Super League (J25) : Saint Gall accroche les Young Boys avant l’Europe (2-2)

Suisse – Menés au score pendant plus d’une heure, les Young Boys ont affiché un visage peu confiant lors de ce déplacement à Saint Gall. Ce sont donc les entrées de Meschack et Siebatcheu qui ont, in fine, fait la différence. En accrochant péniblement le nul en fin de partie, le leader de la Super League n’a pas envoyé des signaux très encourageants avant son match retour face à l’Ajax en Europa League.

Première mi-temps

Battu au terme d’une prestation décevante en Europa League (face à l’Ajax, 3-0), Young Boys était dans l’obligation de se relancer cette après-midi en championnat. Face au 5ème, Saint-Gall, la tâche des Young Boys s’annonçait cependant quelque peu compliquée, contre un adversaire qui avait déjà su arracher le point du nul l’an dernier lors de la phase aller du championnat (0-0). Pour préparer le retour face à l’Ajax, tout en tentant de retrouver une certaine dynamique en championnat après trois nuls d’affilée, Gerardo Seoane se devait de proposer un onze qui répondait à ces deux attentes. Ainsi, le technicien suisse a décidé d’aligner en pointe sa doublette camerounaise : Nsamé-Ngamaleu, accompagnée du suisse Mambimbi, laissant ainsi Elia Meschack au repos.

Publicités

Côté adverse, la présence de Kwadwo Duah sur le front de l’attaque, auteur de trois buts sur ses cinq derniers matchs, ainsi que la titularisation de Jordi Quintilla dans l’entre jeu, correspondaient aux deux points forts de cette formation locale.

Dans un début de match engagé, les deux équipes ont mis peu de temps avant de se procurer leurs premières occasions. Côté YB, c’est par l’intermédiaire de Nsamé, meilleur buteur du championnat, que cette équipe a mis en difficulté St Gall, dès la 6ème minute, suite à un bon débordement, et centre de Hefti, latéral droit. Offensif, ce dernier a néanmoins manqué à son devoir défensif lors d’une bonne accélération de Saint-Gall. En retard sur Ruiz à la 9ème, Hefti a laissé le meneur de jeu espagnol servir son coéquipier Youan dans la profondeur. Seul face à Faivre, le français, prêté par Nantes, n’a eu aucun mal à s’ouvrir les chemins du but ! Une action rondement bien menée, au cours de laquelle la défense de Berne s’est totalement morcelée.

Particulièrement dynamique, et galvanisé suite à ce but venu récompenser une entame parfaite, Saint-Gall a continué de se projeter vers l’avant, mettant une nouvelle fois YB à l’épreuve, par l’intermédiaire de l’allemand Lukas Gortler. Bien servi, la frappe de ce dernier a néanmoins été détournée, in extremis, par Lustenberger (11′). Après ce nouveau coup de chaud dans la surface bernoise, les hommes de Seoane ont néanmoins su bien calmer le jeu. En s’attelant à poser le ballon, et le faire circuler dans l’entre jeu, les visiteurs ont petit à petit retrouvé leurs esprits. Après une phase de possession intéressante, Nsamé a même su trouver un espace pour marquer (18′), avant de voir son but annulé, pour une position de hors-jeu, peu visible cependant à l’image.

Publicités

Par la suite, YB a réenclenché de nombreuses offensives, sans véritablement faire de différences notables. De nombreuses imprécisions sont apparues lorsque cette équipe a combiné. Un constat surprenant, au sein d’un onze qui se connait pourtant, et qui a déjà su nouer des automatismes. A l’inverse, Saint-Gall a fait montre d’une certaine fluidité à faire circuler le ballon. Le quatuor offensif de Zeidler – technicien allemand des locaux – a bien fonctionné, et dès que St Gall détenait le ballon, les offensives de cette équipe ont mis à rudes épreuves une trop statique ligne défensive adverse.

En difficulté donc, les Young Boys ont montré quelques signes de nervosité, à l’image d’un Nsamé sanctionné d’un carton jaune à la 31ème – qui le suspend pour le prochain match, face à Zurich. Cette faute a permis aux locaux de bénéficier d’un coup franc, lointain, mais qui a failli offrir le but du break à cette équipe. Parfaitement tirée par Quintilla, cette phase arrêtée a surpris des Young Boys à la dérive en défense, mais qui ont été sauvés par Victor Ruiz, qui a manqué de spontanéité, à quelques centimètres du but.

Dans les dix dernières minutes, le rythme de la partie a quelque peu ralenti. On a senti une équipe de Saint Gall totalement sereine, et qui ne s’est donc pas affolée lors d’un bon centre de Hefti aux alentours de la 40ème minute de jeu. Solide, Saint Gall est retournée aux vestiaires sur une bonne note : un rush dévastateur de l’autrichien Adamu (43′), qui a une nouvelle fois mis sous pression un Lustenberger excédé par sa méforme, et celle de ses coéquipiers.

Deuxième mi-temps

Publicités

Au retour des vestiaires, Young Boys se savait donc attendu : nul doute que Seoane a dû remobiliser ses joueurs, qui n’ont tiré qu’une seule fois au but lors du premier acte ! Cependant, ce sont bien les locaux qui se sont signalés dès la reprise. En confiance, le buteur français Youan a fait passé un nouveau frisson dans la surface bernoise (47′), sans pour autant trouver le cadre.

Cette nouvelle occasion a sonné la révolte dans le camp de YB, qui s’est enfin remis sur la bonne voie par la suite. Par sa vitesse de projection, cette équipe a enfin réussi à aller de l’avant, s’offrant sa meilleure occasion du match, sur une course de Mambimbi (56′). Le suisse, inexistant lors du premier acte, a su se relever, et montrer un tout autre visage, dès l’entame de la seconde mi-temps. Son premier bon mouvement l’a porté dans cette partie, et l’a poussé à poursuivre de cette manière. Extrêmement rapide, c’est sa vitesse qui a fini par faire la différence : à la 49ème, son débordement dans la surface a poussé Stergiou, défenseur central, à la faute. Après vérification par la VAR, un pénalty a été accordé. Nsamé s’est d’abord élancé une première fois pour le tirer. Repoussé par Ati-Zigi, le camerounais a eu l’occasion de le retirer puisque le goal ghanéen n’avait pas ses deux pieds sur sa ligne au moment de la frappe. Lors de la deuxième chance, c’est donc bien Nsamé qui est sorti vainqueur, offrant l’égalisation aux siens (1-1 à la 62′).

Publicités

Dans la foulée de ce but, Seoane a procédé à ses premiers changements : Nsamé et Mambimbi ont cédé leur place à Siebatcheu, avant-centre prêté par Rennes, et Elia Meschack, le congolais. Le front de l’attaque a donc été modifié totalement par ce technicien après l’heure de jeu.

Cependant, ces changements n’ont pas véritablement profité aux Young Boys, mais plutôt à Saint-Gall. Après un léger moment de tension, cette équipe s’est en effet bien relevée de l’égalisation… jusqu’à repasser devant par l’intermédiaire de Ruiz, sur pénalty lui-aussi (73′). En recollant au score, Saint Gall a fait montre d’une grande capacité à gérer ses temps faibles, au contraire de YB, qui est donc immédiatement retombé dans ses travers après l’égalisation.

Cependant, si cette équipe peut parfois être négligente, inconstante, elle se sait également capable, de part sa force offensive, de parfaire en une action son retard. Et cela s’est finalement produit ! Auteurs d’entrées timides, Meschack et Siebatcheu ont bien fini par peser dans cette rencontre. Un seul mouvement a suffi pour que Meschack, sur une passe en retrait de Siebatcheu après une bonne percée de Hefti, trouve le chemin du but (82′). Une action, à l’image de cette équipe : rapide et efficace, portée par un jeu extrêmement direct et offensif. La qualité de finition de Meschack est une nouvelle fois apparue, tout comme l’intelligence dans le placement de Siebatcheu.

Bilan du match

Young Boys, en comptant sur ses entrants, a donc pour finir réussi à obtenir le match nul. Un bon point pris, au vu de la prestation globale de cette équipe, très décevante en première mi-temps surtout. Néanmoins, le génie offensif de cette équipe n’a pas disparu et, comme lors de l’égalisation, ce dernier a montré qu’il pouvait faire extrêmement mal lorsqu’il rentre en action. Ce « génie offensif », dans lequel on retrouve Nsamé, Meschack et consorts, devra obligatoirement être présent face à l’Ajax jeudi prochain, si les Young Boys souhaitent encore croire en leur infime chance de qualification pour les quarts de finale de l’Europa League.

Pour Saint Gall, ce nul face au leader de la Super League est un bon résultat, malgré la déception de cette équipe au coup de sifflet final. Une déception qui s’entend : Saint Gall aurait pu gagner ce match, et avec le recul, le nombre d’occasions de but ratées par cette équipe en première mi-temps, conforte la déception de Saint Gall. Pour autant, les locaux auraient également pu s’incliner en fin de match lors d’un dernier rush de Meschack dans le temps additionnel. Le nul reste donc, in fine, un résultat encourageant, mettant fin à une série de deux défaites d’affilée.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Un avis sur « Super League (J25) : Saint Gall accroche les Young Boys avant l’Europe (2-2) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :