Ligue 1 (J12) : Face à Nantes, Marseille se relance ! (3-1)

France – Marseille est la risée de toute l’Europe ! Face à ce constat, les hommes de Villas Boas n’avaient pas d’autre choix que de gagner ce match ce soir. En effet, si l’on peut comprendre les difficultés de l’OM en Ligue des Champions, cette équipe se doit de se montrer, cependant, plus robuste et vaillante au sein d’un championnat de Ligue 1 toujours plus terne d’année en année. Mission accomplie donc ! Sans forcer, mais en y mettant un peu du sien, Marseille s’est facilement défait d’une équipe Canaris déboussolée. Ainsi, hormis les cinq dernières minutes, le match de Nantes ne se résume qu’aux sauvetages de Lafont, et aux interventions de Palois. A l’inverse, Marseille a fait montre d’une certaine créativité dans l’entre jeu, tandis que Benedetto a, enfin, su trouver le chemin des filets. Le bilan est donc positif pour l’OM, bien que l’on ait du mal à oublier le triste bilan européen du champion d’Europe 1992-93. Il en faudra plus pour faire oublier cette triste page européenne de Marseille : le chemin de la reconquête sera long, et ce soir, Marseille ne l’a que débuté.

Le résumé du match

Première mi-temps

Déterminés à montrer une meilleure image d’eux-mêmes, les marseillais ont très vite pris leurs marques dans cette partie. Ainsi, dès la 2ème minute, un long ballon de Rongier a trouvé Florian Thauvin. Très lucide, ce dernier a astucieusement laissé passer la balle pour la récupérer dans le dos de la défense, avant d’effectuer un sublime « exter » du gauche pour tromper un Alban Lafont loin de sa ligne.

Cet enchaînement sublime a donc permis à Marseille de mener très tôt dans ce match. Mis en confiance par Rongier, son coéquipier de l’entre jeu, Cuisance s’est, à son tour, signalé, dans le dernier geste (7′), quant à lui, mais sans arriver à battre pour autant Lafont. Surpris par cette ouverture du score précoce, le gardien nantais s’est en effet bien repris dans les minutes qui ont suivi le but de Thauvin. Ainsi, après s’être montré ferme face à l’ancien munichois, il a, de nouveau, sauvé son équipe in extremis à la 10ème, en remportant son duel face à Benedetto.

Coup sur coup, le dernier rempart des Canaris s’est donc employé pour empêcher un second but qui aurait été, dans ces premières minutes, cruel pour Nantes, mais mérité au vu du démarrage très séduisant de Marseille. Lafont a donc réussi à stabiliser les débats, en apportant plus de sérénité à ses coéquipiers. Passé le quart d’heure de jeu, Nantes a ainsi quelque peu relevé la tête, tentant, notamment autour de Randal Kolo, avant-centre de cette équipe, d’aller de l’avant.

Cependant, face à une défense marseillaise bien en place, les nantais ont eu du mal à se montrer dangereux. A l’inverse, Marseille a continué à se créer les plus belles occasions de ce match, comme lors de cette percée de Thauvin à la 21ème, qui a offert une belle munition à Dimitri Payet. Trop excentré à droite, le réunionnais n’a cependant pas su tromper le dernier rempart adverse.

Par la suite, le jeu s’est un peu ralenti des deux côtés : nantais et marseillais se sont observés, avant que les locaux ne repartent à l’attaque. Ainsi, à la 35ème, un Cuisance de nouveau à la baguette a parfaitement servi, depuis le couloir droit, un Dimitri Payet seul au point de pénalty. L’ancien joueur de Premier League, idéalement servi, n’a plus eu qu’à croiser ce ballon pour tromper un Lafont débordé. En douceur, mais avec talent, le meneur de jeu marseillais est donc venu alourdir le score en faveur de son équipe.

Si l’enchaînement et le placement de Dimitri Payet doivent être loués, il faut également souligner l’important travail, et la qualité de transmission de Mickael Cuisance qui ont permis ce second but. Très présent dans l’entre jeu, le jeune espoir français a réalisé une première mi-temps de très bonne facture, qu’il aurait même pu conclure par un but (42′), si sa tentative de frappe enroulée avait réussi à accrocher la lucarne gauche des cages nantaises.

Deuxième mi-temps

En confiance après un premier acte réussi, Marseille est revenu sur la belle pelouse du Vélodrome avec de bonnes intentions. On a senti une équipe phocéenne libérée, décomplexée, après avoir connu trois jours compliqués suite à cette nouvelle défaite sur la scène continentale. En témoigne la spontanéité de Kamara, qui n’a pas hésité à tenter sa chance aux 25 mètres (48′), tout comme Cuisance (49′), à nouveau proche de trouver le cadre sur une frappe surpuissante à l’entrée de la surface.

En ce début de seconde mi-temps, Florian Thauvin y est également allé de sa tentative devant le but. Néanmoins, de la tête, l’international français s’est montré moins en réussite qu’en début de partie. Malgré plusieurs occasions d’affilée, Marseille n’a donc pas réussi à convertir ses opportunités en but. Cependant, à force d’insister, les hommes de Villas Boas ont été récompensés, bénéficiant d’un pénalty logique, venant sanctionner une faute de main de Castelleto. A l’heure de jeu, Dario Benedetto a donc profité de ce pénalty pour ouvrir son compteur en Ligue 1 cette saison. Une délivrance pour le joueur argentin, qui n’a pas caché sa joie, et s’est fendu d’un hommage au « Pibe del Oro », son compatriote Maradona, décédé cette semaine.

Ce troisième but en poche, Marseille n’a, pour autant, pas relâché la pression sur la défense nantaise. Très à l’aise dans son jeu de passe ce soir, l’OM ne s’est pas privé de tenter des combinaisons audacieuses, soulignant la maîtrise totale de cette équipe au cours de ce match, quasiment à sens unique. Quasiment, jusqu’à cette inspiration de Ludovic Blas (73′), qui a repris en demi-volée, un ballon dégagé par la défense marseillaise suite à un corner. Le français, parfaitement équilibré au moment de réaliser son geste, a mis dans cette frappe toute la puissance qu’il avait : face à cela, Mandanda n’a rien pu tenter !

Le bilan du match

Cette riposte sublime de Blas est malheureusement survenue trop tard dans ce match. Dans les cinq dernières minutes, ainsi que dans le temps additionnel, Nantes a tenté de revenir à nouveau au score, mais s’y est pris trop tard. Nantes s’incline donc sur le score de 3-1 à l’extérieur, et met fin à une série de trois matchs sans défaite. Au classement, Nantes est quatorzième, en attendant les prochaines rencontres de cette journée.

Côté marseillais, on renoue avec la victoire après une défaite contre Porto en milieu de semaine. Au classement, le club phocéen est troisième, à un point de Lille, et à trois points de son rival : le PSG.
Lors de la prochaine journée, Marseille ira défier Nîmes, tandis que Nantes accueillera Strasbourg à La Beaujoire.

Suivez-nous sur la page officielle du Monde du sport sur Twitter pour rester informé et suivre l’actualité du site: à très vite sur Twitter.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :