Eliminatoires Cdm 2022 : l’Autriche rattrapée en fin de match par l’Ecosse (2-2)

Ecosse – Dans ce duel à Glasgow, tout s’est passé en seconde mi-temps. Après la pause, l’Autriche s’est d’abord mis une première fois à l’abris, avant de subir, par deux fois, une remontée au score des écossais. Un scénario rageant pour les coéquipiers de Alaba, qui sont désormais attendus au tournant face aux Iles Féroé.

Première mi-temps

Absentes du dernier mondial, ces deux équipes débutaient leur parcours ce soir, pour espérer s’offrir un été de rêve au Qatar dans un peu plus d’un an. Par la passé, notamment durant l’Euro 2016, l’Autriche a beaucoup déçu. Ainsi, malgré un effectif talentueux d’une part, et complémentaire, d’une autre part, cette nation germanophone n’a jamais véritablement su s’imposer ces dernières années parmi les grandes nations européennes. Cette phase de qualification est donc le moyen pour cette nation autrichienne, comme pour celle écossaise d’ailleurs, de se mettre plus en valeur.

A Glasgow le premier acte a débuté. Très vite, l’Autriche a pris les devants dans ce match. Positionnée dans un 4-4-2 classique, cette nation a vite su se projeter vers l’avant, à l’image de cette frappe de Kalajdzic, avant-centre de Stuttgart, sur une passe en retrait Grillitsch (2′). Aux côtés de l’attaquant de cette formation de Bundesliga, on a pu retrouver un joueur de Ligue 1, en la personne de Adrian Grbic. Ses récentes bonnes prestations – du moins en progrès par rapport à la phase aller du championnat -, lui ont permis ce soir d’obtenir une place de titulaire, chose qui lui est encore peu souvent arrivée.

Côté écossais, la mise en route a été bien plus laborieuse. Emmenée par Dykes, avant-centre évoluant en Championship – D2 anglaise -, du côté de QPR, cette nation a eu plus de mal à développer son jeu, qui a très vite été haché par des pertes de balles quasi incessantes. Ce déchet technique a profité à l’Autriche, qui a bien su récupérer puis garder la balle. En développant un jeu basé sur des passes courtes, les hommes de Forda – coach de l’Autriche – ont su mettre le pied sur le ballon, et toujours aller de l’avant. On peut, notamment, relever cette tentative de Baumgartner, milieu de Hoffenheim qui, bien lancé par ses coéquipiers dans la profondeur, s’est essayé face au but (18′).

En difficulté dans l’entre jeu, les écossais ont également fait montre d’un manque de délicatesse, de finesse, dans leurs duels. Beaucoup d’intensité, de contact, ont été mis dans le jeu par des écossais qui ne cherchaient clairement pas à faire dans la dentelle à domicile ce soir. Bien plus technique, l’Autriche a donc tenté de jouer sur sa nette supériorité dans ce domaine. Par moment, c’est la quasi totalité de l’équipe qui était même aux avant-postes, pour mettre en danger cette défense écossaise. Malgré tout, il a souvent manqué à l’Autriche un dernier petit détail – qui aurait fait toute la différence -, lors du dernier geste.

Par la suite, alors que l’Autriche avait déjà vu plusieurs de ses tentatives être repoussées, cette dernière a, de nouveau joué de malchance, manqué d’efficacité. Ce fut le cas de Alaba à la 25ème, lors de sa frappe à l’entrée de la surface. Constatant que cette nation était en panne à la conclusion, l’Ecosse a vu dans cette fragilité ou ce défaut autrichien, une possibilité de renverser le rapport de force existant dans cette rencontre. Ainsi, les locaux ont tenté, tant bien que mal, de profiter du mutisme autrichien, pour ouvrir la marque en premier. Sur leur rare phase de possession, les écossais ont surtout tenté leur chance de loin, notamment Stuart Armstrong (31′), suite à un bon travail initial du remuant Scott McTominay.

Peu dangereuses, ces actions lointaines étaient également bien moins construites que celles autrichiennes. En effet, si l’Autriche n’a pas su concrétiser dans ce premier acte, il en ressort néanmoins de sa prestation, une image tout de même séduisante. Ainsi, on retiendra tout particulièrement la fluidité avec laquelle l’Autriche a su faire circuler le ballon de l’arrière jusqu’aux avant-postes. Par ailleurs, il faut également souligner cette bonne entente sur les côtés au sein de cette sélection, avec notamment un duo Alaba-Schlager dans le couloir gauche, extrêmement offensif, et redoutable dans les petits espaces.

Deuxième mi-temps

A la mi-temps, Foda, le technicien de cette formation autrichienne, a sans doute dû orienter ses propos vers la finition qui a grandement fait défaut à l’Autriche. De retour sur la pelouse, le même rythme, soutenu, des autrichiens, s’est remis en route. Plus éclairés, les écossais ont mieux résister cependant, sans, pour autant, pouvoir éviter l’inévitable : l’ouverture du score par les visiteurs. Si cette dernière s’est fait attendre, elle est finalement bien venue, et c’est le principal ! A la 55ème, suite à une énième bonne montée aux avant-postes de Schlager, Grillitsch a été servi. Dans l’axe, il a décidé de frapper. Repoussée, sa tentative a terminé dans les pieds de son coéquipier Kalajdzic qui avait bien suivi l’action. Sans aucun mal, le joueur de Stuttgart a su pousser au fond des filets écossais, ce ballon qui était revenu vers lui suite à la belle détente initiale de Marshall, le dernier rempart écossais, accessoirement goal titulaire au sein de la formation de Derby County en Championship.

Ce but, logique au vu de la physionomie de la partie, est venu également récompenser les efforts de cet avant-centre, qui a marqué ici son premier but avec le maillot de son pays ! Un grand moment pour lui, qu’il a failli prolonger par un doublé à la 58ème. Malheureusement pour cet attaquant, l’arbitre de la ligne de touche l’a désigné hors-jeu, annulant de facto sa nouvelle réalisation, seulement trois minutes après sa première dans cette partie !

Côté écossais, dans le même laps de temps (57′), c’est de Stuart Armstrong, d’une frappe à ras terre, que le danger est venu. Heureusement pour les visiteurs, la tentative du joueur de Southampton est passée juste à côté. C’est sur cette belle note que ce joueur a d’ailleurs quitté le terrain quelques minutes après (66′), remplacé par Che Adams, son coéquipier en club.

Armonstrong n’a donc pas réussi à marquer dans cette partie, mais a montré le chemin à suivre à ses coéquipiers. Ces derniers, galvanisés par cette occasion, ont accentué leurs efforts, jusqu’à venir égaliser. Le but écossais est intervenu à la 71ème, sur un coup franc admirablement bien tiré par O’Donnell, qui est allé chercher la tête du défenseur de Norwich, Grant Hanley. Impitoyable dans les airs, ce dernier n’a laissé aucune chance à Lainer, latéral droit autrichien, qui était chargé de le couvrir sur cette phase arrêtée. Peu inspiré sur sa ligne, Schlager, goal autrichien du Lask Linz, est également fautif lors de cette action (1-1).

Coupable, Lainer a néanmoins bien su réagir dans cette partie. Ainsi, dans les minutes suivant le but écossais, l’Autriche est repartie à l’attaque. Avec un Lainer offensif à droite, cette nation a pu compter sur un apport offensif de qualité. C’est ce même apport qui est à l’origine du 1-2 pour l’Autriche. En effet, à la 80ème, c’est le joueur du Borussia Mönchengladbach qui, monté aux avant-postes, a su servir d’un centre millimétré, un Kalajdzic extrêmement lucide dans les airs, pour aller chercher son doublé.

La joie a cependant été de courte durée dans le camp autrichien. En effet, cinq minutes après, sur une nouvelle phase arrêtée, l’Ecosse est revenue à égalité, inscrivant son second but par l’intermédiaire d’un petit bijou : un retourné acrobatique de John McGinn, milieu à Aston Villa (85′).

Bilan du Match

Le spectacle fut donc bien présent dans cette seconde mi-temps aussi mouvementée qu’indécise. Finalement, ce match accouche d’un résultat nul, qui est plutôt logique puisqu’il reflète d’un côté la bonne prestation offensive de l’Autriche, et de l’autre, la fébrilité de cette même sélection, d’un point de vue défensif cette fois-ci.

Dos à dos au terme de ces 90 minutes, ces deux nations vont devoir monter en puissance dans ce Groupe F, dominé par le Danemark, suite à sa victoire face à Israël (0-2). Lors de la prochaine journée, l’Autriche accueillera la modeste sélection des Iles Féroé, tandis que l’Ecosse croisera le fer à l’extérieur, face à Israël.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :