Ligue 1 – Monaco – Après trois mois où en est Roberto Moreno?

Nous sommes à la dernière journée de la première phase du championnat, Monaco vient de s’imposer à domicile face au LOSC. Une belle victoire 5-1 pour les hommes de l’entraîneur portugais Jardim. Seulement, cette victoire ne suffit pas au coach pour se maintenir à la tête de la formation monégasque et le nouveau directeur sportif, Oleg Petrov, licencie ce dernier.

L’arrivée

Le flou s’installe donc plus encore dans la Principauté après un début de saison morose. Les festivités de fin d’année passent et l’annonce arrive: Roberto Moreno, l’espagnol débarque dans la principauté!

Le pari est risqué car tout le monde se souvient encore du passage infructueux du néo-coach Thierry Henry. Moins d’un an après cette erreur d’appréciation sur un tout jeune coach, Monaco fait à nouveau confiance à une personne manquant d’expérience sur un banc de touche.
Roberto Moreno a déjà entrainé quelques petites formations régionales de l’autre côté des Pyrénées mais Monaco l’a surtout ciblé pour le travail qu’il accomplit ces dix dernières années au Fc Barcelone, l’analyse vidéo.

Moreno est en effet un adepte de cet outil. La question était donc de savoir s’il allait arriver maintenant à passer du côté pratique de la chose après avoir creusé l’aspect théorique de cette dernière.

La chance du débutant

A peine arrivé, Moreno doit déjà composer avec une première échéance en fin de semaine. Le traditionnel rendez-vous des 32èmes de finale de la coupe de France après la coupure hivernal. Monaco est opposé à une écurie de Ligue 1, qui plus est meilleure défense du championnat. L’équipe champenoise de Reims se présente en confiance à Louis II.

Moreno doit voir de quoi ses joueurs sont capables. Pas de turn-over pour ce match de coupe, donc. Au vue du onze de départ de Monaco, on peut déjà voir la patte de Moreno et la philosophie de jeu qu’il veut apporter à Monaco. Au contraire de Jardim, qui privilégiait une forte ligne défensive de cinq joueurs, Moreno opte pour un quatuor défensif. Cela lui permet donc de muscler l’entre jeu et de donner les clés du jeu à Bakayoko pour utiliser toute sa qualité de transmission.

Le premier résultat est concluant mais Monaco faire surtout preuve de chance dans ce match puisque Baldé arrive à marquer à la dernière seconde du temps additionnel (90+5’ score final 2-1).

 « Un calendrier chargé »

Moreno doit composer avec un calendrier chargé sur les deux prochains matchs: une double confrontation contre le PSG, pour cause de match en retard.

Le premier round de ce duel a lieu dans la capitale. Moreno a l’occasion de faire une première bonne impression s’il parvient à créer l’exploit de battre l’ogre parisien chez lui. Et il n’est pas passé loin de le réaliser.

Malheureusement, une nouvelle fois, Monaco pêche à cause de sa défense. Trois buts encaissés pour trois marqués, le score est nul mais aurait pu être favorable à Moreno et ses hommes si la défense avait été plus solide.

Trois jours après cette petite désillusion, tous les regards étaient tournés vers Louis II: Monaco allait-il prendre sa revanche? Le score de 1-4 en faveur de Paris en fin de match fait déjà tâche sur l’horizon de Moreno dans la Principauté. En effet, comment un as de l’analyse vidéo peut-il, en trois jours, ne pas cibler, au vue du premier match, les points faibles d’une équipe? Monaco avait su faire mal à l’armada parisienne. Ce dernier aurait du analyser les situations dans lesquelles Monaco avait su prendre l’avantage durant le premier match. Ainsi, il aurait pu aller chercher cette victoire qui était à sa portée et à la portée de ses joueurs.

Ces deux premiers matchs ont donc déjà souligné les faiblesses que Moreno allait montrer par la suite, notamment ce manque de lucidité dans ses choix.

Le rythme du championnat reprend et Moreno éprouve les plus grandes difficultés. Ainsi, il se fait sèchement remettre à sa place, à domicile, par Strasbourg qui bat son équipe 3-1. Louis II est révolté.

Dos au mur

L’élimination en coupe de France face à St Étienne, à nouveau à domicile, n’arrange rien aux affaires du principal intéressé. Le mois de janvier se termine et Moreno n’a connu que deux victoires avec son équipe. Toutes en coupe de France, dont une face à une formation de National 2, autant dire que ce premier bilan ne joue pas en sa faveur.

Monaco doit absolument réagir pour ne pas lutter pour le maintient jusqu’à la dernière journée comme l’an passé.
Après une nouvelle défaite chez les Crocos nîmois, Monaco est dos au mur.
Pour la réception d’Angers, une victoire est donc impérative. Moreno va, dans cet objectif, refaçonner son milieu de terrain et y amener un peu plus d’expérience. Adieu donc Bakayoko qui laisse sa place à Fabregas. Le 4-3-1-2 mis en place par Moreno est plutôt concluant. Pas d’étincelles dans le jeu mais le résultat est là: victoire 1-0.

S’en suivent par la suite deux autres victoires d’affilées qui donnent un peu de baume au cœur au technicien espagnol.

Cependant, on ne comprend toujours pas où Moreno veut en venir et quel schéma de jeu il veut mettre en place.

Incertitudes et interrogations

Durant le mois de février, Moreno va donc bricoler selon les matchs. Après Fabregas dans l’entre jeu contre Angers, il opte pour un 4-4-1-1 lors du déplacement à Amiens. Tout comme face à Montpellier, il met Jovetic en soutien derrière les attaquants. Il arrive cependant à connaître le succès pas trois fois mais cette instabilité au sein de l’équipe et ses choix aléatoires ne permettent pas l’émergence de réels cadres dans l’équipe. L’absence de leadership et d’esprit d’équipe se fait ressentir.

Depuis lors, Monaco n’a plus jamais gagné en Ligue 1, encaissant coup sur coup un nul à Dijon et à Reims avant de s’incliner lors du derby de la Côte d’Azur face à l’équipe de Patrick Viera, Nice.

L’adepte de l’analyse vidéo, vit donc une première expérience sur un banc de touche de haut niveau compliquée. Bien qu’il n’en soit qu’au début de son aventure avec Monaco, Moreno est déjà attendu au tournant après cette coupure forcée dûe à l’urgence sanitaire. Il doit absolument conduire Monaco à une place qualificative pour une joute européenne, et ainsi espérer sauver sa place au sein de l’association sportive de Monaco.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :