Suisse – Super League (J18) : Match fou, et victoire in-extremis de Sion face à St Gall (3-2)

Suisse – Quel match ! Alors que l’on pensait que Saint-Gall allait dérouler facilement en voyant cette équipe marquer dès la cinquième minute, suite au service magique de sa pépite défensive Leonidas Stergiou, c’est un tout autre scénario, imprévisible, qui s’est produit ce soir. Grâce au match exceptionnel de Anto Grgic, auteur du premier triplé de sa carrière, Sion a en effet déjoué toutes les prédictions, s’imposant dans la dernière seconde de cette partie, qui restera sans doute dans les annales de cette saison !

Première mi-temps

Aux portes de la zone rouge avant de débuter ce match, Sion était dos au mur et se devait d’engranger des points lors de cette partie. En 3-4-3, cette équipe a donc débuté ce match dans son stade, face à un adversaire coriace qui l’avait battu au match aller sur la plus petite des marges : 1-0.

Saint-Gall aussi se devait de réagir après deux revers encaissés de suite. Ainsi, on a très vite senti que Saint-Gall voulait prendre les commandes de ce match. Un bloc très haut a contraint Sion à reculer en début de partie. La ligne défensive de trois joueurs n’a pas tenu longtemps face aux velléités offensives adverses. Pratiquant un jeu très direct, Saint-Gall a vite été récompensé dans ce match. Un superbe ballon, parfaitement levé par la pépite de cette équipe, Leonidas Stergiou, a lobbé toute la défense adverse qui n’a pas suffisamment couvert Jeremy Guillemenot. En véritable renard des surfaces, ce dernier s’est fait oublier par la défense, est passé dans son dos, puis a repris aisément ce long et millimétré service de son jeune coéquipier de la défense : une tentative, un but (5′) ! Le match de Saint-Gall a démarré très fort, mettant directement Sion face à ses problèmes défensifs récurrents – 26 buts encaissés depuis le début de la saison, soit la pire défense du championnat suisse, à égalité avec le promu, et actuel lanterne rouge, Vaduz.

Largesses défensives, manque de rythme dans les cinq premières minutes : les raisons de l’encaissement de ce premier but sont multiples, mais non pas éteintes Sion… bien au contraire. En s’appuyant sur leur nouvelle recrue, Wesley, en provenance de la Juventus Turin, Sion s’est attelé à développer un jeu large en utilisant donc la vitesse du jeune milieu offensif droit. Très performant dans son couloir, ses bonnes prises de balles ont permis à Sion de s’établir plus haut.

Désireux de vite se relancer après une entame cauchemardesque, Sion n’a pas tardé à revenir au score. Un excellent centre, parfaitement dosé, du redoutable milieu suisse de 36 ans, Serey Die, dans la surface, a permis à Anto Grgic, milieu de terrain de 24 ans, de faire parler sa qualité de reprise de la tête. Comme pour Guillemenot à la 5ème, il n’a fallu qu’une seule occasion à Sion et son milieu pour inscrire un but, qui a donc rebattu les cartes dès la 14ème minute de jeu ! Mis en confiance par sa réalisation, le milieu suisse a failli inscrire un doublé quelques minutes plus tard, à nouveau de la tête. Malheureusement, cette fois-ci, sa tentative a frôlé le poteau gauche de Ati-Zigi, goal Ghanéen de Saint-Gall, fortement mis sous pression durant ces vingt premières minutes.

Saint-Gall, après avoir mené rapidement, s’est donc très vite retrouvé en grande difficulté face à une équipe de Sion redoutable lorsqu’il s’est agi d’utiliser toute la largeur du terrain. Que ce soit à droite avec Wesley, ou à gauche avec Theler, Sion a été omniprésent et dominateur sur les deux flancs.

Néanmoins, dans l’axe, Sion s’est montré moins inspiré : c’est dans cette zone donc que les attaques de Saint-Gall se sont surtout localisées. On peut notamment relever cette tentative à bout portant de Kwadwo Duah (23′), qui s’est malheureusement emmêlé les pinceaux au moment de frapper. Très discret en début de match, le suisse s’est petit à petit libéré. En décrochant plus, ce dernier a trouvé davantage d’espaces. Sa bonne entente avec l’espagnol Victor Ruiz sur le côté gauche, lui a ouvert du champ pour repiquer dans l’axe, ou pour servir son partenaire, premier buteur du soir, Guillemenot. Ce fut le cas à la 31ème, avec un centre en retrait, parfaitement ajusté pour son compère des avant-postes. Une action qui démontre l’excellente lecture du jeu de Duah, qui a cependant vu son compatriote rater sa reprise devant le but.

Des occasions, Saint-Gall en a donc gâché, tout comme Sion d’ailleurs. Les deux équipes qui ont brillé par leur froideur face au but au départ, ont cependant très vite montré des signes d’essoufflements : des erreurs de jugements et des mauvais calculs lorsqu’il s’agissait d’armer face aux cages adverses.

Dans les cinq dernières minutes, Sion a tenté de prendre l’avantage. Plus précis, et à l’aise dans la circulation du ballon, Sion a montré de réelles aptitudes à se créer des espaces dans une défense adverse pourtant réputée pour sa solidité. Les accélérations de Wesley, recrue très prometteuse, ne sont pas étrangères au visage offensif et conquérant qu’a affiché Sion jusqu’au bout de cette première période.

Deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, aucun changement n’a été effectué par les deux techniciens, sans doute satisfaits du match très plaisant qu’ont offert leurs joueurs durant le premier acte. Le rythme plutôt élevé de la première mi-temps, n’a pas freiné l’envie des deux protagonistes d’aller de l’avant. En ce sens, la première tentative ne s’est pas fait attendre suite à la reprise du jeu. Porté vers l’avant, Sion, par l’intermédiaire du très inspiré Grgic, s’est procuré une première occasion à la 48ème, suite à une magnifique, et audacieuse, frappe enroulée. Précis, et solide sur ses appuis, Grgic n’est pas passé, à nouveau, loin du doublé. Seul Lawrence Ati-Zigi l’en a empêché, réalisant un arrêt magnifique, grâce à une belle capacité de détente.

Son homologue congolais de Sion, s’est également distingué, repoussant une offensive de Duah (50′), ou une autre de Guillemenot, à la 52ème, venant du côté droit. Plutôt axial en première période, le buteur de Saint-Gall s’est davantage excentré au retour des vestiaires. Une position qui lui a permis de faire montre de ses qualités de centreur, mais également de sa vitesse.

Néanmoins, ce sont bien les locaux qui se sont montrés les plus offensifs. Seule absente de cette seconde période : l’efficacité. Cette dernière a notamment manqué cruellement à Sandro Theler à la 57ème. Peu inspiré dans le dernier geste, Sion n’a donc pas su trouver, dans un premier temps, la solution. Mais cette dernière a finalement été trouvé, grâce à Wesley qui, à la 61ème, a été fauché dans la surface par le défenseur portugais maladroit de Saint-Gall, Euclides Cabral. Le pénalty a immédiatement été sifflé, et c’est suite à cette décision que Sion a su prendre les commandes de ce match. En effet, Anto Grgic n’a pas tremblé pour prendre Ati-Zigi à contre-pied. Après de nombreuses occasions qui sont passées juste à côté, ou repoussées par Saint-Gall, le milieu suisse s’est vu être justement récompensé pour ses efforts, et son match complet.

Mais dans un match aussi ouvert que celui-ci, le vent peut vite tourner. Cela a été le cas à la 74ème, où un nouveau but de Grgic a finalement été refusé par la VAR suite à une faute (très légère) de Uldrikis dans la surface. Alors que Sion pensait mener 3-1, le score n’a finalement pas évolué, du moins pas de manière positive pour les locaux. En effet, une minute après, Sion a renoué avec ses problèmes de largesses défensives, immédiatement exploitées par Saint-Gall. Cabral, fautif sur le pénalty ayant amené le second but adverse, a ici offert un tout autre visage aux téléspectateurs : le visage d’un latéral offensif, excellent dans les transmissions vers l’avant. A la 76ème, c’est donc une action du portugais, vers son coéquipier Duah, qui amené le second but de Saint-Gall, finalement marqué par… Leo Lacroix, défenseur central de Sion, fraichement entré en jeu.

Dans les dix dernières minutes de jeu, Sion a tenté de revenir au score. L’italien Luca Clemenza a notamment failli offrir la victoire à son équipe (90+4′), mais le sauvetage in-extremis de Cabral, a permis à Saint-Gall de respirer. Une respiration de courte durée, puisque une minute plus tard, au bout du temps additionnel, l’inévitable Grgic, resté sur sa faim après son troisième but refusé, est venu donner le coup de grâce à Saint-Gall dans ce match. Une frappe à ras terre, parfaitement enroulée, a suffi pour tromper un Ati-Zigi beaucoup trop inefficace lors de cette rencontre.

Bilan du match

Qui d’autre que Grgic pour sauver Sion d’un match nul ? Personne. A lui seul, il a su revenir au score, puis passer devant. Il lui revenait donc logiquement d’endosser ce rôle de sauveur, et de savourer cette gloire immense, en fin de match. Car la victoire de Sion n’est pas anodine. Certes, cette équipe reste toujours aux portes de la zone rouge, mais creuse l’écart avec le premier relégable, Luzern, ainsi qu’avec la lanterne rouge, Vaduz. Néanmoins, une confirmation de la bonne forme de Sion aperçue ce soir, sera attendue lors du prochain match, face à Bale : un déplacement périlleux.

Pour Saint-Gall, en revanche, cette défaite n’est pas encourageante. Si, au classement, le FCSG n’est pas loin des premières places – à quatre points du deuxième, Bale -, la série de ce club est en revanche plus inquiétante – trois défaites d’affilée -, et pourrait impacter durablement le moral des joueurs. Une réaction sera donc attendue lors du prochain match, face à Servette, dans la ville de Genève.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :