Coupe de Suisse (1/8) : Un Saint-Gall spectaculaire inflige une déroute aux Young Boys (4-1) !

Suisse – Du spectacle, de l’engagement : Saint-Gall peut ce soir se targuer d’une belle victoire face au champion de Suisse, les Young Boys. Imbattu en Coupe de Suisse depuis plus d’un an, les rêves d’un doublé « Coupe – Championnat » étaient nombreux dans les rangs de Berne. C’était sans compter une équipe de Saint-Gall revancharde – après deux nuls obtenus face à cette équipe en championnat -, et qui comptait sur la coupe pour retrouver une dynamique, malheureusement perdue en championnat ces temps-ci. En difficulté dans le jeu, ainsi que mentalement, les Young Boys s’inclinent logiquement ce soir. Hasard du calendrier, c’est dès ce week-end que ces deux formations se retrouveront, pour un dernier duel en Super League qui promet. Au tour suivant, c’est le Grasshoppers Zurich qui attend les hommes de Peter Zeidler.

Première mi-temps

Déjà champion en Suisse, les Young Boys n’ont plus que la Coupe de Suisse à jouer en cette fin de saison. L’an dernier, les joueurs de la capitale avaient su réaliser un doublé « Coupe-Championnat » : nul doute que l’objectif, pour Seoane et ses hommes, étaient de battre Saint-Gall ce soir pour rêver, encore un peu plus, de réaliser deux années de suite cette grande performance. Le dernier match entre ces deux formations, en championnat, s’était soldé par un 2-2 où Saint-Gall n’avait pas démérité. Pour arriver à leur fin, les Young Boys se devaient donc d’être prudents à l’extérieur.

Ce huitième de finale a été pris très au sérieux par les deux équipes, qui ont tenu à aligner leur onze type. Ainsi, on a retrouvé le champion suisse avec une formation en 4-4-2. Devant, la doublette africaine de l’attaque, Jean-Pierre Nsamé et Elia Meschack, était notamment présente. Côté adverse, le maître à jouer de cette équipe, Jordi Quintillà, était aligné, au sein d’un 4-3-3 offensif, avec l’autrichien Adamu en pointe notamment.

Dans les dix premières minutes, d’âpres duels ont eu lieu dans l’entre jeu. Les deux équipes ont eu du mal, en entame, a posé le ballon et construire sereinement. Saint-Gall, que l’on a senti nerveux, a souvent laissé beaucoup d’espace dans son dos. Cela a profité à Ngamaleu sur le côté gauche, auteur de débordements intéressants. En défense, Saint-Gall n’a pas non plus rassuré durant ces premières minutes. A la 10ème, une erreur de relance du défenseur central Stergiou, aurait même pu profiter à Elia Meschack.

Galvanisé par cette première occasion, les Young Boys ont continué de pousser. Emmenée par un milieu de terrain en réussite dans son jeu de combinaisons, l’équipe de Berne a su déployer un jeu intéressant à partir de la 10ème minute de jeu. Les montées incessantes du camerounais Ngamaleu, ont été les principaux mouvements qui ont mis en danger le bloc adverse. Cependant, au moment de faire la passe, le milieu offensif de YB a encore manqué de précision (13ème notamment). Timide jusqu’alors, Saint-Gall a, par la suite, tenu à répondre aux velléités offensives bernoises. Victor Ruiz s’est signalé, à cet effet, de loin (17′).

Passé le quart d’heure de jeu, le rapport de force entre les deux équipes s’est équilibré. Plus mesuré en attaque, Berne a laissé le jeu de St Gall se développer. Avec trois milieux de terrain de talent que sont Görtler, Ruiz, et surtout l’espagnol Quintillà, Saint-Gall a fait montre de sa faculté à s’ouvrir des espaces. Les locaux ont tenté de développer un jeu très axial, fait de redoublements de passes et d’ouvertures dans la profondeur. Les intentions étaient bonnes du côté de Saint-Gall, qui n’a pas attendu longtemps avant d’être récompensé.

Après une belle première incursion dans la surface (30′), Adamu, l’avant-centre de Sain-Gall a retenté sa chance : trois minutes après, un excellent centre de Duah dans la surface, lui a permis d’ouvrir le score (1-0). Seul au point de pénalty, l’autrichien a su se faire oublier de la défense. Il a permis à son équipe de concrétiser, au tableau d’affichage, une domination de tous les instants depuis la 20ème minute de jeu. Galvanisé par ce but, Saint-Gall, dans les minutes qui ont suivi, a même failli doubler la mise ! Passeur décisif pour l’ouverture du score, Duah s’est essayé à la conclusion pour obtenir le 2-0. Solide sur ses appuis, Von Ballmoos a néanmoins sauvé les siens sur cette phase de jeu (34′).

Dans les cinq dernières minutes, Berne a tenté de réagir à cette domination de Saint-Gall. Cependant, les joueurs de Gerardo Seoane, malgré une bonne maîtrise du ballon, ont manqué de créativité, d’idées, pour s’ouvrir des espaces. Décisif face au but, précis dans la construction, Saint-Gall est retourné aux vestiaires après avoir réussi un premier acte de très bonne facture.

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, le sort des Young Boys ne s’est pas arrangé. Cette équipe a fait montre d’imprécisions, et c’est finalement une équipe tranchante de Saint-Gall qui, à la 49ème, a repris d’autorité la balle dans les pieds Lustenberger, pour servir directement Kwadwo Duah aux avant-postes. Une passe millimétrée, qui est venue trouver ce joueur de Saint-Gall qui, après une passe décisive, s’est offert un but dans cette partie !

Ce n’est clairement pas ce qu’imaginait , et voulait, Seoane comme entame des siens lors de ce second acte. Pourtant, face à une équipe de Saint-Gall agressive, il fallait s’y attendre. Mais, à 2-0, Young Boys n’a pas baissé les bras : au contraire, cette équipe est même revenue plus forte, et a enfin retrouvé un peu d’allant offensif.

La réponse n’a pas tardé à arriver. Contraint de revenir dans ce match, Berne a immédiatement saisi sa chance, sur corner, pour réduire l’écart à 2-1 (51′). Fassnacht, toujours très habile dans les airs, s’est une nouvelle fois servi d’une phase arrêtée pour marquer son quatrième but de la saison en coupe.

Mouvementée, cette seconde période a même failli offrir, dans ces premières minutes, un nouveau but à Saint-Gall. En effet, juste après le réengagement, les locaux se sont une nouvelle fois retrouvés en position de force dans la surface de Von Ballmoos. Balle aux pieds, l’autrichien Adamu croyait, à la 52ème, avoir marqué le 3-1. C’était sans compter le hors-jeu que l’arbitre a déclaré pour invalider ce doublé.

Une fois ce nouveau frisson dissipé chez les Young Boys, Gerardo Seoane s’est activé sur son banc. D’un regard rageur, ce dernier a d’abord sorti son petit feutre, ainsi que son tableau. Après réflexion, ce dernier a opté pour une sortie de Vincent Sierro, peu influent, ainsi que Elia Meschack, proprement invisible en attaque aujourd’hui. Ces deux éléments ont été remplacés par Sandro Lauper, ainsi que par le jeune Felix Mambimbi.

Ces entrées n’ont guère modifié le visage de Berne, au contraire de celle de Sulejmani, par la suite. Le serbe a apporté toute sa qualité et son volume au jeu de son équipe. Cette dernière a pu reprendre pleinement possession du ballon. En parallèle, l’entrée du joueur prêté par Rennes, Siebatcheu, a également fait beaucoup de bien à YB. L’international américain est parfaitement rentré dans cette partie, où il fut tout proche d’inscrire un but (75′). Néanmoins, face à cet entrant, Ati Zigi a réussi deux arrêts salvateurs, qui ont apporté beaucoup de sérénité aux siens.

Saint-Gall a donc tenu, là ou d’autres auraient chaviré ! Saint-Gall est différent, différent jusqu’à se montrer offensif jusqu’au bout alors que cette équipe détenait déjà la victoire au tableau d’affichage. Rien n’arrête Adamu qui, sans complexe, a donc continué d’attaquer alors que, s’il avait été raisonnable, la protection de son couloir aurait été une priorité. Que nenni ! En confiance, l’autrichien a inlassablement continué de déborder depuis le côté droit… jusqu’à pousser Camara à la faute – une main dans la surface.

La main du défenseur central bernois, nettement visible, a offert un pénalty à Saint-Gall. Victor Ruiz est venu le convertir pour le 3-1 (84′), avant que l’entrant, le jeune international suisse Jérémy Guillemenot, n’offre une large victoire à son équipe, par un nouveau but au bout du temps additionnel (90+4′). Saint-Gall peut être fier de son match. Au tour suivant, cette équipe défiera le leader de la D2 Suisse, le Grasshoppers de Zurich.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :