Bundesliga – 28ème j. | Au mental, le Bayern vient à bout de Dortmund et s’envole au classement (0-1).

Quoi rêver de mieux que le fameux Klassiker pour débuter une nouvelle journée de Bundesliga? Ce match est, en effet, l’un des sommets du football allemand. Une nouvelle fois cette saison, ce match va être décisif pour la course au titre dans le championnat allemand. Ainsi, avant ce match, le Borussia Dortmund pointait à quatre longeurs du leader, le Bayern Munich. En cas de victoire des Jaunes, la course au titre serait totalement relancée entre ces deux formations au coude à coude.

Publicités

Le résumé du match

Première mi-temps: Le match a débuté par un rythme très élevé. Dès la 30ème seconde, c’est le prodige néerlandais, Haaland qui trouvait un espace pour frapper. Heureusement, le Bayern était sauvé par l’intervention, sur la ligne de but, de l’expérimenté défenseur central, Boateng. Dortmund était l’équipe la plus dangereuse sur le terrain lors de ce premier quart d’heure. Les hommes de Lucien Favre ont parfaitement exploité les grands espaces laissés pas le jeune Canadien, Davies, sur son côté gauche. Ainsi, à la 10ème minute, Haaland arrivait à se glisser dans le dos du latéral pour servir ses coéquipiers aux avant-postes. Cependant, un hors-jeu a invalidé le but de Guerreiro (10’). Après dix minutes allaitantes, le Bayern a essayé de temporiser le jeu, avant de s’offrir leur première véritable occasion. Cette dernière est venue de Gnabry. Ce dernier, reprenait à la 19ème, un ballon de Coman et était sur le point d’ouvrir la marque pour son équipe. Cependant, Burki, solide sur sa ligne, parvenait à repousser cette frappe. Le français Coman, très à l’aise sur son côté droit, n’était pas loin, à la 23ème, d’une somptueuse frappe à l’entrée de la surface, de marquer le premier but de cette rencontre. Mais, à nouveau, l’excellent gardien de but, Burki, sauvait ses hommes. Après deux frissons, coups sur coup, sur la cage des Jaunes, Dortmund s’est à nouveau montré dangereux. A la 30ème, suite à une bonne action collective, Haaland tentait à nouveau sa chance. Malheureusement, il ne pouvait se défaire du sérieux pressing réalisé par le mur défensif bavarois. Affamé, Haaland est reparti à l’attaque dès la 32ème, mais a été rattrapé, in extremis, par Davies ! Le canadien, qui a négligé, en début de partie, ses tâches défensives, a réalisé ici, un retour défensif de grande classe et décisif. Dortmund très solide défensivement, notamment grâce au gros travail de Hummels, a poussé le Bayern à s’essayer de loin. A la 39ème, Goretzka a ainsi tenté sa chance d’une frappe limpide aux 25 mètres. Malheureusement, le milieu de terrain de Munich, a buté sur le dernier rempart de Dortmund, Burki, une nouvelle fois déterminant. Malgré ce bel arrêt, le goal de Dortmund s’est fait surprendre à la 44ème minute. Le premier but munichois est venu du milieu relayeur, véritable figure du onze bavarois: Kimmich. Ce dernier, suite à un bon une-deux entre Davies et Müller, profitait d’une brèche dans la défense adverse pour adresser, vers les cages de Dortmund, un petit ballon piqué. Avec finesse et intelligence, ce dernier venait donner l’avantage à son équipe, juste avant la pause.

Si Dortmund a dominé dans le jeu et fait le spectacle de ces 45 premières minutes, c’est le Bayern qui a pris le meilleur lors de ce premier acte. Cruel pour Favre et ses hommes, qui peuvent émettre des regrets, après de nombreuses occasions et une domination nette dans le jeu.

Publicités

Deuxième mi-temps: Brandt, pourtant très entreprenant, a été remplacé à la mi-temps par Lucien Favre. L’ancien technicien niçois, a fait le choix de faire rentrer dans ce « Top Spiel » le joueur britannique, Sancho. Malgré ce sang frais apporté par le coach, c’est le Bayern qui a été le plus en jambes après la pause. Les bavarois n’ont eu de cesse d’harceler cette trop fébrile formation jouant à domicile. Le danger est venu des deux côtés: Coman et Gnabry apparaissaient en grandes formes, sans doute galvanisés par ce but marqué par Kimmich juste avant la mi-temps. Après dix minutes poussives, Dortmund s’est à nouveau créé une occasion par l’intermédiaire de leur attaquant phare, Haaland. Le virevoltant néerlandais était tout proche d’offrir l’égalisation à son équipe à la 59ème. Cependant, comme lors de la toute première frappe du buteur néerlandais en première mi-temps, Boateng l’allemand, était là pour dévier sa frappe. Par la suite, la tension est montée un peu entre les deux équipes. En témoigne, les deux premiers cartons jaunes distribués dans cette seconde mi-temps – après un seul, lors de la première mi-temps. L’un pour Müller côté bavarois, l’autre pour Dahoud dans le camp adverse. La fin du match fut assez terne, le Bayern a parfaitement géré son avance au tableau d’affichage.

Au terme de ce match, les hommes de Flick pouvaient être fiers de leurs prestations. Au classement, Munich s’envole et prend sept points d’avance sur son adversaire du soir.

Lucien Favre et ses hommes, quant à eux, n’ont pas su se montrer efficaces devant le but en première mi-temps. Malgré de bonnes intentions dans le second acte, une fois le but de Kimmich encaissé, il était déjà trop tard !

Publicités

Haaland en a trop fait !

C’est le sentiment que l’on pouvait avoir lorsque ce dernier est sorti à la 72ème, le néerlandais en a trop fait. On a senti que le jeune attaquant avait envie de se montrer – une bonne chose – mais cela, l’a poussé à développer un jeu bien trop personnel, en oubliant parfois ses coéquipiers lorsqu’il s’avançait aux abords de la surface de réparation. Le combat annoncé entre les deux meilleurs buteurs, à savoir Lewandowski et donc Haaland, l’a sans doute, inconsciemment, forcé à adopter cette posture inhabituelle dans le jeu. Il faut bien garder à l’esprit, que ce jeune joueur ne connaît pas encore la grande pression que l’on peut avoir chaque jour, lorsque l’on joue dans un des plus grands clubs. Après avoir joué en Autriche, où la pression est loin d’être étouffante, il n’a seulement connu, que deux matchs tendus, face au Psg. Hormis ces deux rencontres, il n’a pas encore ressenti réellement une pression monstrueuse sur ses épaules. Ce match était donc le premier grand moment de pression auquel il était confronté avec le Borussia. Force est de constater qu’il n’a pas su y faire face !

Publicités

Suivez nous sur nos réseaux sociaux, Instagram et Twitter, pour être au courant dès qu’un nouvel article sera publié mais également, pour nous faire part de vos réactions et instaurer un échange entre nos rédacteurs et vous, les lecteurs.

Retrouvez toute l’actualité de la Bundesliga et du football allemand, en direct, toute la journée, en suivant notre ami Horizon Bundesliga sur Twitter.

Gabriel Moser.

Publicités
Publicités
Publicités

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Un avis sur “Bundesliga – 28ème j. | Au mental, le Bayern vient à bout de Dortmund et s’envole au classement (0-1).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :