Europa League – Demi-finale: Manita de l’Inter Milan qui élimine le Shakhtar aux portes de la finale (5-0)

Suite à sa belle victoire face à Manchester United hier soir, le FC Séville attend aujourd’hui impatiemment son adversaire pour la finale: l’Inter Milan, ou le Shakhtar Donetsk. Que ce soit les italiens, ou les ukrainiens, Séville sait que cette finale sera de haut niveau. En effet, ces deux clubs qui s’affrontent ce soir, ont tout deux fait forte impression dans cette compétition, notamment offensivement parlant. Légèrement favori avant ce match, l’Inter ne doit pas oublier, pour autant, que cette équipe du Shakhtar- pas favorite pour décrocher une place en finale au début de ce Final Eight -, peut se montrer redoutable grâce à son effectif solide et complémentaire.

Le résumé du match

Première Mi-temps:

Côté ukrainien, l’entraineur portugais du Shakhtar a fait confiance à son attaque brésilienne de feu, ainsi qu’à son attaquant de pointe, l’ukrainien Moraes. Côté adverse, Godin en défense, et Lukaku dans sa position préférentielle, ont été alignés sur le terrain par Antonio Conte.

L’Inter, désireux de prendre les commandes du match, a rapidement commencé à presser très haut cette équipe ukrainienne. Cependant, ce pressing instauré par les joueurs intéristes, n’a pas permis à Milan de se créer des occasions, ni même de garder le ballon dans son camp.

Après un quart d’heure de jeu à l’avantage des joueurs ukrainiens, l’Inter a profité d’une mauvaise relance de Pyatov – le goal du Shakhtar – pour ouvrir la marque dans ce match. Barella a, grâce à cette erreur du gardien ukrainien, récupéré, à la 18ème, ce ballon. Depuis son côté droit, il s’est alors mué en passeur décisif, trouvant, d’un centre parfait, la tête de Lautaro Martinez, seul de l’autre côté.

Auteur de son premier but dans cette compétition qu’est l’Europa League, l’argentin Martinez n’est pas passé loin de marquer un doublé quelques minutes après. En effet, à la 27ème, ce dernier a failli marquer de nouveau. Malheureusement, il lui a manqué quelques centimètres, pour armer sa frappe.

Par la suite, le Shakhtar a continué à avoir la possession, mais cette dernière s’est avérée être stérile pour cette équipe. Ainsi, les ukrainiens n’ont guère inquiété cette équipe italienne, ratant souvent le cadre, comme sur cette frappe – à la 43ème – aux quinze mètres, de Marcos Antonio.

Cette dernière action ratée, a donc contraint le Shakhtar à revenir aux vestiaires, mené d’un but, marqué par une équipe de Milan, sérieuse et bien en place.

Deuxième Mi-temps:

Au début de ce second acte, une réaction ukrainienne était attendue après une première mi-temps peu convaincante. Cependant, c’est bien l’Inter qui s’est signalé, offensivement, en premier. Martinez, dans tous les bons coups de son équipe ce soir, a failli, de nouveau, être à la conclusion d’un but. En effet, son lobe à la 48ème, suite à son excellente récupération de balle, n’était pas loin de tromper la vigilance de Pyatov, positionné assez loin de sa ligne de but. Cependant, ce dernier s’est bien rattrapé, effectuant une belle claquette sur la tentative de l’argentin.

Le technicien du Shakhtar, voyant son équipe incapable de faire la moindre différence dans ce match, a donc pris le parti d’effectuer un premier changement tout juste avant l’heure de jeu. A la 59ème, ce dernier a, ainsi, sorti son meneur de jeu, Alan Patrick – peu en vue aujourd’hui – en le remplaçant par un jeune attaquant israélien de 21 ans, Manor Solomon, en l’occurrence.

Cette entrée a fait l’effet d’un petit électrochoc au sein de cette formation. En effet, deux minutes après ce changement, Moraes a enfin réussi à cadrer l’une de ses tentatives. Malheureusement, pas assez décisif, ce dernier n’a pas su tirer profit de sa bonne position au point de pénalty.

Les joueurs du Shakhtar ont manqué de justesse dans ce match. A l’inverse, cette dernière était bien présente au sein de cette équipe intériste qui, à la 64ème, a enfoncé le clou dans ce match. En effet, un corner bien tiré au second poteau par Brozovic, a permis à D’Ambrosio d’armer sa tête pour tromper, d’une facilité déconcertante, le goal adverse. L’italien, déjà auteur d’un match excellent côté droit, a ici inscrit son second but de la saison, au meilleur des moments.

Le break en poche, les intéristes ont eu à coeur de bien finir ce match. Cette équipe a donc continué à se procurer des occasions. Et quand l’Inter en a, l’Inter marque ! Preuve en est, avec, tout d’abord, le doublé de Martinez – 74ème -, éliminant parfaitement la ligne défensive qui lui faisait face, pour tromper le dernier rempart adverse. Puis, enfin, le doublé du belge Lukaku, qui a d’abord parfaitement finalisé sa première occasion d’un plat du pied gauche – 78ème -, avant de se rendre à nouveau décisif, au bout de l’un de ses rushs dont il a le secret à la 84ème minute, pour le 5-0.

Bilan du match

Après une entame timide, l’Inter a finalement réussi à s’imposer largement, et logiquement dans ce match. Grâce à un Martinez retrouvé et à nouveau décisif, ainsi qu’un Lukaku déterminé à glaner un titre européen cette année, l’Inter a montré de quoi il était capable. Jusqu’à détrôner le recordman de cette compétition, le FC Séville, en finale ? Affaire à suivre…

Pour le Shakhtar, la marche était trop haute ce soir. Pas assez décisive et précise dans l’entre jeu, cette équipe est logiquement éliminée par les italiens ce soir. Cependant, il faut louer le parcours de ce club qui, s’il n’a pas su se qualifier pour la finale, a tout de même réalisé de belles prestations. L’an prochain, le Shakhtar retrouvera la Ligue des Champions, une nouvelle occasion de montrer son talent aux yeux de l’Europe. Le rendez-vous est pris !

Suivez-nous sur la page officiel du Monde du sport sur Twitter pour rester informé et suivre l’actualité du site: à très vite sur Twitter.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :