Bundesliga: Bilan de la saison 2019-2020

Publicités

Cette saison du championnat allemand a été très particulière. Après avoir été suspendue, ce pays a pris la lourde décision, de reprendre ses activités footballistiques et cette saison inachevée, alors que le monde du football européen et mondial, était encore à l’arrêt. Les critiques ont été nombreuses, certains évoquaient un « traitement de faveur » déplacé, au vu du nombre de morts engendrés par cette crise sanitaire du Coronavirus. D’autres observateurs, alertaient sur les possibilités de contaminations entre joueurs, comme des risques accrus de blessures pour ces derniers. Malgré ces alertes et ces critiques, l’Allemagne s’en est finalement bien sortie, finissant parfaitement cette saison, et ouvrant la voie de la reprise du football, et du sport en général, à l’Europe toute entière. Grace à l’Allemagne, le vieux continent rejoue, à l’exception de certains pays qui, aujourd’hui, ont bien du mal à justifier leurs décisions relatives à l’arrêt définitif de leurs compétitions domestiques.

La rédaction du Monde du sport, vous propose un bilan de cette année de Bundesliga.

Publicités

1- Bayern Munich (1er) 82 points.

Publicités

La saison avait pourtant mal débuté pour le champion en titre. Sous la houlette du coach croate Niko Kovac, les coéquipiers de Robert Lewandowski ont réalisé une très mauvaise entame de saison. En dix matchs, le Bayern Munich avait déjà concédé plusieurs fois des résultats nuls, face à des adversaires directs – le Rb Leipzig – tout comme face à des adversaires, pourtant bien plus faibles que les bavarois – Augsburg. Plus inquiétant encore, cette équipe avait déjà, au bout de seulement sept journées, perdue son invincibilité à domicile, face à Hoffenheim. Ces mauvais résultats, ainsi qu’une mauvaise gestion du vestiaire, a fragilisé l’entraîneur titulaire. La claque reçue à Francfort – 5-1 – a eu raison du technicien croate, limogé après ce déplacement comptant pour la 10ème journée de Bundesliga. On pensait alors le Bayern dans une mauvaise passe, et peu d’observateurs pariaient sur le succès du coach placé, suite à ce licenciement, à la tête de cette équipe.

Publicités

Le football réserve cependant toujours de bonnes surprises. Alors que les rumeurs allaient bon train au sujet du nouveau coach bavarois, l’allemand Flick, désigné par sa direction pour prendre les rênes de l’équipe première jusqu’à la trêve hivernale dans un premier temps, a fait taire tout le monde par ses résultats probants, parlants pour lui ! Dès son premier match à la tête de cette armada munichoise, l’ancien coach de la réserve, a signé son premier coup de maître: une victoire 4-0 face au Borussia Dortmund. Par la suite – après, cependant, un léger temps d’adaptation de quatre matchs ou ce dernier a connu, par trois fois, la défaite – le Bayern version Flick a dominé cette Bundesliga, en réaffirmant son leadership, en redevenant notamment, une équipe quasiment imbattable à domicile, et très solide défensivement parlant. Le nouveau coach a également réglé certains problèmes internes, en faisant à nouveau confiance à des éléments d’expérience mis, au paravant, au placard par Kovac – Müller et Goretzka – tout en donnant plus de temps de jeu à des jeunes prometteurs qui, aujourd’hui, sont bien ancrés dans le onze titulaire bavarois – le jeune canadien Davies notamment.

Publicités

Cet excellent travail réalisé par ce nouveau technicien, encore inconnu du grand public il y a quelques mois, a permis au Bayern d’être à nouveau sacré champion d’Allemagne, avec une large avance sur son principal poursuivant – 13 points exactement -, le Borussia Dortmund.

Publicités

2- Borussia Dortmund (2ème) 69 points.

Publicités

Les années passent, les saisons se suivent, et les résultats se ressemblent pour l’emblématique club de Dortmund, le Borussia. A l’instar de la saison passée, Dortmund et son « Mur Jaune » sont deuxièmes au classement. Alors que l’espoir était grand, en début de saison, lorsque les hommes de Lucien Favre ont vu le Bayern chavirer. Alors que la flamme de l’espoir s’était rallumée après un mercato hivernal où ce club a enrôlé, sans doute, l’une des prochaines stars du football mondial – Erling Haaland -, la fin de saison, et cette défaite au cours du Klassiker à domicile, a rappelé à cette équipe, l’écart immense, qui la sépare encore du Bayern Munich. Finalement, après avoir espéré quasiment toute une saison, Dortmund finit deuxième… à trois points du Rb Leipzig.

Publicités

Si Lucien Favre, le coach suisse, a déjà été confirmé pour la saison prochaine, cela ne sera pas le cas de nombre de joueurs, qui vont faire leurs valises. Achraf Hakimi, le latéral marocain, va s’en retourner du côté de l’Espagne, alors que Jadon Sancho, aspire à retrouver ses terres natales: l’Angleterre et la Premier League. Enfin, l’un des derniers dossiers de ce mercato, sera le cas Erling Haaland. Avec treize buts marqués, on pourrait penser que ce dernier a passé une saison entière sous le maillot jaune et noir, alors qu’il n’a joué, en définitive, que 15 matchs en Allemagne depuis son arrivée intervenue l’hiver dernier ! La physionomie de la prochaine saison sera tout autre pour le Borussia Dortmund, si cette formation venait à perdre le très prolifique attaquant norvégien. Quoi qu’il en soit, ce club va de voir recruter, et commence, d’ailleurs, à s’activer sur le marché des transferts. En ce sens, Thomas Meunier est, en effet, déjà venu garnir les rangs du Borussia, avec la lourde tâche, de remplacer Hakimi.

Publicités

3- Leipzig/Mönchengladbach/Leverkusen, trois équipes au coude à coude !

Publicités

Hormis le Bayern Munich, intouchable en haut du podium, le reste du Top 5 de la Bundesliga est très serré. Si Dortmund se détache très légèrement du 3ème, 4ème et 5ème, ces trois autres équipes qui complètent ce peloton de tête, forment un ensemble très homogène, et se tiennent en seulement trois points. Ainsi, le Bayer (5ème), accuse (seulement) un retard de trois points sur le Rb Leipzig. Par ailleurs, l’autre Borussia, celui de Mönchengladbach, arrivé quatrième, n’est qu’à un petit point de Leipzig, et a ravi la quatrième position au Bayer, grâce à un écart très faible, s’élevant à deux unités.

Publicités

Rb Leipzig (3ème) 66 points: Fondé en 2009, ce tout jeune club de la « Galaxie Red Bull » – comprenant également le club autrichien de Salzbourg, ainsi que celui de New York aux États-Unis – s’est imposé en haut du classement depuis sa montée remarquée dans l’élite du football allemand, lors de la saison 2016-2017, où le club a finit deuxième ! Comme lors de la dernière saison – 2018-2019 – Leipzig a finit sur la troisième marche du podium, qualificative pour la Ligue des Champions, où le club est d’ailleurs encore en lice cette saison. Cette troisième place a cependant été acquise dans la douleur, et ce faible écart avec la 4ème et 5ème place, souligne les difficultés de cette équipe, à s’imposer face à ses adversaires directs, mais également à gagner face à des adversaires de moins haut standing. Le « Restart » pour Leipzig, n’a pas été réellement concluant. Le club a, en effet, manqué plusieurs occasions de passer devant le Borussia Dortmund, en concédant plusieurs mauvais résultats à domicile, notamment.

Publicités
Publicités

L’officialisation du transfert de Timo Werner vers le club londonien de Chelsea évoluant en Premier League, marque la fin d’une ère au sein de ce jeune club. En effet, l’international allemand, arrivé en provenance de Stuttgart en 2016, était la figure de proue du projet Red Bull à Leipzig. Son départ est perçu comme une fin de règne en attaque du côté de la Red Bull Arena. La principale préoccupation de ce club lors du mercato qui s’annonce, va être de remplacer, du mieux possible, cet élément qui s’est tout de suite imposé lors de son arrivée il y a quatre ans, et qui laissera encore, pendant longtemps, son ombre planer du côté de Leipzig.

Publicités

Borussia Mönchengladbach (4ème) 65 points: C’est l’une des satisfactions de cette saison: la montée en puissance de cette formation. D’année en année, ce club s’installe dans le gratin de la Bundesliga. Lors de cette saison, cette équipe de M’Gladbach a particulièrement séduit la planète football, par son jeu très offensif, emmené par une attaque jeune, aux couleurs bleues, blanches et rouges, au travers de l’ex guingampais, Thuram, et de l’ancien niçois, Alassane Pléa. Après une qualification en Ligue Europa la saison passée, ce club va pouvoir goûter aux joies de la Ligue des Champions.

Publicités

Cependant, un renforcement de l’effectif est une condition sine qua none, pour réussir un nouvel exercice aussi abouti que ce dernier en Bundesliga, et pour, également, devenir compétitif dans toutes les compétions que cette équipe jouera. En effet, la seule ombre au tableau, est cette non-qualification à la phase finale de la Ligue Europa. Le club doit prendre conscience qu’un effectif jeune en grande partie, et peu fourni sur certains postes, ne peut suffire pour prétendre participer à la Ligue des Champions, tout en visant une place dans le Top 5 de la Bundesliga.

Publicités

Bayer Leverkusen (5ème) 63 points: Cette 5ème place acquise par cette formation, s’insère parfaitement dans la lignée des deux dernières saisons réalisées par cette équipe. On sent que ce club a atteint une sorte de plafond de verre, en naviguant, depuis trois ans maintenant, entre la 4ème et 5ème place. Emmené par un effectif jeune et très soudé, ce club a profité de l’excellente forme du buteur Kai Havertz – issu du centre de formation -, pour se maintenir dans le haut du classement au sein du championnat allemand.

Publicités

La prochaine saison, va dépendre notamment de ce « dossier Havertz » lors de ce mercato. Partira-t-il au Bayern ? La question va devoir être vite réglée pour permettre à cette équipe, qui évoluera en Ligue Europa la saison prochaine, de préparer sereinement, autour de ses jeunes pousses à l’instar de Florian Wirtz ou de Moussa Diaby, ancien « Titi parisien », la saison prochaine.

Publicités

4- Les bonnes surprises de cette saison.

Publicités

Union Berlin: Le promu de la capitale a réalisé une très bonne première saison dans l’élite du football allemand. Arrivé à une très honorable 11ème place, le second club de la capitale, a très vite trouvé sa place en Bundesliga. Ironie du sort, ce dernier est à égalité de points avec l’autre club berlinois, le Herta – tout deux comptent 41 unités au compteur. Le club a montré une certaine forme de stabilité, arrivant à s’imposer régulièrement à l’extérieur comme à domicile. Enfin, l’Union a pu compter sur son buteur suédois, Sebastian Andersson, auteur de douze réalisations pour sa première saison dans l’élite.

Publicités

Fribourg: Arrivé 8ème, aux portes de la Ligue Europa, Fribourg a réalisé une excellente saison, après deux exercices beaucoup plus compliqués. A un point de la 7ème place, cette équipe n’est pas passée loin de l’Europe. Cependant, ce petit échec sans doute très frustrant pour les joueurs, peut s’avérer être finalement un mal pour un bien. En effet, Fribourg n’aura pas un calendrier très chargé l’an prochain, et pourra donc se concentrer sur son championnat domestique uniquement. Si quelques modifications sont apportées à cet effectif, ce club pourrait bien avoir les capacités, l’an prochain, d’accrocher une place dans le Top 6.

Publicités

5- Les mauvaises surprises de cette saison.

Publicités

Eintracht Francfort: Après un parcours pour le moins chaotique, cet emblématique club allemand, a terminé cette saison à une très décevante 9ème place. Après l’euphorie du au parcours européen de ce club l’an passé – demi-finale de Ligue Europa, perdue face au Chelsea d’Eden Hazard – on pensait que cela allait porter le club cette saison en Bundesliga. Malheureusement, cet engouement est vite retombé, tout comme Filip Kostic et consorts, qui n’ont plus été aussi flamboyants. Bien entendu, les départs de Haller et de Luka Jovic ont sans doute un peu plombé la bonne forme de ce club, mais nombre de transferts, à l’image de celui de Kevin Trapp, n’ont pas été couronnés d’un succès du côté de la Commerzbank-Arena.

Publicités


Le classement final de cette équipe, la prive donc d’une nouvelle campagne européenne, à moins que l’Eintracht finisse champion de l’édition de l’Europa League cette saison. Si cette objectif semble être trop élevé pour ce club, un parcours européen jusqu’en quart de finale, serait tout de même envisageable et bénéfique pour ce club. Pour autant, ce dernier en est encore loin. En effet, au match aller des huitièmes de finale, Francfort a été sèchement battu par les suisses de Bâle 0-3. Serait-ce l’occasion de déjouer tous les pronostiques et de vivre une nouvelle aventure européenne qui redonnerait une certaine aura à ce club ? Affaire à suivre…

Publicités
Publicités

Werder Brême: Sans doute la plus grande déception de cette saison 2019-2020. Si le Werder n’est plus aussi flamboyant ces derniers années comparé au début du siècle, et notamment depuis son titre de champion d’Allemagne en 2004, le club a cette année réellement vécu une période de crise où les résultas positifs ne sont quasiment jamais arrivés. Ainsi, cette année, le Werder a donc terminé son parcours à la 16ème place, celle du barragiste. Ce dernier devra batailler pour ne pas redescendre au second échelon du football professionnel, échelon que ce club n’a plus connu depuis la saison 1980-1981 !

Publicités

6- Les relégués

Publicités

Düsseldorf et Paderborn, respectivement 17ème et 18ème, sont les deux clubs relégués automatiquement en Bundesliga 2.

Publicités

Düsseldorf: 17ème avec trente points, Düsseldorf est relégué à l’échelon inférieur au terme de sa deuxième saison d’affilée au sein de l’élite. Après une première bonne saison dans la peau d’un promu, le club a failli dans sa tentative de pérennisation au haut niveau. La formation, a eu notamment du mal à se montrer inspirée devant le but, et termine, de ce fait, cette saison avec le titre peu honorifique de « Pire attaque de Bundesliga » – pour rappel, cette formation n’a marqué que 36 fois au cours de cette exercice, soit une fois de moins que Paderborn, la lanterne rouge.

Publicités

Paderborn: Dernier depuis la 15ème journée, Paderborn a vécu une bien triste saison. Son retour dans l’élite, quatre saisons après avoir déjà terminé dernier – lors de l’exercice 2014-2015 -, s’est à nouveau soldé par un échec cuisant et total ! Le club n’est sans doute pas encore assez structuré pour pouvoir prétendre à évoluer plus d’une saison dans l’élite. La reconstruction du club en seconde division, sera sans doute très compliquée. Paderborn ne part pas dans la peau d’un favori pour la montée !

Publicités

Retrouvez nous sur nos réseaux sociaux, Twitter et Instagram, pour nous faire part de vos réactions, et suivre l’actualité du site !

Retrouvez toute l’actualité de la Bundesliga et du football allemand, en suivant notre ami Horizon Bundesliga sur Twitter !

Gabriel Moser.

Publicités
Publicités
Publicités
Publicités

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :