WTA – Stuttgart : Analyse Sabalenka – Kontaveit | Le prono des quarts de finale

Allemagne – Après une apparition au Qatar, ainsi qu’aux Emirats-Arabes Unis, sans oublier son escale à Miami, la numéro 7 mondiale revient en Europe, en Allemagne, pour disputer ce tournoi de Stuttgart, annulé l’an dernier du fait de la pandémie. Après un passage en dur, c’est le premier tournoi sur terre battue que cette dernière dispute en cette saison 2021.

Un titre, enfin ?

Publicités

Si le début de saison de la biélorusse est satisfaisant, ce dernier est néanmoins vierge de trophée aujourd’hui encore. Lors des dernières saisons, les qualités de Sabalenka, et notamment son étonnante force de frappe, avaient déjà été remarquées sur le circuit féminin WTA. Cependant, la russophone manquait encore d’expérience pour engranger des victoires finales. A Linz, puis du côté d’Abu Dhabi en début d’année civile, les difficultés à gagner un tournoi que rencontraient Sabalenka, avaient, semble-t-il, disparu.

Publicités


La joueuse avait alors enchaîné plus de treize victoires d’affilée, ainsi que deux titres : en Autriche à Linz, et du côté des EAU donc. Une rampe de lancement parfaite, pouvait-on penser, avant de s’attaquer à l’Open d’Australie notamment. Cependant, sur le continent océanien, Sabalenka a vite flanché, tout d’abord au Gippsland Trophy, avec une élimination des le premier tour, puis ensuite en huitièmes de finale du Grand Chelem de Melbourne.

Opposée à la grande Serena Williams en huitièmes, au cours de ce match, est très clairement apparu le chemin que doit encore parcourir Sabalenka et ses 22 ans, pour arriver au niveau de Williams, 39 ans. Capable de remporter un grand tournoi comme celui d’Abu Dhabi, la 7ème mondiale semble encore trop fragile, tant mentalement que physiquement, pour batailler au plus haut niveau au sein d’un Grand Chelem.

Publicités

Physiquement, tout d’abord, son revers à deux mains, certes déstabilisant pour toutes ses adversaires, ne suffit plus à certains moments clés dans de grands tournois. Mentalement, enfin, sa défaite dès le premier tour à Doha, à la suite de cette période en Australie, témoigne d’une certaine fragilité également à ce niveau. Une fois sa série de victoires coupée à Melbourne, Sabalenka a en effet commencé à quelque peu décliner, sans vraiment réussir à apprendre de ses erreurs également.

En ce sens, après avoir été défaite à Doha face à Muguruza, la même espagnole a su mettre en échec la native de Minsk moins de dix jours après, à Dubaï cette fois-ci, lors du troisième tour. Il apparait donc ici clairement, que Sabalenka a du mal à se relever après ses défaites. Cette dernière peine à cibler ses problèmes sur le terrain, et semble, au cours de ses périodes moins fastes, ne pas progresser.

Tableaux peu avantageux

Publicités

Cependant, à la décharge de la biélorusse, il faut admettre que cette dernière ne jouit pas d’une chance folle lors des tirages. Illustration toute trouvée à Miami, le mois dernier, où cette dernière a croisé la route de la numéro 1, Ashleigh Barty, dès les quarts de finale. Il arrive que certains joueurs, ou joueuses, n’ait pas de chance, et tombe sur des adversaires coriaces, et très bien classés, dès les premiers tours. Si un quart de finale est déjà une étape avancée dans un tournoi, Sabalenka aurait cependant pu tomber sur Sevastova à ce même stade de la compétition par exemple. 47ème joueuse mondiale, cette dernière aurait été peut-être plus facile à battre.

Néanmoins, les tirages ne peuvent être modifiés en cours, et la biélorusse doit si habituer, en gardant toujours en tête que la chance tourne, mais qu’il n’y a également pas de réels matchs faciles : seulement des matchs difficiles, et/ou, pièges.

Avantage Sabalenka

Publicités

Qu’en sera-t-il de cet affrontement face à l’estonienne Anett Kontaveit, 27ème mondiale ? Si Sabalenka se présente dans la peau d’une favorite, son adversaire reste néanmoins dangereux. Au tour précédent, la joueuse de 25 ans a en effet réussi à battre Sofia Kenin (4ème mondiale). Elle arrivera donc sereine, et fera sans doute preuve de beaucoup d’envie dans ce match, après son parcours peu emballant à Miami – défaite en seizièmes de finale.

Sabalenka peut, cependant, raisonnablement espérer se qualifier pour les demies. La biélorusse, en trois matchs face à Anett Kontaveit, n’a en effet jamais concédé la moindre défaite. Le dernier duel en date entre les deux, remonte au 10 mars dernier : Sabalenka s’était imposée sur le score sans appel de 0-2, à Dubaï, au terme d’une partie expéditive – 1h06.

Notre pronostic : Victoire 2-1 de Aryna Sabalenka.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :