. Dès la première journée, Miami s’est fait battre par le Los Angeles Galaxy (2-3). Higuain a marqué, sur pénalty, et a également adressé une passe décisive… mais cela n’a pas suffit. L’objectif de ce déplacement, sur la pelouse du Philadelphia Union, était donc clair : s’offrir une première victoire dans cette saison 2021.

Durant cette première mi-temps, l’état d’esprit combatif de cette franchise, a collé avec l’objectif de victoire affiché. Les offensives de l’Inter Miami ont été le plus souvent dangereuses. Robbie Robinson a été l’homme le plus influent sur le flanc de l’attaque de Miami. Il s’est offert une première occasion (14′), avant de profiter d’une perte de balle dans l’axe de Jakob Glesnes, défenseur norvégien, pour toucher les montants de Philadelphia Union (19′). De l’autre côté, à droite, Lewis Morgan a également été remuant, mais n’a pas eu cette même facilité que Robinson à repiquer dans l’axe.

Publicités

Néanmoins, malgré des offensives dangereuses, un jeu rapide et direct, il a manqué de la sérénité au milieu de l’Inter. Cette équipe a ainsi eu du mal à poser le ballon, et à construire ses actions méticuleusement.

Conséquence immédiate de cet empressement dans le jeu de Miami : davantage de pertes de balles, ainsi qu’une protection des côtés peu rigoureuse. Cela a offert des espaces à Sergio Santos, avant-centre brésilien, notamment. Dans l’axe, si les espaces ont été moins béants, Monteiro a tout de même réussi à se procurer une occasion (37′). Le cap-verdien, sans avoir touché beaucoup de ballons durant ce premier acte, a néanmoins été la pièce maitresse du jeu de l’équipe locale. Sa bonne prise de balle, sa précision dans ses passes, ont su bonifier les actions collectives de Philadelphia Union.

« Des Higuains » renversants

Vierge de but, cette première mi-temps nous a laissé quelque peu sur notre faim. Aucune des deux équipes ne semblaient véritablement capables de conclure. Pourtant, en seconde mi-temps, un but est rapidement venu enflammer ce match.

Au retour des vestiaires, les locaux de Philadelphia se sont en effet davantage portés vers les avant-postes. Ces derniers ont ainsi pu trouver la faille : à la 54ème, Monteiro a profité d’un cafouillage dans la défense, pour ouvrir le score en faveur de son équipe (1-0).

Publicités

Surprise par cette ouverture du score, la formation de l’Inter Miami a procédé à deux changements, dont l’entrée de Federico Higuain en attaque. L’argentin, passé par Columbus Crew et DC United, a apporté la touche qu’il manquait à l’attaque des intéristes ce soir. A la 73ème, ce dernier est l’auteur d’un bon coup-franc, où il a su trouver son homonyme, Gonzalo Higuain, qui est venu dévier parfaitement ce ballon de la tête pour l’égalisation (1-1).

Un véritable coaching gagnant de la part de l’anglais Neville, technicien de Miami, mais qui ne s’est pas arrêté là ! En effet, suite à cette égalisation, si de timides réponses de Philadelphia ont eu lieu – notamment Kai Wagner à la 77ème -, c’est bien Miami qui a été le plus tranchant, et a fini par enfoncer le clou. Ainsi, à la 83ème, sur un centre fort et haut de Jorge Figal, l’inarrêtable Federico Higuain est venu offrir la victoire aux siens, par une déviation de la tête puissante (1-2) !

Avant la CONCACAF, Philadelphia Union interroge

Publicités

Un retournement de situation rêvé, qui vient récompenser l’Inter Miami d’une prestation d’ensemble sérieuse. Cependant, un jeu collectif plus fluide devra être élaboré par le staff de l’Inter, afin de moins subir au cours des prochaines rencontres. Lors de la prochaine journée, l’Inter Miami ira sur la pelouse de Nashville SC.

Pour Philadelphia Union, ce résultat est une véritable déception. En ayant réussi à marquer en première, cette équipe a sans doute baissé quelque peu sa vigilance. Cette défaite, qui fait suite à un nul lors de la première journée – face à Columbus Crew, 0-0 -, ne met pas dans de bonnes dispositions cette franchise, avant son quart de finale en Ligue des Champions de la CONCACAF où elle sera opposée à Atlanta United, autre formation de MLS.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Un avis sur « MLS (J2) : L’Inter Miami renverse Philadelphia Union (1-2) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :