Copa Libertadores (J1) : Dans la dernière seconde, Palmeiras renverse l’Universitario (2-3) !

Pérou (Lima) – Quel match ! Pour le grand retour de l’Univesitario de Deportes, club mythique à Lima, la capitale du Pérou, en Copa Libertadores, les fans de cette équipe n’ont pas été déçus. Certes, une défaite au bout condamne, pour le moment, la U à la dernière place dans ce Groupe A. En revanche, ce match a démontré combien Lima pouvait être surprenant, déroutant. Cette équipe a fait montre d’une envie de jouer, et de marquer, peu importe le scénario du match : ce sont de très bons signaux pour la suite. Face au tenant du titre, la U a failli décrocher le nul : qu’en sera-t-il des prochains résultats péruviens face à de plus petits adversaires ? Ce soir, les perspectives sont nombreuses pour Lima, qui semble capable d’être la belle surprise de ce Groupe A, voir même peut-être de cette Copa 2021, qui sait…

Le match

Ce match sonnait le grand retour de l’Universitario de Lima en Copa Libertadores ! Quelque peu sur le déclin au XXIème siècle après avoir pourtant obtenu le titre de « Club of the XX century », le club de la capitale péruvienne revient sur le devant de la scène cette année. Une seule fois finaliste, en 1972, ce club n’a encore jamais remporté cette prestigieuse compétition. Si cette année, aller chercher une victoire finale apparait être une utopie, le retour aux affaires de cette institution footballistique péruvienne à ce niveau, pourrait en revanche annoncer une nouvelle ère de succès, avec une montée progressive dans cette compétition. Quoi qu’il en soit, l’U de Deportes, débutait cette campagne avec envie et détermination. Face au tenant du titre, les choses s’annonçaient néanmoins très compliquées.

En effet, entre ces deux équipes, il y a plusieurs classes d’écart. Et cet écart s’est tout de suite fait ressentir dans cette partie, puisque Palmeiras, même loin de ses terres, a dominé outrageusement cette première période.

En 3-4-2-1, le jeu de Palmeiras s’est bien déployé vers l’avant, en quadrillant l’ensemble du terrain. Face à la résistance défensive adverse largement surmontable, Palmeiras a souvent eu l’opportunité de déborder. En s’appuyant sur la vitesse de ses attaquants, le club brésilien a tout d’abord remporté la bataille physique de ce premier acte, avant de remporter également la bataille tactique.

Publicités

Durant ces 45 premières minutes, le jeu a été à sens unique. Palmeiras a été bon, et a su, dès le début de cette partie, acculer une timide formation adverse. La solidité à l’arrière de U de Deportes, aurait alors pu mettre en échec Palmeiras. Cependant, trop peu rodée, la défense péruvienne n’a pas mis longtemps avant de faire apparaître des failles, béantes. En ce sens, les milieux de terrain de Palmeiras se sont établis très haut. A l’image d’un Patrick de Paula Carreiro, auteur d’une première frappe intéressante (11′), on a pu assister à une formation brésilienne qui a joué pleinement sur ses qualités offensives.

Cette tactique s’est avérée payante. Dans le jeu, la rapidité de Palmeiras a fait souffrir U de Deportes, qui s’est incliné sur une tête de Danilo après un corner (20′). Seul au second poteau, le brésilien a profité d’un cafouillage dans la surface pour s’élever, et rabattre ce ballon dans les buts de Jose Carvallo.

Publicités

Par la suite, Palmeiras a poursuivi sur cette voie, jusqu’à toucher la barre transversale des péruviens (45+1′). Sans avoir réussi à marquer le but du break, Palmeiras, jamais inquiété, est apparu très serein avant de rejoindre les vestiaires, à l’inverse des péruviens, abattus, tant physiquement que mentalement.

Retournements de situations

Ces derniers semblaient donc peu capables de renverser la vapeur en seconde mi-temps. Cela semblait d’ailleurs se confirmer lorsque Raphael Veiga est venu loger un missile dans la lucarne gauche de Carvallo, profitant d’un bon centre en retrait de Roni (52′). A 0-2, le match semblait plié, et Palmeiras était bien parti pour décrocher un premier succès continental, de manière aisée, dans cette nouvelle saison de Copa Libertadores.

Mais, c’était sans compter Alan Empereur. Le défenseur, prêté cette saison par Hellas Vérone à Palmeiras, effectuait plutôt un match correct, avec peu de travail à faire à l’arrière. Néanmoins, ayant déjà pris un carton jaune (28′), ce dernier était, potentiellement, éligible à un carton rouge en cas d’un nouvel avertissement.

Publicités

Cette donnée, Empereur a sans doute dû l’oublier. Ce dernier a donc continué à défendre comme si de rien n’était, jusqu’à se faire rattraper. Une faute sur Novick à la 64ème, a remis Universitario dans le match. L’expulsion du défenseur brésilien a été un véritable coup de tonnerre au sein de l’équipe visiteuse.

Sur l’action d’après, un coup franc a été accordé à la U. de Deportes. Parfaitement tiré, ce dernier a trouvé un Enzo Gutierrez plus fort au second poteau que Palmeiras, et qui a poussé ce ballon au fond des cages tenues par Weverton (1-2 à la 65ème minute). Dans la foulée, galvanisés par ce but, les locaux ont enchaîné : la chance leur a souri puisque, sur l’action suivante, lors d’un duel musclé entre Alfageme et le buteur brésilien Danilo, l’auteur de l’ouverture du score pour l’équipe brésilienne a été maladroit, et a touché le ballon de la main.
Un pénalty a été accordé aux péruviens : une occasion d’égaliser, qui n’a pas été gâchée par un Enzo Gutierrez, auteur d’un doublé dans ce match (67′) !

On pensait dès lors, qu’après ce retournement de situation, le match allait se diriger vers un 2-2. Que nenni ! Lorsqu’un match est fou, il le reste jusqu’au bout. Ainsi, à la 90+5ème minute, sur un ultime corner, Palmeiras, par l’intermédiaire de son entrant Victor Renan, a su repasser devant au tableau d’affichage (2-3) !

Une victoire étriquée pour Palmeiras ce soir donc. La remontée séduisante des péruviens, n’aura pas ébranlé outre-mesure le mental d’acier de cette formation. Cette dernière confirme ce soir qu’il faudra de nouveau compter sur elle cette année !

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :