Serie A (J24) : Dominateur, l’Inter Milan vient facilement à bout du Genoa (3-0)

Italie – Leader du championnat italien, l’Inter n’a pas ménagé le Genoa cette après-midi. Avec un 3-5-2 offensif, l’armada d’Antonio Conte a confirmé sa domination sur la Serie A, après s’être largement imposée dans le derby milanais lors de la dernière journée (0-3). Omniprésent comme à son habitude, Romelu Lukaku a montré le chemin à suivre aux siens dans ce match, faisant trembler les filets au bout de trente secondes de jeu !

Première mi-temps

Eliminé de toutes compétitions européennes, l’Inter Milan n’a plus que la Serie A à jouer en cette seconde partie de saison. Et cela réussi aux hommes de Conte, leader du championnat après un large et convaincant succès sur la pelouse de leur voisin honni, l’AC Milan (0-3). Face au Genoa, Lukaku et Martinez n’avaient donc qu’une seule idée en tête : balayer le 12ème, mais néanmoins solide Genoa, afin de prendre sept points d’avance sur le 2ème au classement, l’AC Milan.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Inter n’a pas raté son entame de match. Ainsi, dès le coup d’envoi, une belle passe entre les lignes de Barella, a su trouver Martinez dans la profondeur. Lancé, l’argentin a servi dans un timing parfait son coéquipier belge, Lukaku. Intraitable face au but, le goleador de l’Inter ne s’est pas fait prier pour enfoncer, au bout de trente secondes de jeu, le Genoa dans cette partie.

Une entame de rencontre rêvée pour l’Inter, qui s’est immédiatement montré très à l’aise en phases offensives lors de cette première mi-temps. Galvanisé par cette ouverture du score, l’Inter a poursuivi dans cet état d’esprit, se créant ainsi plusieurs occasions dangereuses, notamment par l’intermédiaire de Martinez, à nouveau sur un service de Nicolo Barella (7′).

Acculé, à l’arrière, le Genoa a cependant su reprendre le fil de ce match, se montrant plus concentré sur ses interventions défensives. Plus sereins à l’arrière, les visiteurs se sont alors signalés aux avant-postes. La tentative de Rovella à l’entrée de la surface (10′), non cadrée, a conclu la première offensive construite de cette équipe. Sans danger pour Handanovic, cette tentative a manqué de précision, comme celle de Lukaku à la 15ème, qui a raté suite à un corner, une énorme opportunité d’inscrire le but du break.

Heureusement pour le Genoa, la ligne défensive mis en place par Ballardini, a bien tenu sur cette action. Les replis défensifs de Melegoni sur le côté droit, se sont également avérés être salvateurs face à un virevoltant Martinez. Cependant, quand bien même la défense du Genoa a su s’élever et colmater les brèches au fur et à mesure des minutes, cette équipe a, pour autant, toujours subi l’allant offensif des locaux. Ainsi, une nouvelle tentative de loin, cette fois-ci signée Barella, n’était pas loin de mettre une seconde fois à terre l’équipe de la ville de Gênes. Redoutable, le milieu italien a cependant manqué de réussite sur sa tentative, voyant son enroulé venir rebondir sur la transversale de Mattia Perin (18′).

Ce manque de réussite n’a cependant pas empêché Barella de poursuivre sa sublime prestation dans l’entrejeu de l’Inter cette après-midi. L’italien a en effet été la pièce maîtresse du milieu intériste sur ce match, se muant, lors de chaque offensive des siens, en véritable rampe de lancement. Ses ouvertures judicieuses, et sa vision du jeu ont nourri la doublette offensive de l’Inter, moins tranchante cependant quand début de match, à l’image d’un Martinez trop soliste au moment de frapper (24′).

Par la suite, les actions intéristes se sont enchaînées, à l’image de Lukaku, auteur d’un rush dévastateur à la 30ème, mais néanmoins non concluant. En étant amorphe, et incapable de construire la moindre action dangereuse, le Genoa peut s’estimer heureux d’avoir pu compter sur les arrêts réflexes de Mattia Perin, sauveur in-extremis des siens à la demi-heure. Même son de cloche à la 35ème, où le goal italien a bien su capter la frappe enroulée de Martinez, concluant une action collective magnifique de l’Inter, débutée sur le côté droit avec le débordement de Damian, puis la percée dans l’axe de Lukaku. Décisif sur cette action, le gardien du Genoa s’est également bien déployé pour repousser, dans la foulée, une tentative de retournée acrobatique de Martinez (37′).

Créatif et engagé, l’Inter n’a finalement pas eu suffisament de réussite pour marquer un second but dans ce premier acte.

Deuxième mi-temps

Totalement amorphe en première mi-temps, et en grandes difficultés face aux assauts incessants de Lukaku et Martinez, le technicien du Genoa a souhaité, dès la mi-temps, ajuster son effectif. Ainsi, Kevin Strootman, prêté par Marseille, a laissé sa place dans l’entre jeu au suisse Valon Behrami. En défense, le camerounais Jerome Onguene est venu apporter son soutien, suppléant un Radovanovic en difficulté au sein de cette ligne à trois défenseurs.

Enervé suite à la piètre prestations des siens, Ballardini a sans doute du remobiliser son effectif à la pause. Une causerie qui a, semblerait-il, bien été accueillie par un effectif totalement déboussolé lors du premier acte. Ainsi, au moment de reprendre le cours de la rencontre, le Genoa s’est montré plus convaincant dans son jeu de passes. Avec un milieu modifié, les visiteurs ont davantage pris le jeu à leur compte, tout en recherchant des relais avec Scamacca, l’avant-centre, notamment. En décrochant plus régulièrement l’attaquant de 22 ans a offert à son équipe de nouvelles solutions, ainsi que plus de champ derrière lui. Cependant, bien en place, la ligne défensive de l’Inter, emmenée par un De Vrij en grande forme, a bien su gérer ce léger regain de forme adverse.

Voyant son équipe encore trop timide, l’entraîneur du Genoa a pris le parti de faire un changement offensif à l’heure de jeu. Plein de bonnes intentions, mais trop limité, Scamacca a laissé sa place au profit du macédonien Goran Pandev, auteur d’un doublé face à Naples il y a deux semaines.

Mais ces changements n’ont eu que peu d’impact concret sur le match. Discret en ce début de seconde période, l’Inter a attendu une dizaine de minutes, avant de repartir à l’attaque. Et il n’a fallu qu’une seule occasion aux intéristes, pour marquer ce but du break qui apparaissait comme plus que logique. Ainsi, c’est à la 69ème, sur un contre rondement bien mené par Lukaku, que Matteo Damian, expérimenté milieu de terrain, a su planter au fond des filets génois, le second but de cette partie. Décisif face au but en première mi-temps, l’imposant avant-centre belge a ici délivré sa sixième passe décisive, véritable caviar pour son coéquipier.

Le but du break en poche, Conte a effectué ses premiers changements, remplaçant notamment Martinez, par Alexis Sanchez le chilien. Coaching gagnant ! En échangeant un de ses sud-américains, par un autre, Conte a pu apprécier, seulement quatre minutes après, l’extraordinaire capacité de finition du chilien, reprenant instinctivement un ballon repoussé pleine axe par Perin, suite à une frappe à bout portant de l’inévitable Lukaku. Au bon endroit, au bon moment : Alexis Sanchez a assuré une large victoire cette après-midi aux siens, marquant au passage son troisième but en championnat (80′)… sur son premier ballon !

Bilan du match

Dominateur et souverain en attaque, ainsi qu’au milieu, l’Inter a livré une prestation solide, face à un adversaire inexistant. Avec cette nouvelle victoire, par trois buts d’écart, les intéristes prennent encore un peu plus d’avance sur leurs adversaires directs. Au classement, l’Inter est premier, avec 56 points au compteur.

Pour le Genoa, cette défaite avant le derby face à la Sampdoria, fait mal. Invaincu depuis six matchs, Gènes cale cette après-midi face au leader. Une défaite prévisible, mais déconcertante tout de même, tant cette équipe est apparue en difficulté, et en manque d’idées. Au classement, le Genoa est treizième, à dix points de la zone rouge.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :