Foot – En D2 Suisse, FC Vaduz, digne représentant du football liechtensteinois.

Lorsque l’on parle des championnats suisses, le plus souvent, on ne pensent qu’aux seules équipes suissesses, à l’instar du Fc Bâle, ou des Young Boys, qui évoluent dans ce pays. La plupart des amateurs de football, ignorent cette situation, méconnue du grand public: les différents niveaux de compétitions en Suisse, n’accueillent pas que les équipes suissesses, mais également sept formations… du Liechtenstein. Présentation des différents clubs de la principauté, et enquête sur leurs particularités qui nous offrent, un visage méconnu et atypique du football d’aujourd’hui.

Publicités

Un peu d’histoire

La principauté du Liechtenstein que l’on connaît aujourd’hui, qui se situe entre les frontières suissesses et Autrichiennes, a vu le jour entre la fin du XVIIème siècle et le début du XVIIIème. Avant cette date, ce petit territoire appartenait à la famille Liechtenstein, mais faisait partie intégrante des domaines appartenant à la grande famille des Habsbourg, qui avait pour chef, l’archiduc d’Autriche. Le Liechtenstein n’était donc pas indépendant, jusqu’à ce que la famille Liechtenstein se décide d’acheter au près de l’archiduc, deux parcelles de terrain, soit deux petits comtés, entre 1699 et 1712. Ces deux achats successifs, ont donc fait naître la principauté qui, aujourd’hui encore, est sous le contrôle des descendants de la famille originelle des Liechtenstein.

Publicités

Aujourd’hui, cette Principauté, grande de plus de 150 km2, est dirigée par le prince Hans-Adam II, qui a pris la succession de son père en 1989. Ce territoire s’appuie sur une monarchie parlementaire directe et a su s’enrichir après les deux conflits mondiaux – première et seconde guerre mondiale -, en mettant en place une politique fiscale très avantageuse. Cette dernière a donné à cette Principauté, le surnom de « Paradis Fiscal » qui aujourd’hui, détient l’un des plus important PIB par habitants au monde.

Publicités

Le football au Liechtenstein

La place du football au Liechtenstein n’est pas très importante. Arrivée sur le tard, la pratique du football n’a débuté qu’en 1934 avec la création d’une fédération locale. Cette dernière a ensuite intégré la FIFA en 1974, puis l’UEFA en 1992.

Publicités

A ce jour, sept clubs sont recensés au sein de la Principauté:

  1. Le Fc Balzers, créé en 1932, qui arbore un maillot bleu et jaune et qui a pour antre, le Sportplatz Rheinau, avec une capacité de 2 500 places. Le club représente la ville de Balzers, recensant, en 2014, une population de 4 587 habitants.
  2. Le USV Eschen/Mauren, est fondé en 1963. Le club arbore également un maillot bleu et jaune. Ce dernier représente deux communes, celle de Eschen qui est, elle-même, une communauté de commune, regroupant les villages de Eschen et Nendeln – au nord de la Principauté – et celle de Mauren, recensant, en 2017, une population de 4 298 habitants. Cette formation, au statut amateur, évolue dans le stade du Sportpark Eschen – Mauren, avec une capacité d’accueil, s’élevant à 2100 places.
  3. Le FC Ruggell, fondé en 1958, arbore un maillot de couleurs vertes et blanches. Le club représente la ville de Ruggell, recensant en 2017, 2243 habitants. Le club, qui détient un statut professionnel, évolue dans un stade de 2 500 places, le Freizeitpark Widau, que l’on pourrait traduire en français, mot pour mot, par le «Stade du temps libre »
  4. Le FC Schaan, qui a vu le jour en 1949, que l’on reconnaît pas sa couleur de maillot, un bleu très foncé. Ce club représente la commune du même nom, Schaan, qui est la plus peuplée du pays. En 2000, on recensait pas moins de 5513 âmes. Le club local évolue à domicile, dans son stade du Sportplatz Rheinwiese, doté de 3 000 places.
  5. Le FC Triesen, fondé en 1932, arbore un maillot bleu et blanc, et évolue dans son stade du Sportplatz Blumenau, qui a une capacité de 2 100 places. Troisième plus grande commune de la Principauté, Triesen comptait, en 2017, 5 120 résidants.
  6. Le FC Triesenberg, a été créé plus tardivement, en 1972, et porte les couleurs jaunes et bleues, qui représentent la commune du même nom, Triesenberg. Cette dernière comptait, en 2017, une population de 2 618 habitants. Ce club évolue dans le stade le plus petit du pays, le Sportanlage Leitawis, qui peut contenir 800 supporters au maximum.
  7. Le FC Vaduz, créé en 1932, qui représente la capitale du Liechtenstein, Vaduz, et ses 5 450 habitants selon un recensement effectué en 2017. Le club aux couleurs rouges et blanches, évolue dans le plus grand stade du pays, le Rheinpark, pouvant accueillir jusqu’à 8 000 aficionados.
Publicités

Ainsi, seul un club ne détient pas le statut professionnel, le USV Eschen/Mauren, ce qui souligne, que le foot dans cette Principauté, s’il est encore très récent, s’est rapidement institutionnalisé et professionnalisé.

Publicités

La fédération de football locale a mis en place, en 1946, une coupe nationale où chacun des sept clubs du pays peuvent y prendre part. Cependant, du fait du nombre trop peu important d’équipes sur le territoire, l’instance en charge du football dans la Principauté, a décidé de passer un accord avec la fédération Suisse, afin d’autoriser l’engagement des sept formations liechtensteinoises dans les organes du football suisse.

Publicités

Le FC Vaduz, ou la fierté du pays

Cet accord va donc faire grandement évoluer le football dans la Principauté. En effet, la fédération va être, par la suite, incluse au sein de la l’UEFA, puis de la FIFA, lui permettant, de ce fait, de monter une sélection nationale.

Publicités

La quasi totalité des clubs liechtensteinois évoluent, depuis cet accord, dans les bas-fonds amateurs suisses, alors que pourtant, ironie du sort, ces derniers ont bien le statut de clubs professionnels. Une formation parmi les sept est, cependant, arrivée à tirer son épingle du jeu, en gravissant les échelons en Suisse: le FC Vaduz.

Publicités

Ainsi, en 2001, le club de la capitale monte en deuxième division suisse, devenant, dans la foulée, le premier club de la Principauté à accéder à cet échelon. Emmenés par de bonnes prestations, et par tout un pays, fier de ce club qui les représente, ce dernier va enfin accéder, après plusieurs échecs en barrages, à l’élite du football suisse, la Raiffeisen Super League. Sur la saison 2007-2008, le FC Vaduz est, en effet, sacré champion de D2 Suisse, et accède directement, à la première division.

Publicités

Malheureusement, ce dernier va être stoppé par un véritable plafond de verre, le niveau de la première division suisse en l’occurrence. En effet, ce championnat fait partie des vingts meilleures divisions en Europe. Le décalage par rapport au niveau de la seconde division suissesse, mais également par rapport au niveau global du football au Liechtenstein, est donc énorme. Si cette première incursion du FC Vaduz, au plus haut niveau, est historique, elle n’a pas été, dans les faits, un franc succès: le club finit 10ème, soit lanterne rouge du championnat, automatiquement relégué à l’échelon inférieur.

Publicités

C’est à la faveur d’un excellent exercice 2013-2014, que le FC Vaduz remonte en première division. Par la suite, si la saison 2014-2015 a été très compliquée, le club est tout de même arrivé, dans le sprint final, à ne pas finir dernier. En effet, au terme de la saison 2014-2015, le RC Vaduz est parvenu à se maintenir en finissant avant dernier, soit à la 9ème place, devançant Aarau, 10ème, par un tout petit point d’écart – 31, contre 30 pour Aarau.

81 ans après la création de la fédération de football liechtensteinoise, un club liechtensteinois est donc parvenu à se maintenir au plus haut niveau !

Publicités

Après deux nouvelles saisons parmi l’élite, le FC Vaduz est à nouveau redescendu en 2017, en D2. A ce jour, le club en question, est toujours au second échelon du football suisse, mais est en passe, de regoûter aux joies du haut niveau. En effet, à douze journées de la fin, Vaduz occupe la seconde place du classement, qualificative pour les barrages d’accession, ouvrant les portes de la Raiffeisen Super League.

Publicités

Le Liechtenstein et les coupes d’Europe

Puisqu’aucun club n’a pu se hisser parmi les cinq meilleurs équipes au sein du championnat de D1 Suisse, la logique voudrait donc, qu’aucune équipe liechtensteinoise ne soit parvenue à jouer le moindre match européen.
Pourtant, cela c’est déjà produit à plusieurs reprises, et se reproduit chaque année ! En effet, les clubs de la Principauté peuvent, en cas de victoire finale en coupe nationale, décrocher leurs tickets pour les barrages de la Ligue Europa.

Publicités

Le Fc Vaduz, détenant le record de titre dans l’unique compétition du pays – 47 coupes gagnées au total – a ainsi participé à onze campagnes pour l’Europa League entre 2007 et 2019, se faisant le plus souvent éliminer, soit au premier, ou au second tour des phases préliminaires. La dernière campagne du club, lors de cette saison 2019-2020, a déjà été plus aboutie: le FC Vaduz a été éliminé après avoir passé les deux premiers tours. Malheureusement, au troisième, la marche était encore trop haute, face à l’équipe allemande de l’Eintracht Francfort.

Publicités

Ces échecs à répétitions sur la scène continentale soulignent encore, les grandes faiblesses de ces équipes liechtensteinoises qui pourtant, d’année en année, parviennent à s’imposer de plus en plus en Suisse. Une nouvelle décennie a vu le jour en 2020 avec, peut être une montée, à nouveau, du FC Vaduz en première division. Ce dernier, après avoir brisé le plafond de verre qui l’empêchait de se maintenir au plus haut échelon suisse, devra maintenant s’attaquer à celui qui l’empêche de participer à une phase finale d’Europa League. Moins de cent ans d’existante, et pourtant le passé du football liechtensteinois est déjà riche en émotions et en succès… et ne compte pas s’arrêter là !

Retrouvez nous sur nos réseaux sociaux, Instagram et Twitter, pour nous faire part de vos réactions, et suivre l’actualité du site !

Gabriel Moser.

Publicités
Publicités
Publicités

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :