Süper Lig (J34) : Le Fenerbahce assure face à Gaziantep (3-1)

Turquie – Tout s’est passé en seconde mi-temps cette après-midi à Istanbul. En échec face à la belle défense de Gaziantep, le Fener a finalement fait exploser le verrou défensif des visiteurs, non sans être passé proche du 2-2 ! Dans un match qui aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre, les stambouliotes sortent in fine vainqueurs, et confirment leur seconde place au classement.

Djilobodji impérial

Au coude à coude pour la deuxième place avec Galatasaray en cette fin de saison en Süper Lig turque, Fenerbahce n’a plus le droit à l’erreur ! Le club stambouliote, avec une légère avance de un point – avant ce match face à Gaziantep – sur son rival et voisin honni Galatasaray, se devait de faire belle figure face à Gaziantep. Equipe visiteuse, Gaziantep n’est pas un adversaire facile. Surprenant cinquième du championnat avant ce match, Gaziantep réalise une belle saison, qui a aiguisé les appétits de Sa Pinto. Le technicien portugais lutte, en effet, désormais pour une place européenne. Son équipe lorgne sur une qualification pour la nouvelle Europa Conference League, accessible à partir de la 4ème place dans le championnat turque. L’objectif du club, à l’extérieur, était donc de prendre un point, au moins. Au match aller, cette équipe avait d’ailleurs su s’imposer largement (3-1) sur sa pelouse, déjouant au passage tous les pronostics. Autant dire que cette formation arrivait confiante à l’Ülker Stadyumu d’Istanbul, théâtre, en temps normal, de l’une des plus chaudes ambiances d’Europe.

Prévenu de la force de Gaziantep, le Fener de Sumudica n’a donc pas mis beaucoup de temps avant de se lancer à l’attaque. Ainsi, dès la 4ème minute de jeu, les hommes du technicien roumain ont mis la pression sur les cages adverses, par l’intermédiaire d’un coup franc. Attentif sur sa ligne, le dernier rempart de Gaziantep, Gunay Guvenc, a cependant tenu bon.

D’entrée de jeu, ce dernier a affiché une solidité impressionnante, que ses défenseurs ont également su montrer. Ainsi, par la suite, alors que Gaziantep ne parvenait pas à ressortir la balle, c’est la défense de l’équipe visiteuse qui s’est élevée pour repousser successivement les assauts stambouliotes. En ce sens, on peut relever cette parade, digne d’un gardien, de Papy Djilobodji, pour préserver ses cages (12′).

L’ancien nantais a été la pièce maîtresse de la défense de Gaziantep. Solide face à Yandas à la 12ème donc, l’ex-canaris s’est également montré décisif lors des différentes incursions de Valencia, avant-centre du Fener, dans sa surface. L’équatorien de l’attaque locale, malgré ses nombreux efforts, et notamment ses décrochages incessants dans l’entre jeu, a toujours été mis en échec par les défenseurs qui lui faisaient face.

Papy Djilobodji, au-delà de sa prestation défensive de haut niveau, s’est également aventuré aux avant-postes. Ce dernier aurait même pu être récompensé d’une passe décisive si l’arbitre n’avait pas invalidé le but de Dicko (39′) pour une faute peu visible à l’image.

Gaziantep a donc su résister grâce à sa défense. En échec total face au mur adverse, le Fener, malgré ses assauts incessants, n’a donc pas réussi à trouver la clé pour débloquer cette partie en première mi-temps. A l’image de Tufan (42′), qui s’est incliné face à une superbe claquette de Guvenc, l’équipe locale a manqué d’imagination pour véritablement bousculer son adversaire.

Fener, victorieux in fine

Bon dans l’état d’esprit, le Fener a cependant manqué de précision, notamment face au but. Les joueurs locaux ont sans doute dû ressasser, à la mi-temps, les nombreuses occasions dont ils ont bénéficié, mais dont ils n’ont pas profité pour s’envoler au tableau d’affichage.

De retour sur le rectangle vert, le Fener a donc tenu à remédier à cela. Offensive comme en début de match, cette formation d’Istanbul a de nouveau totalement dominé son adversaire. En développant un jeu assez large, et en utilisant bien les capacités de déploiement sur les côtés de Kahveci et Pelkas, cette formation a su éteindre Gaziantep, et enfin passer devant. Ainsi, à la 56ème, suite à une nouvelle bonne course de Tufan au milieu, Hakan Mert Yandas a eu l’occasion de retenter sa chance face à Guvenc. Cette fois-ci, sa tentative fut la bonne pour le turc. Sa frappe enroulée est venue parfaitement se loger dans les cages de Gaziantep pour le 1-0.

Avec la manière, le Fener a enfin su se détacher dans ce match. Mais la force collective de Gaziantep n’a pas mis longtemps à réagir. Dès la 66ème, Gaziantep, par l’intermédiaire de son tireur de coup-franc roumain, Alexandru Maxim, a su décrocher l’égalisation. Un but d’abord contesté par le Fener et son goal, qui soutenaient que le ballon n’avait pas franchi la ligne. En vain ! La technologie a sauvé Gaziantep de la mauvaise foi des locaux.

Passablement agacé par le retour de Gaziantep dans ce match, le Fener est reparti à l’attaque. Par l’intermédiaire de son attaquant, la formation locale est finalement parvenue à repasser devant. A la 71ème, la conclusion de Enner Valencia suite à un centre de Pelkas, n’a en effet laissé aucune chance au dernier rempart de Gaziantep (2-1).

Dans le dernier quart d’heure, suite à de nombreux changements, les valeureux visiteurs ont eu plusieurs munitions pour égaliser, malheureusement toutes gâchées ! On peut notamment relever cette frappe de Mirallas, suite à un bon centre en retrait de Maxim, qui est passée juste à côté des cages de Altay Bayindir (90′). La réussite n’était tout simplement pas du côté des visiteurs, mais des locaux. Ces derniers ont, en ce sens, réussi à parapher leur succès, par l’intermédiaire de la fraicheur de deux entrants : Gustavo, qui s’est mué en passeur décisif, et Sinan Gumus, qui fut à la conclusion du 3-1 (90+5′).

Une série d’invincibilité naissante

Sans se montrer outrageusement dominateur, les joueurs du Fenerbahce ont cependant réussi un beau coup ce soir. En arrivant à faire craquer une première fois cette solide défense adverse, les joueurs de Belozoglu ont finalement réalisé le plus dur. Le talent du collectif stambouliote a ensuite permis à cette équipe de venir arracher un succès, mérité au vu de l’investissement global de cette formation sur la rencontre. Après un nul rageant lors de la dernière journée, face au mal classé Yeni Malatayaspor (16ème), le Fener se relance donc. Cette équipe n’a désormais plus perdu depuis quatre matchs. Une série d’invincibilité qui fait du bien, malgré encore trop de résultats nuls.

Pour Gaziantep, cette défaite, sur le papier lourde, ne doit pas totalement occulter la belle prestation de cette formation en première mi-temps. Il aura manqué du réalisme offensif aux joueurs de Sa Pinto aujourd’hui. Au classement, ces derniers descendent à la sixième place, à deux points du cinquième, Alanyaspor. Lors de la prochaine journée, les coéquipiers de Nouha Dicko recevront Kasimpasa (15ème).

Côté Fenerbahce, Luiz Gustavo, ancien de l’OM, et consorts, seront en déplacement à Basaksehir, le champions de Turquie, en souffrance cette saison en championnat (17ème, premier non barragiste).

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :