Ligue 1 (J30) : Nîmes réalise l’exploit à Lille (1-2) !

France – Un match pour le titre : voilà ce qu’était ce Lille-Nîmes. Le Losc faisait figure de favori… peut-être trop ! Les joueurs de Galtier n’ont pas suffisament attaqués Nîmes en début de match, et s’ils ont su réagir par la suite, le mal était déjà fait. En laissant Nîmes trop libre en première mi-temps, Lille a réveillé les Crocos et s’est retrouvé, pour finir, dans l’incapacité de revenir à leur hauteur au cours d’une deuxième mi-temps dispensable. Le titre s’éloigne : nul doute que Lyon et Paris se livreront un duel dès plus âpres ce soir, afin de profiter de ce nouveau faux pas lillois.

Première mi-temps

Alors que la course au titre s’intensifie en cette fin de saison, le Losc de Christophe Galtier avait, face à l’avant-dernier du championnat, Nîmes, l’occasion de prendre six points d’avance sur son dauphin, le Paris Saint-Germain, avant son match de ce soir, 21h. Dans la course à la première place, cette rencontre était donc crucial, tout comme pour la course au maintien puisque les Crocos de Nîmes avaient, quant à eux, la possibilité de passer devant le 18ème et barragiste, le FC Nantes. Auteur d’un redressement intéressant depuis six matchs, les visiteurs se savaient inférieurs, mais ne voulaient, pour autant, pas s’avouer vaincus avant même le début du match.

Ainsi, positionné en 4-1-4-1, Nîmes a fait montre de ses bonnes intentions dès le début de cette partie. En mettant en place une ligne de quatre milieux, Plancque, le technicien des Crocos, a souhaité mettre en difficulté le Losc, l’empêchant d’utiliser la largeur du terrain pour trouver des espaces. Auteur d’une entame dynamique, Nîmes s’est procuré la première occasion de ce match, par l’intermédiaire de son avant-centre sénégalais, Moussa Koné (3′).

En développant un jeu assez direct, et en tentant de chercher son avant-centre africain dans le dos de la défense, Nîmes a réellement mis en danger le Losc. Ce dernier a tenté de poser le jeu dans cette entame mouvementée, mais a finalement subi l’explosivité nîmoise. Ainsi, à la 12ème, une bonne ouverture de l’algérien Ferhat a trouvé dans la profondeur Eliasson. Trop court, ce dernier a eu le temps de pousser légèrement ce ballon vers Kone qui, à l’entrée de la surface, ne sait pas posé de questions. Limpide et forte, sa frappe a surpris un Mike Maignan qui est resté immobile sur sa ligne (1-0).

Auteur d’un début de match trop timide, le Losc en a ici payé le prix fort. Mais ce but, au lieu d’immiscer le doute dans le camp lillois, a plutôt été un élément de motivation supplémentaire dans ce match pour les leaders de la Ligue 1. Ainsi, Lille est reparti de l’avant, utilisant les côtés pour déborder à l’image de Celik côté droit. Après avoir buté quelques fois sur la solide défense adverse, c’est sur coup de pied arrêté que Lille a su égaliser. Xeka a profité, à la 20ème, d’une mauvaise relance de la tête sur corner, pour ajuster un coup de casque puissant au second poteau (1-1). Imparable pour l’ancien goal toulousain : Baptiste Reynet était battu !

Galvanisé par ce but, Lille a poursuivi sur cette voie. Désormais, ces derniers avaient bien plus d’espaces, et se montraient souverains. A l’inverse, pour Nîmes, le but du portugais a été un véritable coup de massue, qui a grandement fragilisé cette équipe mentalement. Ainsi, les Crocos ont bien plus subi, sans se montrer réellement solides défensivement. Lille aurait ainsi pu prendre l’avantage à la 22ème, suite à un bon centre à ras terre de Celik pour Weah. Malheureusement, l’américain, face au but, a manqué de spontanéité pour accompagner ce ballon vers les cages nîmoises.

Au fil des minutes, malgré une supériorité technique bien visible, ainsi qu’une possession en sa faveur, Lille a peiné à se montrer véritablement dangereux. Les débordements incessants de Celik ont apporté de la vitesse au jeu de cette équipe, qui a cependant eu du mal à diversifier ses mouvements offensifs.

Dans les cinq dernières minutes, Lille a eu une nouvelle opportunité sur coup-franc (40′), sans succès cependant pour Yilmaz qui avait pourtant suivi l’action au second poteau. Auteur d’un prompt redressement dans cette partie, Lille n’a pas su surfer sur ce but égalisateur, et c’est finalement Nîmes, au bout du temps additionnel de cette première mi-temps (45+1′), qui est passé devant au tableau d’affichage. Une seule accélération a suffi à Nîmes, pour venir planter un second but à Maignan. A nouveau passeur décisif, l’algérien Ferhat a ici parfaitement servi son coéquipier Renaud Ripart qui, d’un petit piqué, a scellé l’avance de Nîmes lors de ce premier acte !

Deuxième mi-temps

Totalement à côté de son match lors du premier acte, l’américain Weah a immédiatement été remplacé à la mi-temps. Le brésilien Luiz Araujo est venu le suppléer pour la seconde mi-temps. Un changement offensif, qui traduisait les envies de Galtier de voir son équipe remonter, au moins, son handicap d’un but.

Ce premier ajustement n’a, cependant, pas du tout fait changer le visage lillois. Toujours dominateurs dans le jeu, les locaux ont, malgré tout, été une nouvelle fois en panne d’inspiration en attaque. Ainsi, aucune action lilloise n’a véritablement ébranlé Reynet, hormis ce corner à la 57ème, ou Yilmaz a, malheureusement, commis une faute annulant l’action.

Excédé par la prestation et le visage affiché par les siens, Galtier a tenté de changer le court des choses, opérant deux nouveaux changements. L’ancien munichois, Renato Sanches, a fait son entrée, accompagné du turc Yazici (65′).

Entrés pour apporter plus de justesse technique, ainsi que davantage de vitesse, ces deux choix furent peu concluants avec des imprécisions de la part du turc notamment. En manque de créativité, et face à une défense adverse acculée, mais solide, Lille a eu, à partir de l’heure de jeu, beaucoup de mal à rentrer dans la surface adverse.

Les difficultés n’ont pas disparu côté lillois, et plus les minutes défilaient, plus Lille était obligé de reculer, de jouer en retrait.

Bilan du match

Pour Nîmes, ces dernières minutes, et plus généralement ce second acte, ont été très durs. En ne touchant quasiment pas le ballon, les Crocos se savaient dans l’obligation de ne faire que défendre. Une tâche ingrate, mais qui pour finir, a porté ses fruits. En s’appuyant sur sa solidité, et en profitant de la maladresse spectaculaire des locaux, Nîmes a tenu. Pire défense de Ligue 1 d’après les statistiques, Nîmes a aujourd’hui fait mentir les chiffres, et obtenu une victoire, quasiment inimaginable avant le début de ce duel. En faisant tomber le leader à domicile, Nîmes continue de croire au maintien, et se retrouve barragiste, à un point de Nantes, désormais premier relégable.

Pour le Losc Lille, cette défaite fait mal, et rappelle la contre-performance du PSG la semaine passée face à Nantes. Leader encore en attendant le PSG-Lyon de ce soir, Lille peut craindre ce soir de voir sa place de leader être remise en cause. Trêve internationale oblige, la Ligue 1 ne reprendra que début avril. D’ici-là, Lille devra se remettre en question !

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Un avis sur « Ligue 1 (J30) : Nîmes réalise l’exploit à Lille (1-2) ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :