MLS (J1) : Victoire maîtrisée de Los Angeles FC face à Austin (2-0)

Etats-Unis – Après avoir été en finale de la Ligue des Champions CONCACAF, le retour aux affaires du Los Angeles FC était attendu. Les coéquipiers de Vela – sorti à la 22ème après un contact musclé dans la surface -, ont aujourd’hui tenu leur rang, remportant cette partie face à Austin (2-0). Après une première mi-temps poussive, les locaux ont su se détacher grâce à de la réussite devant le but. Chose dont Austin a cruellement manqué ce soir.

Le match

Malgré une aventure qui a tourné court en phase finale de la MLS 2020, Los Angeles FC a vécu une dernière saison riche en émotions… et en pleurs. En effet, cette formation de LA a été battue en finale de la fameuse Ligue des Champions de la CONCACAF, par les Tigres UANL, portés par l’inévitable André-Pierre Gignac. C’est au matin de cette défaite que le Los Angeles de Vela a regretté d’être tombé face à Seattle Sounders en 1/8 de la phase finale. N’ayant pas été sacrée en CONCACAF, cette formation se retrouve donc aujourd’hui sans compétition continentale à jouer. Une drôle de situation, qui ne colle pas vraiment à l’image d’un finaliste d’une compétition continentale, même perdant. Cependant, les choses vont vites dans le football, et surtout outre-Atlantique, au sein de fédérations encore assez jeunes en comparaison avec le Vieux Continent.

Sans autre compétition à disputer que la MLS cette saison, le Los Angeles FC a mis la barre haute cette saison. L’objectif affiché par le club est, bien sûr, de rallier pour la saison prochaine, une nouvelle fois le gratin des équipes qualifiées en CONCACAF. Pour se faire, le parcours des hommes de Bradley débutait à domicile, face à Austin. Un nouveau venu dans la MLS, non présent l’an dernier, et qui avait envie de faire bonne impression lors de son premier duel. Néanmoins, avec plus d’expérience, Los Angeles était désigné comme large favori.

Et cela s’est senti, puisque dès 20 secondes de jeu passées, Los Angeles, par l’intermédiaire de son latéral gauche Diego Palacios, a tenté une frappe. Une action qui n’a finalement pas abouti, mais a directement montré que Los Angeles était en pleine confiance.

Poussés par des fans amateurs de tambours, et qui frappaient dans leurs mains en rythme, les joueurs de LA ont néanmoins essuyé une première alerte sur leur but, par Pochettino (6′). L’argentin – qui a le même nom qu’un certain entraîneur du PSG -, a été le principal atout offensif de Austin durant cette première mi-temps.

Egalement en pleine confiance, cet argentin, transfuge au dernier mercato de Talleres Cordoba (Argentine), a fait l’étalage de ses nombreux talents au cours de ses premières minutes avec son nouveau maillot. Ce dernier a notamment une faculté à se créer des espaces depuis son côté gauche, mais également à repiquer dans l’axe pour offrir un appui aux siens sur phases offensives. En ce sens, ce dernier a notamment été proche d’ouvrir la marque, de la tête, suite à un plongeon dans la surface au point de pénalty (23′). De nombreuses fois recherché par ses coéquipiers, il s’est imposé comme le joueur le plus influent, dans une partie que Austin ne dominait pourtant pas.

En effet, c’est bien LA qui, malgré tout, a détenu la possession, et s’est créé le plus d’opportunités. Néanmoins, emmené par un Danny Musovski peu en réussite (28ème notamment), Los Angeles n’a pas réussi à conclure ses occasions. La sortie précipitée de Carlos Vela (22′), patron de l’attaque à LA, n’a également pas facilité les choses. Pour le remplacer, le ghanéen Kwadwo Opoku est rentré en jeu.

N’ayant joué que quatre match la saison passée, le joueur d’origine africaine a mis du temps a pesé dans ce match. On ne l’a aperçu, pour la première fois véritablement, qu’à la 45+1′, où il s’est essayé de loin. Sans succès.

Baird déjà décisif avec LA !

Au retour des vestiaires, Los Angeles est revenu avec davantage d’allant offensif. Frustrés par un premier acte un peu poussif en attaque, les locaux se sont bien repris. Ces derniers ont tout d’abord fait passer un frisson dans la défense de Austin, par l’intermédiaire d’une belle tête de Eddie Segura, défenseur central, suite à un corner (53′). Non cadrée, cette dernière n’a fait qu’annoncer le sort de Austin dans ce match.

Dominé par un LA de plus en plus souverain sur le rectangle vert, Austin a bien défendu, mais a finalement dû s’incliner face à la spontanéité de Corey Baird. Ainsi, à la 61ème, suite à un bon mouvement collectif, l’étasunien, positionné au second poteau, a reçu un bon ballon de Atuesta. Pas assailli par une défense d’Austin coupable sur cette action, Baird n’a pas hésité à frapper spontanément dans ce ballon. Sa frappe à ras terre est venue se loger dans un tout petit espace entre Brad Stuver – goal adverse, qui s’était tout de même bien déployé -, et le poteau droit. Son audace de frapper ainsi, sans contrôle ni analyse de la situation auparavant, a été payante ! L’international étasunien, transfuge du Real Salt Lake au dernier mercato, s’est montré décisif dès son premier match ! Acclamé par ses nouveaux supporters, ce dernier n’a pas manqué son entrée en scène du côté de Los Angeles.

Par la suite, de nombreux changements ont été opérés par Wolff, coach d’Austin. Pour ce dernier, l’objectif était bien entendu d’accrocher le nul. Au vu de la physionomie de cette partie, un partage des points n’aurait pas été illogique. D’ailleurs les changements d’Austin ont été percutants : sur le côté droit, Jared Stroud a été très remuant, tandis que l’avant-centre irlandais, Jon Gallagher, a failli égaliser d’une belle tête au premier poteau (72′). Cependant, malgré beaucoup d’envie, il a manqué de la réussite à cette formation, qui n’a pourtant rien lâché et s’est procurée des occasions jusqu’à la dernière minute.

Néanmoins, c’est bien LA qui s’impose, avec un but de Cifuentes dans le temps additionnel (90+1′), qui est parfaitement venu parapher une victoire maîtrisée des locaux.

Austin séduit, LA avance

Pour un premier match, Austin n’a cependant pas à rougir de sa prestation. En se montrant intéressante et dangereuse face à un poids lourd de la MLS, Austin a démontré que son plan de jeu, ainsi que ses éléments, étaient crédibles pour le niveau de l’élite du football étasunien. Malgré une défaite donc, Wolff sort de ce match avec plus de certitudes, que de questions sur son effectif. De bons augures pour la suite.

Du côté du Los Angeles FC, le minimum a été assuré. Commencer par un autre résultat qu’une victoire, aurait été dramatique pour cette formation aux grandes ambitions cette année. De fait, la seconde mi-temps maîtrisée des joueurs de LA, est satisfaisante.
Lors de la prochaine journée, Los Angeles accueillera Seattle Sounders, tandis que Austin FC se déplacera sur la pelouse des Colorado Rapids.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Un avis sur « MLS (J1) : Victoire maîtrisée de Los Angeles FC face à Austin (2-0) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :