Liga (J33) : Valence accroche le Betis Séville (2-2)

Espagne – Dans une partie équilibrée, avec une mi-temps pour chacune des deux équipes, ni Valence, ni le Betis, n’ont su décrocher les trois points de la victoire. Pour le Betis, c’est un troisième nul de suite, qui ne remet cependant pas en cause la qualification européenne de cette équipe. Au contraire, cette formation intègre même ce soir le Top 5 de la Liga ! Pour Valence, ce point du nul à l’extérieur fait du bien à cette formation qui voyage mal ces derniers temps.

Trois tirs, trois buts

Avancée à ce week-end du fait de la finale de la Coupe du Roi, remportée par le Barca face à Bilbao (0-4), la 33ème journée de la Liga – au lieu de la 31ème – se poursuivait donc en ce beau dimanche d’avril en Espagne. Pour le Betis , 6ème du championnat avant ce match, un affrontement face à Valence était programmé. Un joli duel en perspective, avec une équipe sévillane en bonne forme, malgré deux derniers matchs qui ont accouché d’un résultat nul. Néanmoins, ces derniers résultats sont à nuancer, puisque les coéquipiers de Fekir ont notamment obtenu le partage des points face au leader, l’Atletico Madrid, lors du week-end précédent (1-1). Un joli coup réalisé par cette formation, plongée en pleine course à l’Europe en cette fin de saison. Ainsi, face au mal classé, et décevant Valence CF (14ème), l’objectif des hommes de Pellegrini, coach chilien des locaux, était de prendre les trois points.

Valence, qui a perdu ces deux derniers déplacements, n’était pas vu, et à juste titre, comme le favori de cette rencontre. Pourtant, les coéquipiers de Kevin Gameiro ont plutôt bien tenu tête à la formation locale. Dans une première mi-temps riche en buts, mais pauvre en occasions, Valence fut loin d’être maladroit, d’un point de vue offensif.

Publicités

Cependant, c’est bien le Betis qui s’est détaché en premier dans cette partie. Auteur d’une entrée dynamique, qui a eu raison de Thierry Correia, sorti au bout de quatre minutes de jeu sur blessure, les sévillans n’ont pas mis longtemps avant d’ouvrir la marque. Positionnés en 4-2-3-1, les locaux ont fait montre d’une aisance balle aux pieds, mais surtout d’une belle faculté à profiter de leurs phases arrêtées. Ainsi, c’est sur un corner, joué à deux au départ entre Joaquin et Ruiz, qu’une belle ouverture sur le couloir droit s’est dessinée, et in fine une première réalisation. Joaquin s’est engouffré à droite, pour adresser un centre en retrait à Fekir. L’ancien lyonnais, toujours très adroit, est venu ouvrir le score d’une somptueuse reprise de volée (1-0 à la 12ème). C’est son quatrième but en championnat cette saison.

Première frappe, premier but : en étant dominateur et en réussite dans son jeu, le Betis a su enflammer ce début de partie. Mais cette joie a été de courte durée. Si le Bétis a montré sa redoutable efficacité face au but, Valence n’a également pas été en reste. En ce sens, c’est également sur leur première frappe cadrée que les visiteurs ont su égaliser. Le but du 1-1 est venu d’un exploit personnel, celui de Goncalo Guedes. Ephémère joueur du Paris Saint-Germain, le portugais a trouvé une certaine stabilité en Espagne. Confiant, ce dernier n’a donc pas hésité à tenter sa chance à la 22ème, alors qu’il était pourtant pris en tenaille par une défense adverse resserrée. Néanmoins, en réussite, l’ex-lisboète est allé chercher l’égalisation d’une superbe frappe puissante au premier poteau (1-1).

Publicités

Une occasion de part et d’autre, et un but également de chaque côté. La réussite a véritablement souri aux deux formations. Dans les minutes qui ont suivi, le jeu a quelque peu ralenti. Dans ce laps temps moins mouvementé du match, le Betis a été le plus créatif. Avec deux milieux talentueux, que sont Nabil Fekir, et surtout Sergio Canales, les locaux ont su avancer sur le terrain. Cette domination a malgré tout été stérile. Seules les combinaisons de Canales au milieu ont été tranchantes. Le salut du Betis est donc une nouvelle fois venu d’une phase arrêtée.

A la 42ème, Fekir a en effet pu obtenir un joli coup franc aux vingt mètres. Ce dernier a servi avec délicatesse son coéquipier Canales qui a tenté un une-deux avec Joaquin. Une action couronnée de réussite, puisque le milieu espagnol a récupéré le ballon. Dans l’axe, ce dernier a tenté sa chance : un franc succès (42′). Sa frappe puissante est venue se loger dans l’angle droit des cages de Valence, pour le 2-1 juste avant la pause.

Valence recolle

Au retour des vestiaires, c’est une équipe locale en confiance qui est réapparue sur le rectangle vert. Après avoir su se détacher au bon moment, juste avant la pause, le Betis se voyait déjà voguer tranquillement vers un nouveau succès. Il faut dire que la prestation en demi-teinte de Valence, qui n’a rien montré collectivement parlant lors du premier acte, avait donné peu de soucis à Séville. Cependant, au retour des vestiaires, c’est une toute autre équipe visiteuse qui est réapparue.

Publicités

Le Betis n’a pas été suffisament sur ses gardes, et a fini par se faire rejoindre, bêtement, au score. En effet, c’est suite à une faute de main du latéral gauche Moreno dans sa surface, que les locaux ont donné le bâton, et un pénalty, pour se faire battre, à Valence. A l’heure de jeu, Carlos Soler a remis dans le match son équipe (2-2).

Galvanisé par ce but, Valence a, par la suite, été tout proche de marquer le but du 2-3. Malheureusement, par deux fois, Valence a manqué de chance. A la 69ème, tout d’abord, avec un sauvetage in-extremis de l’algérien Aissa Mandi sur Guedes qui, parti seul à droite, était tout proche de servir Gameiro qui arrivait lancé au point de pénalty. A la 74ème, enfin, avec un rush, sur plus de trente mètres, de Yunus Musah qui a su se défaire de toute la défense et du milieu du Betis, mais pas de Claudio Bravo. Le dernier rempart a réalisé un arrêt salvateur, qui a sauvé toute son équipe sur l’occasion en solitaire de l’étasunien.

Publicités

A cela s’est également ajouté un hors jeu de Gaya, latéral droit, à la 78ème, qui a invalidé le but de Alejandro Blanco, rentré en jeu à la 68ème. Valence a donc eu plusieurs opportunités de marquer, dans une seconde mi-temps où les hommes de Gracia, technicien espagnol de Valence, ont su dominer le Betis.

Les locaux n’ont en effet jamais été en capacité de répondre à Valence. Muet pendant une bonne partie de ce second acte, ces derniers ne se sont procurés qu’une seule occasion, par Ruibal en toute fin de partie (87′). Captée magnifiquement par Jaume Domenech, cette dernière tentative sévillane aurait cependant pu faire basculer le match ! Peu en réussite lors du premier acte, le dernier rempart de Valence s’est ici bien rattrapé, apportant une dose de sérénité aux siens en cette fin de partie.

Valence souffle, Betis dans le Top 5

Pour Valence, ce résultat nul est très satisfaisant. Dans la course au maintien, cette formation se détache aujourd’hui très nettement de la zone rouge. Avec 35 unités à son compteur, cette équipe est toujours 14ème, à désormais sept points du premier relégable, Valladolid (18ème, 27 points).

Pour le Betis, si les trois points auraient été, dans la course à l’Europe, plus profitables aux coéquipiers de Fekir, ce point du nul, chèrement défendu en seconde mi-temps, permet au technicien chilien de cette équipe sévillane, de doubler d’un point la Real Sociedad. 5ème ce soir, Séville est aujourd’hui en bonne position pour décrocher une place en Europa League.

Lors de la prochaine journée, le Betis accueillera Bilbao (11ème), tandis que Valence ira défier Osasuna (12ème).

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :