Ligue des Nations : Dominateur, l’Autriche bat la Norvège (1-2)

Pour l’ouverture de cette seconde saison de Ligue des Nations, en Ligue B – la division deux -, un affrontement entre la Norvège de Haaland, et l’Autriche de Sabitzer était proposé. C’est depuis 2002 que ces deux sélections ne se sont plus affrontées. La Norvège reste sur un succès 1-0 en Autriche.

Publicités

Le résumé du match

Première mi-temps:

Le football international ayant bien souffert de la crise sanitaire, ce match était l’occasion pour ces deux sélections, de renouer quelque peu avec le jeu et la compétition, à moins d’un an du début de l’Euro. Après près de huit mois sans rassemblement international, le contexte de la reprise est très spécial, et peut être source de problèmes au sein des groupes, notamment en ce qui concerne la forme physique des joueurs.

On a senti une équipe autrichienne plus fraiche que la norvégienne dans ce début de partie, néanmoins très pauvre techniquement parlant. Une écrasante possession de balle en faveur de l’Autriche durant le premier quart d’heure – aux alentours de 75% – a donné des opportunités aux autrichiens de faire valoir leurs atouts, à l’instar de Sabitzer à l’avant. Récemment demi-finaliste en Ligue des Champions avec son équipe, le RB Leipzig, ce dernier, en l’absence de David Alaba, est la tête de gondole de cette sélection. Très à l’aise techniquement, il a, comme à son habitude, tenté de trouver des espaces dans la défense adverse.
Pour l’épauler dans sa tâche, le milieu défensif du Wolfsberger AC, Baumgartner, a fait montre d’une certaine intelligence dans le jeu. Etonnement proche des avant-postes, il a su nourrir en ballons ses coéquipiers situés sur le front de l’attaque.

Publicités

Dominateurs, les autrichiens n’ont, cependant, pas eu de véritables occasions à se mettre sous la dent. Hormis cette tentative timide de Lainer depuis son côté droit à la 20ème, cette sélection n’a pas su se montrer dangereuse durant cette première demi-heure. Même son de cloche côté norvégien. Les nombreux efforts de Aleesami pour dégager proprement le ballon depuis son secteur défensif, vers ses coéquipiers de l’attaque, n’ont pas été concluants. Il faut dire que ce dernier était bien l’un des seuls (voir l’unique) joueur à tenter de produire quelque chose avec le ballon au sein de cette équipe nationale de Norvège en première mi-temps.

Par la suite l’Autriche a continué de pousser et d’avancer vers les cages adverses. Cet état d’esprit combatif a finalement récompensé cette sélection. Ainsi, à la 35ème, un bon débordement de Ulmer côté gauche a permis à ce dernier, profitant d’un champ libre devant lui, d’adresser un centre à mi-hauteur au second poteau. En véritable renard des surfaces, Michael Gregoritsch est venu conclure cette action en coupant ce centre au second poteau. Précis et rapide, ce dernier n’a eu aucun mal à se faire oublier dans le dos de la défense norvégienne.

Un but logique au vu de la physionomie de cette première mi-temps. La Norvège ne s’est en effet procurée aucune occasion, et n’a d’ailleurs jamais paru réellement concernée et investie lors de ces premières 45 minutes.

Deuxième Mi-temps:

Au retour des vestiaires, le visage des norvégiens est resté sensiblement le même. Toujours aussi imprécis, ces derniers sont devenus, pour couronner le tout, maladroits. En effet, à la 53ème, Sander Berge, milieu de terrain de cette sélection, a commis l’irréparable en touchant de la main, un ballon dans sa surface de réparation. Sous les yeux de l’arbitre, cette faute a immédiatement été sifflée, et Mattias Gestranius a désigné, spontanément, le point de pénalty. Marcel Sabitzer ne s’est pas fait prier pour tirer ce pénalty, qu’il a parfaitement converti en but. Un but du break acquis, non pas dans le jeu, mais grâce à un fait de jeu, venant punir, logiquement, une équipe norvégienne totalement amorphe !

Le technicien suédois de la Norvège a donc procédé à des changements pour tenter de renverser la tendance. Alexander Sorloth, entré en jeu à la 64ème, a apporté ce petit supplément de fraîcheur recherché par le coach et son staff. L’entrée en jeu du joueur évoluant en Süper Lig, le championnat turc, a en effet été payante : deux minutes après, ce dernier s’est retrouvé passeur décisif. Son bon centre à ras terre a parfaitement trouvé le prodige norvégien, Haaland. Le jeune attaquant de vingt ans, véritable phénomène, a inscrit ici son premier but sous les couleurs de son pays. Le début d’une longue série peut-on imaginer…

Cette réduction du score n’a pas ébranlé plus que cela les autrichiens. Sûr de leurs forces, ces derniers ont continué de se montrer solide, tout en faisant circuler le ballon de manière fluide au sein de l’entre jeu. A la 79ème, Adrian Grbic, nouvel attaquant des Merlus du FC Lorient en Ligue 1, a fait son apparition dans cette partie, à la place du premier buteur, Gregoritsch. En dix minutes, ce dernier n’a pas eu vraiment le temps de montrer ses qualités, mais peut s’estimer, ce soir, heureux d’avoir pu grapiller un peu de temps de jeu.

Publicités

Le bilan du match

L’Autriche s’impose donc sans trembler lors de cette première journée de Ligue des Nations. Après s’être qualifié pour l’Euro, ce pays enchaine les bons résultats et redébute de la meilleure des manières, cette nouvelle saison. Trois points sont donc glanés par l’Autriche ce soir qui, profitant du nul entre la Roumanie et l’Irlande Du Nord, prend, seul, la place de leader dans ce Groupe 1 de la Ligue B.
Par analogie, la Norvège glisse à la quatrième et dernière place. Malgré un Haaland titulaire et décisif ce soir, cette équipe manque d’automatismes et d’envie. Gagner un match peut donc s’avérer être très difficile lorsqu’une équipe est dans ce genre d’état d’esprit. Un sursaut est attendu le sept septembre face à l’Irlande Du Nord.

Suivez-nous sur la page officiel du Monde du sport sur Twitter pour rester informé et suivre l’actualité du site: à très vite sur Twitter.

Publicités

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :