Ligue 2 (J29) : Des occasions, mais pas de vainqueur entre Auxerre et Paris FC (0-0)

France – Pas de victoire, mais un nul dans un match pourtant important dans la course à la montée. La bonne forme du Paris FC se poursuit, avec un quatrième match sans défaite au bout de cette après-midi, néanmoins décevante. Jean Marc Furlan, peu ouvert aux critiques, ne pourra sans doute pas dire le contraire aujourd’hui.

Première mi-temps

Deux points seulement séparaient l’AJ Auxerre, 6ème, du Paris Fc, 5ème, avant cette rencontre. Un match crucial donc pour ces deux équipes, qui avaient la possibilité de battre cette après-midi un adversaire direct pour la course aux Playoffs qui s’intensifie de journée en journée. Pour ces deux équipes, l’objectif était donc clair : battre l’équipe aux ambitions semblables qui leur faisait face, dans l’optique de se rapprocher un peu plus des équipes de tête. En 4-1-4-1, les locaux d’Auxerre pouvaient notamment compter sur leur buteur maison, Le Bihan, auteur de 15 buts en 26 matchs, pour s’envoler dans cette partie rapidement.

Côté parisien, la titularisation du latéral tunisien Ali Abdi, auteur de 5 buts lors de ses six derniers matchs, témoignait également d’une envie de réaliser un bon coup à Auxerre, pour continuer cette série de trois victoires d’affilée. A domicile, c’est néanmoins l’Aj Auxerre qui s’est montré le plus entreprenant en entame. Les bons débordements du Haïtien Arcus, latéral droit, ont immédiatement mis sous pression la défense francilienne (5’ notamment). La bonne forme de Hein en début de match, a réellement mis en lumière le côté droit de cette équipe, véritable fer de lance pour les offensives de l’AJA.

Cependant, c’est bien depuis le côté gauche que la première grosse occasion des locaux est survenue. A la 15ème minute, c’est en effet un excellent débordement de Dugimont, qui a permis à l’avant-centre Le Bihan d’obtenir un ballon au point de pénalty. Malheureusement, ce dernier a manqué de précision, n’arrivant pas à contrôler cette balle. Sous pression en ce début de partie, le Paris Fc n’est cependant pas resté muet, tentant de développer un jeu assez direct. La bonne présence de Caddy, avant-centre du PFC, dans la surface adverse, a permis aux locaux de mener quelques contre-attaques intéressantes.

Au cours de ces phases de jeu, la bonne qualité de centre de Lopez, est notamment apparue, et a mis en difficulté une défense adverse pas toujours bien positionnée sur le rectangle vert. Cependant, ce ne fut pas le cas de l’entre jeu auxerrois. Au sein de ce dernier, la pièce maîtresse qu’est l’ancien brestois Mathias Autret, a véritablement porté ce club durant ce premier acte. Face à une équipe parisienne morcelée, l’AJA a ainsi pu faire circuler le ballon au milieu, avancant pas à pas sur le terrain, grâce à une construction du jeu, effectuée de manière collective. Aux côtés d’Autret, le marocain Sakhi a également fait montre d’une bonne lecture du jeu.

La faculté d’Auxerre à faire circuler le ballon d’un côté à l’autre, a donné beaucoup de dynamisme au jeu des hommes de Furlan. Cependant, ces derniers ont manqué de réalisme offensif, ce qui a ainsi souvent compliqué les choses face au but, à l’image de cette action à la 32ème minute qui aurait pu aboutir à un but si Arcus avait choisi de finir l’action par lui-même, au lieu de trouver un énième relais de l’autre côté de la surface.

Quelque peu gâchée, cette occasion manquée n’a cependant pas découragé l’équipe d’Auxerre, qui a pu compter sur un véritable temps fort de possession, à partir de la demi-heure de jeu. Une phase intéressante, ou Auxerre a fait montre de qualités dans la transmission du ballon, mais pas face au but, à l’image d’un Le Bihan incapable de cadrer (37′ ou 40′ suite à un excellent service d’Autret).

Auxerre a dominé, mais Paris n’a cependant pas abdiqué, continuant à user de la profondeur du terrain pour tenter de mettre en difficulté les locaux grâce à des longs ballons vers les avant-postes. Limité, ce plan de jeu n’a guère mis en difficulté Donovan Leon, goal guyanais de cette équipe auxerroise. On peut, cependant, noter cette belle frappe de Gaetan Laura (38′), non cadrée, mais néanmoins proche de faire la différence, au terme d’un mouvement parisien très rapide.

Dominateur, et porté par un état d’esprit combatif, Auxerre a cependant manqué de réalisme face au but, ne parvenant, in fine, pas à trouver le cadre lors de ce premier acte.

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, aucun changement n’a été effectué par les deux techniciens, sans doute satisfaits de cette première mi-temps. Néanmoins, Jean Marc Furlan a sans doute du quelque peu exprimer son regret de ne pas avoir vu de but lors du premier acte, malgré les nombreuses occasions des siens face aux cages adverses.

Ainsi, dès le retour des vestaires, Auxerre est parti à l’attaque. Emmené par le duo d’expérience, Autret-Le Bihan, cette équipe s’est procurée une nouvelle occasion, à nouveau non concluante à l’arrivée (47′). La riposte parisienne est intervenue dans la foulée, avec une montée de Lopez, pour une frappe non cadrée au bout (49′). Une première offensive qui n’a pas ébranlé la défense d’Auxerre, au contraire de cette incursion de Lara (57′), qui a failli aboutir au premier but de cette partie. Heureusement, les locaux ont pu compter sur leur défenseur central brésilien, Jubal, qui fut le seul à ne pas s’incliner lors de cette offensive adverse.

Une action qui aurait pu et dû, d’ailleurs, faire but, mais qui a surtout déstabilisé cette équipe auxerroise. Plus décousue au milieu, la formation locale a donc, inévitablement, davantage subi qu’en première mi-temps. Plus d’espaces se sont ouverts face aux parisiens, également plus offensifs et motivés à aller de l’avant, que lors de la première partie de rencontre.

Emmené par un Marvin Gakpa insipiré, Paris FC a affiché un tout autre visage, acculant ainsi Auxerre lors de nombreuses phases de jeu. Cependant, l’équipe francilienne a manqué de précision dans la dernière passe, n’arrivant donc jamais à conclure. Des changements ont par la suite été réalisés par les deux coachs afin d’injecter un peu de sang neuf. Ngando a pris la place de Hein, trop timide en seconde mi-temps (67′). Kevin Fortuné, ancien joueur de Troyes, a également foulé la pelouse, remplaçant un Autret exténué. Côté visiteurs, Caddy, avant-centre qui n’aura pas pesé plus que cela sur la rencontre, a laissé sa place à Lalaina Nomenjanhary, natif de Madagascar. L’expérimenté Florian Martin, 30 ans, a enfin fait son apparition (77′), à la place de Gakpa.

Dans les cinq dernières minutes, Auxerre a tenté d’aller chercher la victoire, par un débordement de Arcus (84’), puis une nouvelle tentative de Le Bihan, deux minutes plus tard.

Bilan du match

Jusqu’au bout, Auxerre aura donc tenté de faire la différence. Cependant, les difficultés à cadrer aperçues en première mi-temps, ont refait surfaces lors du second acte. Elle pénalisent Auxerre qui, avec douze tirs cadrés, avaient la place pour coller un ballon au fond des filets parisiens cette après-midi.

Ce but n’est finalement jamais arrivé, au grand dam de Furlan. Auxerre ne peut donc qu’engranger un point au terme de ce match. Un résultat nul qui n’arrange aucune de ces deux formations, qui stagnent au classement en attendant les résultats du multiplex de ce soir (20h).

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :