Ligue des champions – Qualifications : La Gantoise élimine le Rapid Vienne (2-1)

Deuxième du dernier championnat autrichien, le Rapid Vienne retrouve aujourd’hui la compétition européenne avec ce match face à La Gantoise, qui fait suite à un premier match, victorieux, au tour précédent. Au sein de la Voie de la Ligue, le club de la capitale autrichienne va tenter de se hisser jusqu’à la phase de groupe, l’objectif premier de cette formation coachée par Dietmar Kühbauer. Pour se faire, ce club affronte la formation belge de La Gantoise, le dernier deuxième de la Jupiler Pro League. A noter que La Gantoise a commencé son championnat depuis début août, tandis que le Rapid vient, quant à lui, simplement de jouer son premier match de Tipico Bundesliga.

Le résumé du match

Première mi-temps:

C’est à huit-clos que le match a débuté. Pour son second match dans ces tours de qualifications, le Rapid Vienne n’a pas tardé à se montrer dangereux. Ainsi, à la 3ème, un bon une-deux entre Kara, l’attaquant de pointe, et Petrovic, le milieu de terrain, a donné lieu à la première occasion du match. Le slovène Petrovic, positionné très haut sur cette action, a déclenché une belle première frappe, bien captée cependant par Roef.

Cette première occasion obtenue rapidement, a donné de la confiance à cette formation autrichienne. Très à l’aise dans les transmissions, cette dernière s’est procurée, par l’intermédiaire de Ulmann, une nouvelle opportunité à la 7ème minute de jeu. Le débordement du latéral gauche est passé totalement inaperçu, soulignant un système défensif belge plutôt défectueux lors de cette entame de partie.

La domination du Rapid a, en effet, été très nette durant le premier quart d’heure de jeu. Inexistant dans l’entre jeu, et faible ou maladroit, à l’image du goal, lorsqu’il s’agissait de relancer, La Gantoise est passé totalement à côté de son début de match. Il a fallu attendre la 15ème minute de jeu, et un centre de Sven Kums, pour assister à la première action construite de cette équipe.

Bien timide, cette première tentative a cependant eu le don de réveiller, enfin, La Gantoise dans cette partie. Présents et investis, les joueurs de cette équipe ont progressivement relevé la tête, vers l’avant, pour participer au jeu. On peut notamment souligner cette percée de Yaremchuk, qui a obtenu un coup-franc à la 22ème. Ce dernier, bien tiré par Kums, a failli permettre à l’ailier ukrainien – Yaremchuk – de marquer de la tête. Cependant, sa reprise était trop molle, et trop imprécise pour avoir une incidence réelle sur le tableau d’affichage.

Il en a été de même avec cette tentative directe, sur coup-franc, de Murg à la 32ème minute pour le camp du Rapid. Malgré de nombreuses occasions durant la première demi-heure, cette équipe n’a finalement pas su passer devant au tableau d’affichage.

Suite à ces échecs répétés devant le but adverse, le Rapid est devenu plus timide. Ce dernier s’est donc moins projeté vers l’avant après la demi-heure de jeu. Conséquence immédiate de ce changement d’approche : une montée en puissance de La Gantoise. Ainsi, le but de cette équipe, à la 36ème, s’est logiquement inscrit dans cette phase du match, où les belges se sont alors retrouvés dans un véritable temps fort.

Déjà omniprésent sur toutes les précédentes phases offensives de son équipe, Kums, sur le but, a été de nouveau à la baguette, servant parfaitement l’allemand Niklas Dorsch, par l’intermédiaire d’un centre en cloche trompant toute la ligne défensive adverse. A l’aise de la tête, et intelligent dans son placement, le milieu de terain germanophone, passé notamment par le Bayern Munich, n’a eu aucune difficulté pour armer sa tête et tromper Richard Strebinger, le goal adverse.

Galvanisé par ce but, La Gantoise a poursuivi dans ce même état d’esprit offensif. Cette équipe n’est pas passée loin de marquer le but du break juste avant la mi-temps. Yaremchuk a, en effet, eu deux occasions, coup sur coup, dont notamment une opportunité à la 44ème où ce dernier s’est retrouvé seul face au gardien. Heureusement pour le Rapid, la fin du premier acte de Strebinger dans ses cages, a été solide. Ce dernier a donc su préserver ce score de 1-0 au tableau d’affichage.

Deuxième mi-temps:

Au début du second acte, on a retrouvé une équipe de La Gantoise portée vers les cages adverses, et dominatrice au sein de l’entre jeu. L’association, au milieu de terrain, de trois joueurs que sont Dorsch l’allemand, Owusu le français, et Kums le belge, a donné des ailes à cette équipe, qui a ainsi été très précise dans les transmissions, et jamais en manque d’idées et de créativité.

Néanmoins, La Gantoise a eu tendance à se faire surprendre lors d’attaques adverses rapides. Kara s’est, en effet, procuré plusieurs occasions. Cependant, trop esseulé aux avant-postes, ce dernier n’a jamais réussi à peser dans cette rencontre. Il faut dire que l’attaquant de pointe du Rapid a vécu un match très ingrat, où ses coéquipiers ont été peu inspirés balle aux pieds.

A l’inverse, Yaremchuk, quant à lui, a été décisif, et très actif lors de ce match. Après avoir raté plusieurs occasions en première mi-temps, l’ukrainien a profité d’une maladresse du défenseur Leo Greiml à la 57ème – un tacle trop appuyé sur Giorgi Chakvetadze – pour s’offrir un pénalty. Transformé par la suite, ce dernier a permis aux belges de marquer le très important but du break.

Assommés par cette nouvelle réalisation, les joueurs du Rapid ont tenté, bien faiblement, de riposter. Le milieu offensif grec Fountas, quasiment inexistant dans les échanges de son équipe sur ce match, a tenté d’initier quelques mouvements offensifs. Malheureusement, ce dernier a souvent fait les mauvais choix.

Malgré ces difficultés à avancer sur le terrain et à se dégager des espaces dans la défense adverse, le Rapid a poursuivi ses efforts. Ces derniers ont finalement abouti à un but, une belle frappe enroulée signée de l’entrant Demir à la 90+3′. Maigre lot de consolation…

Bilan du match

Le Rapid peut nourrir des regrets ce soir ! Intéressante et dominatrice en début de match, cette équipe de la capitale autrichienne n’a pas su concrétiser ses occasions. Ce manque de précision, et de chance également, contraint donc cette équipe à sortir de la compétition. Néanmoins, le Rapid Vienne sera bien européen cette année, puisqu’il est qualifié automatiquement, suite à sa victoire au tour précédent, pour la phase de groupe de la Ligue Europa.

Pour La Gantoise, ce premier succès est un premier pas important vers la qualification pour la phase de groupe de la « Coupe aux grandes oreilles ». Cependant, pour espérer pouvoir battre son prochain adversaire, le Dynamo Kiev en l’occurrence, cette équipe devra absolument gommer ses défauts de concentration, mais aussi techniques, que l’on a pu apercevoir en début de partie.

Suivez-nous sur la page officiel du Monde du sport sur Twitter pour rester informé et suivre l’actualité du site: à très vite sur Twitter.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :