Ligue des champions – 8ème de finale retour: Solide, Lyon arrache sa qualification aux dépens de la Juve ! (2-1)

Plusieurs mois et quelques jours après le match aller remporté, à la surprise générale, par l’Olympique Lyonnais de Rudi Garcia, le match retour est enfin annoncé. Dans un Allianz Stadium vidé de ses fervents supporters habituels, Lyon n’a jamais été aussi proche de se qualifier. En effet, il suffit d’un match nul à l’Olympique lyonnais, pour atteindre les quarts de finale et s’envoler vers le Portugal, où se tiendra l’inédite phase finale de la plus prestigieuse des coupes d’Europe. En ballotage défavorable après avoir concédé une défaite au Groupama Stadium (1-0), la Juventus de Sarri compte sur son serial buteur, très friand des grandes affiches européennes, Cristiano Ronaldo, pour réaliser un nouvel exploit ce soir, et arracher cette qualification.

Le résumé du match

Première mi-temps: A l’occasion de ce match, Rudi Garcia a décidé de faire confiance à un schéma en 3-5-2 avec, à la pointe de l’attaque, la présence de Toko Ekambi et de Depay. Du côté italien, Maurizio Sarri a fait confiance à sa superstar, Ronaldo, ainsi que Higuain en pointe.

Malgré une forte chaleur au coup d’envoi – 31 degrés à Turin -, la Juventus a, d’entrée de jeu, mis la pression sur l’olympique Lyonnais. Positionné couloir gauche, Alex Sandro s’est très vite signalé, tentant souvent de combiner avec Higuain.

Cependant, c’est bien Lyon qui s’est procuré la première occasion du match. Rapide dans la projection vers l’avant, l’équipe de Garcia a su trouver un espace dans le dos de Cuadrado à la 8ème minute pour trouver l’ancien angevin, Toko Ekambi. Galvanisé par cette première occasion, Lyon est reparti de l’avant. A la 11ème minute, l’incursion de Aouar dans la surface turinoise, a amené l’attaquant Bernardeschi à commettre une faute. Sans hésiter, Felix Zwayer, l’arbitre de la rencontre, a désigné le point de pénalty. Après vérification par la VAR, Depay a pu s’élancer. Audacieux, ce dernier a tenté une « Panenka » à la 13ème minute, qui a eu raison Szczesny.

Suite à cette ouverture du score lyonnaise, la Juventus a redoublé d’efforts pour tenter de perforer la défense rhodanienne. A la 19ème, Bernardeschi n’était pas loin de marquer le but égalisateur. Heureusement pour Lyon, Denayer est revenu in-extremis pour lui ôter la balle des pieds.

Par la suite, Cristiano Ronaldo a pris les rênes de l’attaque, se procurant plusieurs occasions. On peut noter cette tête à la 21ème, sur une merveilleuse passe lobée de Alex Sandro. Quasiment toujours décisif, le portugais a, pourtant, cette fois-ci, raté par deux fois le cadre.

Ce manque, inhabituel, de justesse devant le but de la part du multiple ballon d’or, a eu le don d’agacer l’entraîneur des turinois sur le banc à la pause fraîcheur. Cet agacement s’est également ressenti sur le terrain. En témoigne l’avertissement de Juan Cuadrado à la 31ème.

Si l’attaque de la Juve a été mise en difficulté sur cette première mi-temps, c’est grâce, notamment, à l’excellente prestation d’Anthony Lopes. Le gardien des Gones s’est notamment signalé à la 37ème, repoussant une belle tête signée Higuain.

Durant les cinq dernières minutes de jeu, on a senti Lyon faiblir. Les lyonnais se sont montrés bien plus imprécis, faisant notamment beaucoup de fautes à l’entrée de leur surface de réparation. Ces dernières ont donné d’excellentes munitions à Ronaldo et consorts sur coup-franc. Ainsi, à la 39ème, l’attaquant portugais a tenté sa chance par l’intermédiaire d’un coup-franc direct. Attentif, Lopes a, à nouveau, repoussé cet assaut. Cependant, les occasions se sont enchainées pour les turinois, et c’est sur un coup-franc de Pjanic (41ème) que la Juve a trouvé la solution. En effet, sur cette phase de jeu, Memphis Depay a malencontreusement touché la balle de la main, offrant, de ce fait, un pénalty à ses adversaires du soir.

Ronaldo, en échec sur ses dernières tentatives, ne s’est pas fait prier pour tirer ce pénalty. Sûr de lui, le portugais a parfaitement pris à contre pieds son compatriote et goal de Lyon, Anthony Lopes, à la 44ème. Juste avant la mi-temps, ce dernier a donc redonné de l’espérance à son équipe pour la seconde mi-temps. Un scénario cruel pour Lyon !

Deuxième mi-temps: Les joueurs de la Juventus sont très rapidement repartis à la l’attaque au début de ce second acte. Surfant sur une dynamique positive suite à l’égalisation de Ronaldo, les hommes de Sarri se sont procurés de nouvelles occasions, avant que le phénomène portugais ne mettent tout le monde d’accord. La solution est, en effet, à nouveau venue de lui. Malgré une défense lyonnaise très resserrée, Ronaldo a réussi à loger un magnifique ballon dans la lucarne droite de Lopes. A l’heure de jeu, l’exploit du portugais a donc permis à la Juventus de Turin, de faire la course en tête au tableau d’affichage.

Ce deuxième but turinois a considérablement fragilisé le onze de l’OL. En ce sens, Lyon a perdu de nombreux ballons, notamment lorsqu’il s’agissait de relancer depuis les avant-postes. Conscient des difficultés rencontrées par son équipe, Rudi Garcia a décidé d’effectuer ses premiers changements. L’ancien coach de l’OM a pris la décision de sortir – à la 67ème minute de jeu – ses deux attaquants titulaires, Depay et Ekambi en l’occurence, au profit de Dembele et Reine-Adelaide.

Le Bilan du match

Les dix dernières minutes ont été très hachées. Au bord du gouffre, Lyon s’est attaché à sa qualification virtuelle pour trouver les ressources nécessaires durant ces longues dernières minutes. Les nombreuses fautes commises par Lyon dans ces derniers instants, si elles ne sont pas du tout dans l’esprit « fair play » prôné par l’UEFA, ont eu le don de sortir quelques peu les joueurs de la Juve du match.

Après avoir fait le dos rond pendant près d’une demi-heure, Lyon a finalement obtenu son salut: une qualification pour les quarts de finale ! Lyon réalise en effet l’exploit de sortir de la compétition la grande Juve et rejoindra donc le PSG au Portugal. Au tour prochain, les Gones seront opposés au Manchester City de Pep Guardiola.

Pour la Juventus et Cristiano Ronaldo, cette élimination face à cette « modeste » équipe européenne à ce stade de la compétition, est une nouvelle désillusion, après celle de l’an passé. Malgré son génie et ses deux buts, Ronaldo est ce soir battu !

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux pour rester informé et suivre l’actualité du site: à très vite sur Twitter et Instagram.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Un avis sur “Ligue des champions – 8ème de finale retour: Solide, Lyon arrache sa qualification aux dépens de la Juve ! (2-1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :