Super League (J28) : Servette poursuit sa marche en avant à Zurich (1-2)

Suisse – Dans un duel de candidats à l’Europe, Servette a montré ses ambitions ! Jamais inquiété par un Zurich évoluant pourtant à domicile, le club de Genève a aujourd’hui fait un grand pas vers les places européennes, dans un stade où il est pourtant difficile de venir gagner ! Kastriot Imeri, étoile montante du football suisse, n’est pas étranger à ce nouveau bon résultat.

Course à l’Europe

La course à l’Europe s’intensifie en Super League Suisse. A huit journées de la fin – en comptant cette partie -, Zurich tout comme le Servette Genève peuvent espérer se qualifier pour les tours qualificatifs de la toute nouvelle Europa Conference League, la nouvelle coupe d’Europe qui débutera son histoire l’an prochain. Désireux d’y participer après avoir été en barrages de l’Europa League cette saison – défaite face à Reims au second tour, 1-0 -, Servette se devait donc de gagner ce match, afin d’éloigner un Zurich menaçant, mais qui comptait tout de même quatre points de moins que son adversaire en début de match.

A l’extérieur, les ambitions genevoises étaient donc grandes, et l’envie de rebondir après un nul – face à Lugano, 1-1 – et surtout cette défaite à domicile face au mal classé Vaduz (1-2), était très présente parmi les coéquipiers de Gael Clichy.

Néanmoins, cela ne fut pas suffisant pour prendre l’avantage avant la mi-temps. Offensive, l’équipe de Servette n’a pas hésité à aller de l’avant. Cette dernière s’est ouvert des espaces avec succès. On peut retenir, en ce sens, ce beau mouvement collectif à la 9ème, qui n’a cependant pas abouti du fait d’une conclusion du latéral Clichy très mauvaise.

A domicile, Zürich a tenté de réagir, mais le gardien de Genève a tenu bon face à la tête sournoise de Tosin Aiyegun à bout portant (12′), ou bien encore la tentative de Ceesay à la 23ème pour les locaux. Toujours solide sur ses appuis, le goal de Servette, Jeremy Frick, a dégagé beaucoup de sérénité.

Passé la demi-heure de jeu, Servette a repris les commandes de la partie, malgré une possession légèrement plus zurichoise – 55% contre 45%. A la 35ème, le milieu français Theo Valls a même cru offrir le premier but aux siens. C’était sans compter la position de hors-jeu du milieu de Genève, qui a donc invalidé ce but.

Imeri porte Servette

En seconde mi-temps, le moins que l’on puisse dire, c’est que Servette s’est lâché ! Un relâchement dans le bon sens du terme, après avoir aperçu un Genève trop timide lors du premier acte face au but. Au retour des vestiaires, le visage des genevois a donc grandement évolué, et leur première accélération a fait mouche !

Ainsi, il ne fallait pas être en retard devant son poste de télévision pour assister à la seconde mi-temps, puisque dès la 47ème minute, c’est le néerlandais Alex Schalk, bien lancé sur le côté gauche par un Theo Valls adroit, qui est venu tromper le goal de Zurich, Yanick Brecher. Une frappe forte au premier poteau a permis à l’ancien joueur de Ross County en Ecosse, de fêter son septième but de la saison. Attentif, le gardien zurichois a touché le ballon, mais pas suffisament pour mettre en échec l’ailier du SFC.

Par la suite, Zurich a tenté de réagir : Ceesay, très remuant déjà lors de la première mi-temps, s’est de nouveau mis en valeur. Malheureusement pour lui, à la 51ème, sa finition de la tête ne lui a pas permis de remettre son équipe dans le match. En cause ? Une situation de hors-jeu, qui a pénalisé le camp du FCZ.

Timide, la réaction de l’équipe locale a donc été insuffisante. Finalement, Servette a pris les commandes du match peu après cette situation de hors-jeu. Acculé, Zurich a d’abord tenu, face à Timothe Cognat (60′), avant de s’incliner dix minutes après. A la 70ème, la frappe de l’entrant Imeri fut tout simplement trop pure, et imprévisible, pour être touchée par un Brecher pourtant lucide sur cette action, et qui a sauté du bon côté. Néanmoins, imparable, la frappe aux dix-huit mètres de l’international suisse, légèrement déviée au passage par un défenseur de Zurich – la chance du buteur, qui intervient grâce au talent -, est venue se loger dans la lucarne droite des cages zurichoises.

En toute fin de partie, Marco Schonbachler, milieu d’expérience de Zurich, a su conclure une action collective des siens (85′, 1-2) : une réduction du score qui a eu le don de sauver l’honneur de Zurich.

Trop juste, l’Europe s’éloigne

Si l’honneur est sauve, pour l’Europe, c’est peine perdu…, presque. Ainsi, un mince espoir peut encore résider dans les rangs de Zurich. Cependant, avec cette défaite, la troisième place – la première européenne -, est désormais à six points de Zurich, 6ème. S’il reste encore des possibilités pour remonter cet écart, les hommes de Rizzo savent qu’ils ne sont pas les mieux placés pour décrocher un ticket pour une compétition continentale.

A l’inverse, pour Servette, le sésame se rapproche ! Deuxième ce soir après ce nouveau succès, la formation de Geiger devance Lugano, 3ème, d’un point. Une toute petite avance, qui a tout de même le don d’exister, et qui place Genève, à sept journées de la fin, en position de vice-champion de Suisse ! De belles perspectives attendent Servette, un club encore en D2 il y a deux ans, et qui est en passe de confirmer une nouvelle fois au plus haut niveau cette saison, après une belle et surprenante quatrième place l’an dernier.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Un avis sur « Super League (J28) : Servette poursuit sa marche en avant à Zurich (1-2) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :