Open d’Australie : Analyse Norrie -Nadal | Le prono des 1/16 de finale

Publicités

Australie – Premier Grand Chelem de l’année, cet Open d’Australie est bien entendu dans le viseur de Rafael Nadal, deuxième joueur mondial au classement ATP. Souverain à Roland Garros, le majorquin a plus de mal, sur le continent océanien, à s’imposer. Ainsi, il n’a remporté qu’une seule fois ce Grand Chelem, lors de la saison 2009. Privé d’ATP Cup – forfait pour problèmes physiques – Nadal est aujourd’hui de nouveau sur pied, et bien décidé à marquer les esprits. Pour se faire, il devra auparavant effacer Cameron Norrie lors de ces seizièmes de finale. Analyse et pronostic de ce match.

Nadal, puissance 6

Publicités

Contraint d’annuler sa participation à l’ATP Cup la semaine dernière, Nadal a eu tout le loisir d’affuter sa condition physique pour arriver pleinement en forme lors de cette Open d’Australie. Et le travail effectué semble concluant. Ainsi, sur ses deux premiers matchs de la saison, l’espagnol a su sortir, à chaque fois vainqueur sur le score de 3-0, ces deux adversaires. Le serbe Laslo Djere, 56ème mondial, qu’il a battu en l’espace de 1h53 minutes, puis l’américain Michael Mmoh, 177ème mondial, en 1h49. Des adversaires qui sont, surtout le second, très en deçà du niveau de l’espagnol, mais le constat reste cependant : deux victoires maîtrisées.

Et pourtant, avec sa gêne musculaire, on aurait pu penser que Nadal allait connaître une mise en route légèrement plus longue : en concédant un set par exemple. Cependant, cela n’a pas été le cas, et c’est quasiment un Nadal à 100% que l’on a réaperçu sur les courts ces derniers jours.

Alors que Dominic Thiem, Fognini, et même aussi Daniil Medvedev, qui a pourtant gagné avec la Russie l’ATP Cup, ont montré quelques légers signes de faiblesse lors de leur reprise, Nadal n’a quant à lui rien laissé transparaitre. Une force mentale et physique hors du commun, qui lui ont donc permis de balayer d’un revers de main deux adversaires.

Publicités

Clément envers lui, le tirage du tableau final lui offre un nouveau match plutôt facile à négocier. Cameron Norrie, du haut de ses 25 ans, n’est en effet pas une référence sur le circuit. Cependant, Nadal devra bien évidemment toujours rester prudent.

Norrie, petite sensation

En effet, même si Cameron Norrie est loin de faire peur à Rafael Nadal, il reste cependant à surveiller. Sa victoire, véritable sensation du 1er tour, face à son compatriote Daniel Evans, 26ème mondial, est en effet le signe que ce joueur peut réaliser des coups d’éclat.

Publicités

Ce match face à Evans démontre en effet que ce joueur a une faculté à jouer sans pression. Une mentalité qui l’a poussée à battre Frances Tiafoe l’américain, lors de l’ATP de Delray Beach. Sur ce même tournoi, il a également battu, sans concéder de set, le représentant français Adrian Mannarino. Enfin, en affrontant Sebastian Korda en demi-finale, il a failli se qualifier pour la finale, mais s’est finalement arrêté aux portes de cette dernière.
Une légère déception pour ce joueur intéressant, mais irrégulier, qui passe souvent à côté de matchs pourtant cruciaux. Et cela ne lui rend pas service : seul trois trophées garnissent à l’heure actuelle sa bien vide armoire.

Publicités

Le britannique a donc deux facettes, diamétralement opposées. D’un côté, un joueur relâché, qui prend les matchs les uns à la suite des autres. Et, d’un autre côté, un joueur anxieux, qui rate souvent la dernière marche qui pourrait le conduire vers la confirmation, vers la victoire. Un manque de régularité l’empêche très clairement de progresser, et de se forger une véritable réputation sur le circuit.

Demain, tous les projecteurs seront braqués sur son match, Nadal attirant bien entendu une myriade de journalistes pour chacune de ses sortie. Réussira-t-il à faire bonne impression, et sera-t-il en mesure de réaliser un véritable exploit ? Peu sûr ! En effet, si l’on regarde les prestations de ce joueur l’an dernier, le seul duel qu’il a eu à négocier avec un membre du Top 10, Rublev en l’occurrence, Cameron Norrie l’a perdu. Et si l’on décide d’élargir un peu, et de prendre les joueurs qu’il a affronté de la 1ère à la 20ème place, on ne retrouve toujours pas la trace d’une seule victoire de l’anglais.

Un plafond de verre – fort logique -, semble donc planer sur la tête du joueur du Royaume Uni. Solide, ce plafond sépare encore Norrie du très haut niveau. Cette saison, il va donc tenter de le percer. Mais, face à un Rafael Nadal 2ème meilleur joueur du monde, Norrie ne sera sans doute pas encore suffisament apte à le briser.

Notre pronostic : Victoire de Rafael Nadal sur le score de 3-0.

Gabriel Moser.

Publicités

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :