Suisse – Super League : Après l’Europe, les Young Boys à Luzern

Suisse – Rayonnant en Europa League en milieu de semaine, le solide leader du championnat suisse se déplace sur la pelouse de Luzern pour le compte de la 22ème journée de Super League.

Entretenir la folie

Il y a des saisons qui sortent de temps à autres du lot, et viennent renforcer l’aura d’un club. Celle de 2020-2021, semble bien être une année de cet acabit pour les Young Boys. Ainsi, en se qualifiant jeudi soir pour les huitièmes de finale de l’Europa League, Berne a réalisé un véritable coup de maître, historique, puisque ce club n’avait encore jamais atteint ce niveau en compétition continentale. Une prestation magistrale donc, et d’autant plus notable, que les Young Boys ont sorti un sérieux prétendant à la victoire finale : le Bayer Leverkusen.

C’est à la faveur d’une prestation défensive dès plus solide, ainsi que d’une attaque à la finition chirurgicale, que Gerardo Seoane, technicien en charge de cette équipe, a pu pousser son équipe aussi loin, jusqu’à cet exploit retentissant. Ces deux prestations européennes abouties, forment donc la (vraie) première pierre de l’édifice européen des Young Boys, encore en pleine construction.

Mais ces deux victoires lors de la double confrontation face aux allemands du Bayer ne sont, finalement, pas si illogiques à la vue de la folle série en cours des Young Boys. En effet, cela fait désormais seize matches que cette équipe ne s’est plus inclinée. Et au cours cette folle série, on ne retrouve que deux matchs nuls ! Le dernier en date, face à la modeste équipe de Vaduz en championnat le 24 janvier dernier (0-0), correspond au dernier léger faux pas de cette équipe.

Opposés à Luzern ce week-end, les Young Boys comptent donc poursuivre sur cette voie, afin de creuser encore davantage le fossé qui les séparent de Bâle, 2ème, qui accuse 18 points de retard. Un matelas plus que confortable pour les Young Boys qui, à titre de comparaison, n’ont gagné qu’avec huit points d’écart le championnat la saison passée.

Une attaque complémentaire

Autant dire que la pression ne pèse pas véritablement sur les épaules de cette équipe, quasi assurée de conquérir un quatrième championnat d’affilée. Emmené par une attaque flamboyante – 38 buts marqués, meilleur total -, Seoane peut compter sur une attaque expérimentée et de talent dans la quête de ce nouveau titre national. Avec la présence de Jean-Pierre Nsamé que l’on ne présente plus, le coach suisse sait qu’il détient dans ses rangs un joueur adroit et régulier. Cependant, par rapport aux années précédentes, les Young Boys peuvent également s’appuyer sur d’autres éléments, très prolifiques également : Elia Meschack et Siebatcheu, prêté par Rennes. A la différence de l’an passé, Berne a donc la possibilité de faire tourner, mais également d’aligner des profils différents sur le front de l’attaque, selon les besoins qui se font ressentir.

Cette opposition face au Bayer Leverkusen, démontre parfaitement cela. Ainsi, lors de ces seizièmes, le meilleur élément de l’attaque des YB, Nsamé, était suspendu. L’association Meschack-Siebatcheu a alors parfaitement fonctionné, et ce même face à un cador de la C3. Sans avoir un banc extrêmement profond, Seoane a tout de même différentes possibilités qui s’offrent à lui. Un point crucial, qui permet aux joueurs de se reposer lorsqu’ils en ont besoin, tout comme de les remotiver lorsqu’ils traversent une mauvaise passe.

Face à Servette le week-end dernier, Seoane, en prévision du retour à Leverkusen, a ainsi pu faire souffler certains des titulaires du match aller en Europa League. Le score de 2-0 à domicile contre Genève pour finir, démontre bien que l’ensemble du collectif est pleinement concerné, et déterminé à jouer et performer.

Luzern, un léger mieux

Concernant Luzern, l’horizon de cette équipe est bien moins dégagé. La fin de l’année civile, juste avant la trêve hivernale, a été délicate pour cette formation, aujourd’hui 7ème, sur 10 rangs en Super League Suisse. Avec 24 points au compteur, Luzern compte seulement deux points de plus que le barragiste, Sion. Un matelas encore bien trop faible pour cette équipe, qui vise un maintien le plus tôt possible.

Battu par Berne deux fois déjà cette saison- 2-1 à l’extérieur, puis 2-3 à domicile -, cette réception du leader s’annonce difficile à négocier, malgré une légère amélioration sur les deux derniers matches : un nul et une victoire.

La compo probable des Young Boys

Convaincant à Leverkusen, le 4-3-3 de Seoane ne devrait pas être reconduit lors de cette réception de Luzern. Un 4-4-2 plus classique tient ainsi la corde, avec une association probable entre Jean-Pierre Nsamé et Elia Meschack en attaque. Au milieu, Aebischer devrait être associé à Rieder. Ngamaleu et Fassnacht devraient occuper les couloirs. Suspendu pour ce match, Camara ne sera quant à lui pas présent en défense centrale, et c’est Cedric Zesiger qui devrait former, comme en Europa League, la charnière centrale avec Lustenberger, le capitaine. Un doute subsiste enfin sur le choix des latéraux : la titularisation de Garcia à gauche, et Hefti à droite, sera peut-être privilégiée par Gerardo Seoane.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :