Ligue des champions – Quart de finale: Choupo-Moting se mue en sauveur et qualifie le PSG face à l’Atalanta (1-2)

Choupo-Moting exulte après son but, qualifiant le PSG.
Publicités

Le Final 8 tant attendu débute ce soir. Remaniée en raison de la crise de la Covid 19, cette phase finale de la Ligue des Champions, est parfaitement inédite de part sa forme, et nous réservera sans doute de belles surprises depuis le Portugal où elle a lieu. Au même titre que l’Europa League, la Ligue des champions a adopté pour ce Final 8, un schéma de match sec. Tout se joue donc ce soir pour le PSG qui inaugure, lors de son rendez-vous face à l’Atalanta Bergame, cette phase finale. C’est à huit-clos que les hommes de Thomas Tuchel vont tenter de se qualifier face à l’une des attaques les plus prolifiques d’Europe. Donné large favori avant cette rencontre, le PSG aura tout de même la lourde tâche de se passer de Verratti, blessé pour ce match, mais également de Kylian Mbappé – sur le banc -, et d’Angel Di Maria, suspendu.

Publicités

Le résumé du match

Première Mi-temps:

Verratti absent, c’est sur l’espagnol Ander Herrera que Thomas Tuchel a parié pour prendre place dans ce milieu à trois du PSG. En attaque, faute de Mbappé, incertain et sur le banc, c’est Sarabia qui a pris les commandes de l’attaque, aux côtés d’un ancien joueur de la Serie A, Mauro Icardi.

Publicités

D’entrée de jeu, on a pu assister à un match très ouvert. La première occasion franche a été en faveur de l’Atalanta. A la 2ème minute, Gomez n’était pas loin de tromper Navas d’une frappe à ras terre, suite à un excellent service de Zapata. Premier frisson côté PSG, qui a tout de suite été oublié par cette occasion de but de Neymar, dans la foulée. Malheureusement, le brésilien a fait montre, à la fin de sa course folle, d’une imprécision, inhabituelle pour lui devant le but.

Cette occasion énorme du PSG, n’a cependant pas refroidi cette équipe très joueuse de l’Atalanta. Gomez, déjà auteur d’une frappe cadrée, a continué à perforer la défense parisienne par ses assauts incessants. Très à l’aise dans la transmission, ce dernier a bien utilisé toute la largeur du terrain, distillant de bons ballons à ses coéquipiers. Ainsi, à la 10ème, son excellent service vers Hateboer a failli aboutir à un but. Il a fallu que Navas sorte un excellent arrêt réflexe sur la tête de Hateboer, pour empêcher, in extremis, l’ouverture du score italienne.

Publicités

Après un premier quart d’heure largement en faveur de cette équipe italienne de Bergame, le PSG s’est petit à petit imposé au milieu de terrain, ainsi que sur les côtés. Bernat s’est notamment distingué par de bonnes relances vers l’avant, comme à la 18ème. Neymar, toujours dans les bons coups parisiens, était à la réception du ballon envoyé par le latéral. Cependant, ce dernier a, à nouveau, gâché une occasion de but, ratant sa passe en retrait vers Icardi.

Le début de match du bréslien Neymar a été assez paradoxale. En effet, seul joueur à faire des différences notables dans son équipe, ce dernier n’en a, pour autant, pas profiter pour devenir décisif. Car celui qui a été vraiment décisif en première mi-temps, c’est Pasalic ! Auteur d’un début de match plutôt timide, ce dernier n’a cependant pas tremblé pour inscrire son premier but, sur sa toute première occasion. A la 27ème, un bon service de Zapata côté droit, lui a permis d’enrouler parfaitement sa frappe. Gêné par ses propres défenseurs, le costaricain Navas, s’est avéré être un peu trop court pour dégager ce ballon.

Publicités

Le but qui pendait aux nez des parisiens dans les quinze premières minutes de jeu, a logiquement fini par arriver, punissant, notamment, l’inefficacité de Neymar devant le but.

Suite à ce but, le PSG est reparti à l’attaque. Après une nouvelle frappe non cadrée de Neymar à la 29ème – la troisième déjà -, les parisiens ont tenté de procéder, non plus en contres, mais en attaques placées. Très resserrée, la défense italienne adverse a commis de nombreuses fautes sur Icardi et consorts, offrant de bonnes opportunités à leurs adversaires, de revenir dans le match sur phases arrêtées. Deux coup-francs ont ainsi été accordés au PSG, mais n’ont rien donné.

Publicités

En fin de première mi-temps, une nouvelle occasion de Neymar a fini dans les tribunes vides du Stade de la Luz, contraignant le PSG à quitter la pelouse en étant mené d’un but à zéro.

A lire aussi: Ligue des champions – 8ème de finale retour: Solide, Lyon arrache sa qualification aux dépens de la Juve ! (2-1)

Deuxième Mi-temps:

En début de seconde mi-temps, c’est un PSG beaucoup plus uni et offensif qui est apparu sur le rectangle vert. Les latéraux, que sont Thilo Kehrer et Bernat, ont été bien plus présents dans le jeu, apportant un soutien offensif crucial à Paris.

Malheureusement, malgré un état d’esprit bien plus combattif affiché par le PSG, c’est bien l’Atalanta qui s’est créé la première grosse occasion du second acte. Conscient des difficultés offensives rencontrées par son équipe, le coach allemand, Thomas Tuchel, a donc décidé de faire rentrer à l’heure de jeu Kylian Mbappé, à la place du très décevant espagnol, Pablo Sarabia.

Publicités

L’entrée du jeune prodige français de Bondy, a eu le don de calmer quelque peu les ardeurs de cette équipe italienne. Plus en retrait, cette dernière a accepté de subir, sans pour autant laisser passer le moindre ballon parisien, entre ses lignes défensives bien en places.

Suite aux entrées successives de Paredes et Draxler au sein de l’entre jeu, le PSG s’est créé de plus grosses opportunités. L’entrée de ces deux joueurs très créateurs au milieu a, en effet, fait du bien à cette équipe championne de France. Cependant, malgré ces deux renforts, et cette possession de balle favorable aux Parisiens, le PSG n’a toujours pas été en capacité d’ouvrir son compteur but dans ce match. Que ce soit Neymar à la 77ème minute, ou Mbappé à la 81ème, tous deux ont perdu leur duel face au dernier rempart de Bergame !

Publicités

On pensait alors le PSG, incapable de trouver la faille au sein de cette défense italienne. Mais, c’était sans compter la détermination de Choupo-Moting. Entré en cours de jeu, ce dernier a endossé le rôle qu’Icardi n’a pas su prendre dans ce match. D’abord auteur de l’avant dernière passe et du bon mouvement qui ont amené le but de Marquinhos – 90+1ème -, le camerounais est surtout l’auteur du but, qualifiant le PSG pour les demi- finales de la Ligue des Champions !

Publicités

Bilan du match

C’est, en effet, à la 90+2ème, que Choupo-Moting, galvanisé par ce premier but, a inscrit le but victorieux. Personne n’aurait parié en avant-match sur une réalisation du joueur africain qui n’avait encore jamais marqué avec le PSG en Ligue des champions. Et pourtant ! Après avoir vu de (très) près l’élimination, le PSG poursuit, finalement, son parcours au Portugal. Direction les demies désormais !

Pour l’Atalanta, la fin de ce match est cruelle, bien qu’ils se savaient plus faibles que Paris ce soir. Quelle première campagne européenne, cependant, pour ce club ! Ce dernier n’a pas à rougir de sa prestation ce soir, et peut déjà se projeter avec envie et ambition, sur l’édition de l’année prochaine.

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux pour rester informé et suivre l’actualité du site: à très vite sur Twitter et Instagram.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

2 commentaires sur « Ligue des champions – Quart de finale: Choupo-Moting se mue en sauveur et qualifie le PSG face à l’Atalanta (1-2) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :