Ligue des champions CONCACAF (1/8) : Columbus Crew se qualifie aisément face à Esteli (1-0)

Etats-Unis (Columbus) – Qualifiés avant de débuter cette partie, les joueurs de Columbus Crew ont eu la tâche facile cette après-midi aux Etats-Unis. Face à des nicaraguayens de Esteli peu dangereux, les pensionnaires de MLS se sont tranquillement dirigés vers les quarts de finale, où les débats se corseront très certainement.

Le match

Encore jamais apparus dans la nouvelle formule de la CONCACAF – soit celle actuelle, en place depuis 2018 -, Esteli et Columbus Crew figuraient parmi les surprises de ce tableau initiale. A l’aller, une large victoire des étasuniens (4-0) sur la pelouse des nicaraguayens, permettaient, au début de cette partie aux locaux, d’afficher un visage confiant. A deux jours de leur entrée en matière en MLS, leur championnat domestique aux Etats-Unis, les hommes de Porter, en ayant déjà fait le plus dur à l’aller, voulaient ce soir s’économiser en prévision des futures échéances.

Face à Columbus, Esteli est loin d’être un adversaire, sur le papier, capable de rivaliser. En effet, même si ce club a sa place en CONCACAF, il est nécessaire de nuancer la chose. En effet, le cas Esteli, et plus généralement le cas Nicaraguayen, est particulier, quasiment unique. Lors de la saison dernière, un invité surprise est venu se joindre à tous les championnats du globe : le Covid 19. Face à cela, les fédérations du monde entier ont décrété que les championnats étaient suspendus. Cela s’est produit en France, au Brésil, en Mongolie, etc, mais pas en Biélorussie, et au Nicaragua ! Deux petits villages qui résistent encore et toujours à l’envahisseur : voilà ce qu’étaient la Vysshaya Liga Belarus, et la Liga Primera du Nicaragua. Dans ces conditions extrêmement particulières, ces deux compétitions ont donc continué à être disputées. Nul doute que ces dernières, et leurs résultats, ont été particulièrement impactés par la crise, extrêmement virulente en Amérique du Sud et centrale, là où se situe le Nicaragua précisément. La bonne saison de Esteli est donc, avant toutes considérations purement sportives, une saison particulière, où les joueurs ont été forcés à jouer alors que des cadavres étaient, en même temps, jetés dans des fosses communes, dans ces pays où les systèmes d’accès aux soins sont peu ou pas répandus.

Néanmoins, cette analyse ne devait pas non plus totalement enterrée Esteli, en difficulté dans son championnat domestique cette année cependant. Les envies de faire belle figure étaient, malgré tout, bien présentes au sein de cette formation.

Durant cette première mi-temps, extrêmement calme, il est donc important de noter que la première frappe cadrée du match – intervenue après le premier quart d’heure -, est l’œuvre d’Esteli. N’ayant plus rien à perdre, cette formation n’a pas joué à reculons, mais a plutôt tenté d’apparaitre pleine d’allant offensif. En ce sens, à la 24ème, la frappe, largement hors-cadre de l’argentin Marlon Lopez, témoigne d’une certaine confiance, où d’une liberté d’esprit des joueurs de cette formation, qui ne se sont pas privés de tenter leur chance.

Cependant, tenter n’est pas réussir. Malgré de l’envie, c’est une équipe limitée d’Esteli, qui est apparue sur le terrain. Coté adverse, déjà qualifiés, les joueurs de Columbus ont, quant à eux, assuré le minimum. Ces derniers n’ont pas été les plus prompts à se jeter à l’attaque. Seuls quelques débordements sur le côté droit, notamment par l’intermédiaire de Luis Mario Diaz Espinoza (30′), et une tête, suite à un coup franc, de Keita (32′), sont à mettre à l’actif des locaux durant ce premier acte.

Wright-Phillips déjà décisif !

Au retour des vestiaires, le jeu a timidement repris. Columbus Crew, par l’intermédiaire de son entraîneur étasunien Porter, a souhaité faire deux changements dès la remise en jeu. L’objectif pour le technicien de cette formation ici, était de faire tourner pour préparer et concerner au maximum l’ensemble de ses éléments avant la première journée de MLS, et cette réception de Philadelphia Union qui se profile.

Sans doute peu motivés par le faible enjeu de ce second acte, le jeu des locaux a été poussif. Les supporters venus en tribune ont très certainement été déçus par ce manque d’intensité. Cependant, dans les dix dernières minutes de cette partie, ces derniers ont été récompensés de leur patience et de leur indulgence. Ainsi, après avoir assisté à une tentative de reprise de la tête non cadrée, signée Bradley Wright-Phillips (80′), avant-centre de cette formation, les fans de cette franchise de l’Ohio ont pu voir l’anglais retenté sa chance, et finir par marquer ! A la 86ème, l’ancien de Manchester City, où il a débuté sa carrière et fait ses premiers pas en tant que joueur professionnel, a prouvé qu’il n’avait pas perdu son agilité face au but, et ce malgré ses 36 ans !

Transfuge du Los Angeles Galaxy, l’anglais a paraphé la victoire des siens ce soir, et s’est sans doute déjà fait remarquer auprès de ses nouveaux fans ! Au prochain tour, lors des quarts de finale, Columbus Crew affrontera les Tigres de Monterrey ou les joueurs de l’Atletico Pantoja (République Dominicaine) – un duel non débuté lorsque nous publions, et qui devait se jouer à 4h, fuseau horaire Paris.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Un avis sur « Ligue des champions CONCACAF (1/8) : Columbus Crew se qualifie aisément face à Esteli (1-0) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :