Europa League : Sans briller, Reims se qualifie face à Servette (0-1)

Victorieux au tour précédent face aux valeureux slovaques de Ruzemborok, les Genevois poursuivent aujourd’hui leurs parcours européen en accueillant un voisin français: le Stade de Reims. A l’inverse de Servette, l’équipe champenoise débute aujourd’hui sa campagne européenne. 57 ans après son dernier parcours européen, le Stade de Reims ne s’attend pas à un match facile face à son adversaire suisse.

Le résumé du match

Première mi-temps:

Pour le grand retour de Reims sur la scène européenne, David Guion n’a pas révolutionné son système. Hormis l’absence notable de Cafaro, le technicien français a aligné son équipe type avec, notamment, Toure ou Dia en attaque. Du côté de Genève, Arial Mendy le latéral gauche, véritable héros du tour précédent pour Servette, a été titularisé.

A l’extérieur, Reims n’a pas tardé à faire la différence. Bousculé par un entre jeu suisse solide, ce représentant français dans ces qualifications pour l’Europa League a très vite pris les commandes de ce match. Ainsi, à la quatrième minute de jeu, un bon débordement et centre de Kutesa côté gauche, a permis à Berisha de profiter d’un ballon précis au point de pénalty. Lucide et rapide sur sa frappe, ce dernier s’est parfaitement joué de Jeremy Frick, le portier adverse en poste sur ce match. Une entame de partie rêvée pour Reims !

Suite à ce but très précoce, Reims a eu pour réflexe immédiat de reculer quelque peu sur le terrain. Servette s’est donc montré beaucoup plus à l’aise offensivement parlant. A partir de la 8ème minute de jeu, cette équipe a exploité les espaces laissés ou oubliés par la formation de David Guion. Stevanovic, milieu offensif, a notamment bénéficié d’un important champ libre sur le côté droit rémois pour déborder – à la 12ème. Néanmoins, ce dernier s’est montré peu précis lorsqu’il a fallu servir ses coéquipiers.

Imprécis dans ses transmissions, le bosnien n’a pas été le seul dans ce cas là. L’avant-centre Kyei, passé d’ailleurs par le Stade de Reims, a lui aussi fait montre d’une certaine imprécision, dans ses frappes quant à lui. Ce manque de réussite a notamment gâché sa tentative à la 17ème.

Côté rémois, après dix premières minutes offensives, qui se sont avérées être payantes et satisfaisantes, la défense a, par la suite, également fait montre de ses bonnes dispositions sur ce match. Le jeune défenseur central belge Wout Faes s’est notamment distingué par ses interventions défensives de qualités, durant la première demi-heure de jeu tout particulièrement.

Malgré des difficultés dans les transmissions du fait d’une qualité technique balle au pieds laissant parfois à désirer, Servette a été intéressant lors de cette première mi-temps. Les bons mouvements de Stevanovic ont libéré des espaces dans l’axe, qui ont profité à Tasar. Cependant, l’ailier turc a souvent manqué de lucidité dans ses prises de balle, gâchant ainsi de nombreuses occasions.

Ces difficultés rencontrées par l’attaquant turc sur phases offensives ont donc pénalisé le Servette FC. Ainsi, cette formation n’a pas su trouver le chemin du cadre avant la 35ème minute et une tête du jeune espoir suisse Kastriot Imeri, suite à un bon centre de Tasar.

Le latéral gauche sénégalais Arial Mendy, désigné « homme du match » lors du tour précédent de Servette, a lui aussi manqué de précision, sur ses centres notamment. Ce dernier a souvent fait les mauvais choix, gaspillant donc des munitions offensives. On peut souligner, pour illustrer sa relative méforme en première mi-temps, ce mauvais contrôle, intervenu de sa part à la 40ème, alors qu’il était parfaitement seul dans son couloir.

En fin de première mi-temps, une dernière tentative, signée Stevanovic de la tête au bout du temps additionnel (45+1′), n’a pas permis à Servette de recoller au score. C’est donc menée que l’équipe suissesse a fait son retour aux vestiaires.

Deuxième mi-temps:

Au début du second acte, une équipe de Servette plus combative et déterminée à aller chercher l’égalisation, est réapparue sur le terrain. Cet état d’esprit combatif s’est traduit, dans les faits, par une belle tentative de Kyei, sa première du match, à la 48ème. Malheureusement, cette dernière a été contrée par une solide et resserrée défense champenoise.

Par la suite, Imeri s’est également signalé, armant sa frappe à la 50ème depuis le couloir gauche. Audacieuse, cette dernière a fini sa course dans les tribunes. Deux actions Genevoises dangereuses ont donc mis sous pression les cages rémoises. Ce sursaut suisse s’explique, en partie, par la belle entrée de Kone à la place de Tasar à la mi-temps. Plus disponible et lucide que son coéquipier turc, l’expérimenté attaquant malien de 31 ans s’est tout de suite mis en évidence dans cette partie. Ses tentatives de combinaisons, souvent réussies, avec ses partenaires des avant-postes – à l’instar de Kyei -, ont eu pour effets immédiats de hausser le niveau de jeu de Servette.

Après une entame de seconde mi-temps assez timide, Reims s’est réveillé à l’heure de jeu. Par l’intermédiaire de Bilal Toure, cette équipe de Ligue 1 a trouvé, pour la seconde fois du match, le cadre. L’attaquant malien, véritable révélation du début de saison de cette équipe champenoise, n’a néanmoins pas fait la différence nécessaire pour marquer un but lors de cette action. Le portier de Genève, Frick, l’a en effet devancé sur le ballon, en réalisant une belle sortie.

Décisif sur cette action, le portier de Genève s’est montré plutôt inspiré sur ce match, tout comme son homologue serbe, Rajkovic, le portier de Reims. Ce joueur, natif d’un pays des Balkans, s’est notamment distingué par ses interventions, ô combien salvatrices, sur les nombreux corners suisses. Toujours bien exploitées par Servette, ces phases de jeu arrêtées n’ont, néanmoins, posé aucun problème au dernier rempart de l’équipe coachée par David Guion.

Si à l’arrière, les joueurs du technicien français se sont montrés irréprochables, à l’avant, cela a été moins le cas. A l’image de Boulaye Dia, cette équipe française s’est souvent précipitée lorsqu’elle disposait du ballon dans la surface adverse. Les occasions se sont donc fait rares pour cette formation, qui s’est, petit à petit, repliée sur elle-même pour préserver ce score positif.

Bilan du match

Dans les cinq dernières minutes, Reims a souhaité bien finir son match en faisant l’effort de repartir un peu plus à l’attaque. Mais l’essentiel était déjà fait ! Reims s’impose donc à l’extérieur en Suisse, sur la plus petite des marges. Pas dominateurs, les rémois ont su se rendre décisifs quand il le fallait, avant de serrer les vis à l’arrière. Cette équipe champenoise poursuit donc son parcours européen, et affrontera l’équipe hongroise de MOL Fehervar qui a battu, plus tôt dans ce tour de qualification, l’équipe maltaise de Hibernians.

Servette peut avoir des regrets ce soir. Malheureusement, les hommes de Geiger ont raté de trop nombreuses occasions, ce qui ne leur a pas permis de remonter cet écart – minime – d’un but au tableau d’affichage. L’équipe de la ville de Genève est donc éliminée de ces tours de qualification pour l’Europa League, et va devoir se concentrer dès à présent sur retour de la Raiffeisen Super League – la D1 suisse – qui redémarre ce week-end pour une nouvelle saison. A cette occasion, Genève ira défier Lausanne.

Suivez-nous sur la page officiel du Monde du sport sur Twitter pour rester informé et suivre l’actualité du site: à très vite sur Twitter.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :