Ligue des champions – Quart de finale: Leipzig fait chuter l’Atletico et rejoint le PSG en demie ! (2-1)

Poulsen dans ses œuvres face à Herrera.

Après un premier match haletant hier, entre le PSG et l’Atalanta, les quarts de finale de la plus prestigieuse des coupes d’Europes se poursuivent. Après le Stade de la Luz, c’est le stade José Alvalade – l’antre du Sporting Lisbonne -, qui est aujourd’hui à l’honneur, en accueillant ce match entre Leipzig et l’Atletico Madrid. Au tour précédent, ces deux équipes ont fait forte impression. L’Atletico, tout d’abord, qui a éliminé le dernier champion en titre, Liverpool, et Leipzig, enfin, qui s’est chargé d’éliminer l’autre finaliste de l’édition passée, les Spurs de Tottenham. Le match s’annonce très ouvert, entre deux équipes qui ont créé la sensation au tour précédent.

Le résumé du match

Première Mi-temps:

Peu de choses à noter au sujet des deux compositions. Nagelsmann côté Leipzig, tout comme Simeone côté Atletico, ont mis en place leurs schémas de jeu préférentiels pour tenter de débuter au mieux cette grande rencontre.

Orphelin de Werner, parti en Angleterre à Chelsea, la grande interrogation était de savoir si Leipzig allait pouvoir tant rayonner en attaque, suite au départ de leur sérial buteur. Les premières minutes du match, ont été rassurantes. Offensif et prompt à se jeter vers l’avant, Leipzig n’a pas semblé souffrir du départ de l’international allemand. En effet, Sabitzer a très vite fait mal à cette équipe de l’Atletico. Comme à son habitude, l’autrichien n’a pas tardé à déborder depuis son côté droit, pour servir ses coéquipiers au point de pénalty.

Cependant, malgré cet excellent début de partie du côté allemand, c’est bien les madrilènes qui se sont créé la première franche occasion du match. A la 10ème, sur coup-franc, Savic – défenseur central – n’était en effet pas loin de placer sa tête au fond du but. Il a fallu un premier bel arrêt de Gulasci, pour avorter cette tentative.

Cette occasion a eu le don de lancer pleinement les hommes de Simeone dans le match. Ainsi, peu de temps après – à la 12ème -, une bonne combinaison entre Renan Lodi et Carrasco a failli aboutir au premier but de ce match. Mais c’était sans compter l’excellente parade du goal hongrois de Leipzig, qui s’est parfaitement détendu pour empêcher les madrilènes de prendre l’avantage dans cette rencontre.

Très rapide et à l’aise dans les phases de contre-attaques, Leipzig a cependant rencontré des difficultés à garder le ballon dans l’entre jeu. Plusieurs pertes de balles, et mésententes dans cette zone du terrain, ont quelque peu fragilisé cette équipe allemande. Néanmoins, cette petite fébrilité, n’a pas profité à l’Atletico durant les vingt premières minutes.

Offensivement, Madrid a, en effet, été assez imprécis, et les deux avant-centres de cette équipe, que sont Costa et Llorente, ont été assez transparents durant la première demie heure. En revanche, Leipzig a fait montre d’un véritable plan de jeu sur phases offensives. En effet, cette équipe s’est montrée très inspirée quand il s’agissait de trouver des espaces dans la défense adverse. Il faut, notamment, souligner cette capacité qu’a Leipzig, de toujours trouver des espaces sur les côtés. L’utilisation de toute la largeur du terrain par cette formation a, ainsi, souvent mis en difficulté les madrilènes.

Cependant, malgré cet état d’esprit combatif et de bonnes dispositions offensives, Leipzig n’a pas su aller au bout de ses actions. Même constat du côté de l’Atletico, qui a constamment buté sur une solide défense adverse. Upamecano s’est notamment distingué plusieurs fois au sein de cette défense de Leipzig, par ses tacles parfaitement réalisés et contrôlés.

En fin de première mi-temps, les efforts de Upamecano à la 45+2ème pour armer sa tête sur corner, n’ont malheureusement pas permis à cette équipe allemande d’ouvrir la marque. C’est donc sur un score vierge que les deux équipes sont rentrées aux vestiaires à la pause.

A lire aussi: Ligue des champions – Quart de finale: Choupo-Moting se mue en sauveur et qualifie le PSG face à l’Atalanta (1-2)

Deuxième Mi-temps:

En début de second acte, malgré une grosse pression instaurée par l’Atletico, Leipzig a tenu bon, et s’est imposé au milieu de terrain. Après trois, quatre minutes où Leipzig a tourné autour du bloc bas madrilène, cette équipe a enfin réussi à faire une différence notable. Et le premier but est donc, tout logiquement, arrivé par la suite. Ainsi, à la 57ème, suite à un excellent centre de Sabitzer côté droit, Dani Olmo est venu, de toutes ses forces, placer sa tête pour loger ce ballon au fond des filets. Enfin, donc, Leipzig est parvenu à convertir une des ses occasions. L’autrichien Sabitzer, toujours dans les bons coups de cette équipe allemande, est logiquement récompensé par cette passe décisive.

Diego Siemone, très agacé par cette ouverture du score adverse, a donc pris le parti de faire remplacer immédiatement l’un de ses joueurs. C’est Hector Herrera, milieu mexicain de trente ans, qui a fait les frais de ce coaching. Le jeune espoir portugais – passé d’ailleurs par le Sporting -, Joao Felix, est venu le remplacer. Ce changement, à ce stade du match – 58ème -, a clairement démontré les attentes du coach sud-américain de l’Atletico: revenir dans le match !

Coaching gagnant pour Simeone ! En effet, treize minutes après avoir foulé la pelouse, la pépite portugaise a fait la différence dans ce match, obtenant un pénalty pour les siens après avoir été fauché par Klostermann dans la surface de réparation. Sûr de lui, ce dernier n’a pas raté son duel face au goal adverse à la 71ème. Son pénalty transformé a donc permis à l’Atletico de revenir dans ce match.

Galvanisé par ce premier but, l’Atletico a, par la suite, repris les commandes de ce match. L’entrée, dans le même temps, de Morata, a donné plus de jus à cette attaque madrilène. On pensait alors que Leipzig allait craquer. Mais c’est mal connaitre cette équipe qui ne lâche jamais rien ! Preuve en est, avec ce but inscrit au bout du bout – 88ème – par Adams, suite une merveilleuse frappe en retrait de l’espagnol Angelino.

Bilan du match

C’est grâce à cette frappe puissante et à ce magnifique mouvement collectif, que Leipzig se qualifie ce soir ! Quelle performance pour ce tout jeune club qui n’avait, avant ce soir, jamais atteint les quarts de finale de la Ligue des champions. Cependant, sur ce match, Leipzig a prouvé que l’expérience ne faisait pas tout ! En effet, malgré la jeunesse de ses joueurs et son inexpérience des grands soirs en Ligue des Champions, Leipzig triomphe face à l’Atletico. Direction les demies maintenant, où Leipzig sera opposé au PSG.

Pour l’Atletico de Diego Siemone, l’échec est total ! Un an après avoir vécu une désillusion face à la Juventus, le club madrilène chute encore avant ce dernier carré, qui est pourtant un objectif pour ce club. Ce ne sera pas cette année en tout cas !

Retrouvez toute l’actualité de la Bundesliga, et des équipes allemandes, en direct, toute la journée, en suivant notre partenaire Horizon Bundesliga sur Twitter.

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux pour rester informer et suivre l’actualité du site: à très vite sur Twitter et Instagram.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :