Bundesliga – 26ème j. | Mayence accroche Cologne à l’extérieur (2-2)

La première confrontation de ce dimanche après-midi en Allemagne, opposait deux formations de milieu et bas de tableau. Cologne, classé à la 10ème place avant cette confrontation, sortait d’une série plutôt positive, avec quatre victoires glanées en cinq matchs, ainsi qu’une défaite face à M’Gladbach – lors de la 25ème journée. L’équipe de Mayence, quant à elle, était classée 15ème, à la limite de la zone rouge. Cette confrontation annonçait donc, un rapport de force plutôt équilibré, au vue du classement, entre deux formations séparées par seulement six points.

Une première mi-temps hachée par les fautes

C‘est dans un stade ensoleillé que les 22 acteurs de la rencontre ont débuté ce match. Un début de partie animé, avec des joueurs en excellente forme physiques. La première action notable de ce match est venue du meneur de jeu de Cologne, Mark Uth. Récupérant un bon ballon en cloche du milieu de terrain, le joueur allemand se frayait un chemin dans la défense adverse, avant de se faire pousser par l’ancien joueur de Metz, le défenseur Niakhate. Une faute dans la surface, immédiatement sifflée par l’arbitre de la rencontre, désignant le point de pénalty. Avec sang-froid, à la 7ème minute de jeu, Mark Uth venait tromper Muller, le gardien de Mayence, sur pénalty. Moins de dix minutes après le début de ce premier acte, l’équipe de Cologne menait déjà 1-0 sur sa pelouse. Un but, qui n’a pourtant pas réellement motivé les joueurs de Cologne, à faire des efforts pour aller chercher le but du break. Ainsi, c’est l’équipe visiteuse de Mayence qui a pris les commandes du match. Profitant d’un milieu de terrain de Cologne perméable, les coéquipiers de Boëtius se sont aventurés, de nombreuses fois, dans la surface adverse. Les bons mouvements de Mayence sont surtout venus du côté gauche, avec Baku et Onisiwo à la baguette. Cependant, malgré une nette domination, cette équipe de Mayence n’arrivait pas à trouver la faille, butant souvent sur l’excellent défenseur central de Cologne, Bornauw – à la 29ème notamment. Dans les dix dernières minutes de cette première mi-temps, Cologne a repris le dessus sur son adversaire, montrant quelques bons mouvements. On peut retenir cette belle attaque placée à la 42ème minute, avec un superbe centre de Kainz sur le côté droit, ou bien encore cette frappe lointaine, à nouveau signée Kainz, passant à quelques centimètres des cages gardées par Horn.

Cette première période, animée, a, cependant, été trop hachée, par des fautes à répétitions. Le jeu proposé n’était, de ce fait, pas très fluide, en témoigne le nombre de coups francs – dix-huit – accordés par l’arbitre durant les 45 premières minutes.

Deuxième mi-temps

Après avoir dominé dans le jeu durant la première mi-temps, Mayence était dans l’obligation, au retour des vestiaires, de se montrer plus efficace à l’abord de la surface de réparation, pour pouvoir recoller au tableau d’affichage. Malheureusement, encore une fois, cette équipe visiteuse s’est fait surprendre dans les premières minutes de jeu par Cologne. Le mouvement qui a amené le second but des rouges et blancs est venu de Drexler. Ce dernier, fraîchement rentré en jeu à la mi-temps, pour prendre la place de Thielmann sur le couloir droit, va tout de suite se signaler. Ainsi, à la 53ème minute, le joueur adressait un centre de la droite puissant trouvant, sur sa trajectoire, la tête de Kainz. L’autrichien, qui avait parfaitement suivi l’action, n’a eu aucun mal à pousser énergiquement le ballon de la tête en direction des cages adverses. Une belle action collective, menée d’une main de maître par ces deux éléments de Cologne, qui s’est avérée payante.
Peu avant l’heure de jeu, Cologne menait désormais 2-0. L’équipe de Mayence, bien qu’entreprenante sur le terrain, était punie, du fait de l’inefficacité de ses attaquants.

Beierlozer, l’entraîneur allemand de Mayence, voyant son équipe souffrir, a pris l’initiative de faire des changements. Un coaching qui a été payant! En effet, peu après l’entrée en jeu du nigérian Awoniy, ce dernier était, déjà, à la conclusion du premier but de Mayence. A la réception d’un centre de Quaison, suite à une belle ouverture de Baku, Awoniy trouvait le chemin des filets.

Mayence, sentant Cologne douté, a enfoncé le clou. Ainsi, dix minutes après, un nouveau joueur d’origine africaine de l’effectif de Mayence, trouvait la faille pour recoller au score. L’éclair de génie, est venu du camerounais Kounde, réalisant une prouesse individuelle pour marquer ce second but égalisateur. Ce dernier a, en effet, de lui-même, transpercé sur plus de quarante mètres, la défense adverse. Il conclut son sprint, en logeant parfaitement, au fond des filets, son ballon. 2-2, le match était totalement relancé après ce but.

Au coup de sifflet final, les deux équipes ont regagné les vestiaires avec plus ou moins de frustration. Cologne, peut exprimer quelques regrets, mais cette issue est plutôt logique, tant cette équipe a eu du mal à construire son jeu proprement. Enfin, pour Mayence, ce match démontre que cette équipe a de grandes ressources mentales. Une donnée positive, dans l’optique de la lutte pour le maintien, dans laquelle, Mayence est plongée à l’instar de Düsseldorf, notamment.

L’œil du Monde du Sport: Le joueur du match

Mark Uth: Si, au sortir de ce match, on retient surtout la belle prestation de Mayence, Cologne a, pour autant, montré également de belles choses. Ces dernières, émanent surtout d’un joueur, Uth l’allemand. Ce dernier a parfaitement débuté cette rencontre, transformant un pénalty (7’) après avoir déjà, lui-même, provoqué la faute. Par la suite, au sein d’un entre jeu de Cologne trop étiré, Uth a véritablement réalisé une belle prestation. Véritable métronome de cette équipe de Cologne, ce dernier a participé activement à la construction du jeu de son équipe, essayant toujours de temporiser et de trouver, calmement, des espaces. Sa vision du jeu et ses passes, où il s’est montré très appliqué, ont nourri le jeu de Cologne.

L’œil du Monde du Sport: La mauvaise performance

John Córdoba: Alors que Uth rayonnait dans l’entre jeu, l’avant-centre de Cologne était, quant à lui, profondément en difficulté. Le sud américain, véritable sérial buteur pour son équipe – 10 buts en 22 matchs – est apparu, aujourd’hui, bien plus effacé. Il n’a pas su s’insérer dans le jeu de son équipe, touchant ainsi, trop peu de ballons. Son influence fut, donc, très réduite sur ce match. On peut regretter, qu’il n’ait pas tenté de faire des appels en profondeur, pour tenter de participer aux raids offensifs initiés par ses coéquipiers.

Zoom: Baku, l’homme fort de Mayence sur le couloir droit.

Si Mayence a trouvé les espaces pour développer son jeu lors de ce match, c’est bien grâce à l’important travail réalisé par Baku sur le couloir droit. En effet, ce dernier, épaulé en première mi-temps par Onisiwo, a été très important pour son équipe aujourd’hui. Tout d’abord, il a été primordiale dans le jeu de relance de son équipe. Ainsi, il fut, le plus souvent, toujours l’un des premiers sur le ballon. Profitant de sa bonne entente avec ses coéquipiers de la défense, Baku a véritablement endossé le rôle d’un milieu relayeur. Sa qualité de transmission lui a permis d’orienter le jeu de son équipe. Il a, de ce fait, de nombreuses fois, transmis d’excellents ballons vers Onisiwo dans son couloir, ou bien dans l’axe vers Kunde où Boëtius. Du fait de son omniprésence dans le jeu, son placement sur le côté a donc fait pencher le jeu de son équipe vers la droite, preuve de sa grande influence sur le match.

Ensuite, Baku fut également très important dans le registre offensif de son équipe. Toujours situé dans son couloir droit, il a de nombreuses fois débordé depuis son côté, pour apporter un soutien offensif de qualité à ses coéquipiers situés aux avant-postes. Il a, notamment, brillé au travers de ses centres, toujours précis, ou ses ouvertures lumineuses, comme sur le premier but, où il décale parfaitement Quaison.

Baku fut donc influent, tant dans le jeu défensif de son équipe, en s’occupant de la première relance, que dans le jeu offensif de cette dernière. Le couloir droit de Mayence a, ainsi, fait belle figure sur ce match, grâce à cette belle prestation de l’allemand.

Retrouvez toute l’actualité de la Bundesliga et du football allemand en direct, toute la journée, en suivant https://twitter.com/BuLi_Benny sur Twitter.

Gabriel Moser

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :