Netflix – Série – The English Game, plongée dans les débuts du football anglais.

Depuis plus d’une semaine désormais, Netflix propose dans son catalogue la saison une de The English Game ou Le Jeu Anglais en français.
Composée de six épisodes de cinquante minutes environ, Julian Fellows nous conte l’histoire mouvementée de Arthur Kinnaird et Fergus Suter, deux prodiges du football amateur écossais de Glasgow, venus chercher la gloire en Angleterre en tentant notamment de remporter la fameuse coupe d’Angleterre.

Une société inégalitaire

Les deux footballeurs atterrissent dans la ville ouvrière de Darwen.

La série nous propose une immersion totale dans l’Angleterre des années 1870.

Tout d’abord, le réalisateur nous présente une Angleterre ouvrière très misérable. Les ouvriers sont révoltés par une nouvelle baisse de salaire.
Dans le même temps, certains d’entre eux jouent le prochain tour de la Coupe d’Angleterre face à une équipe d’aristocrates, le plus souvent rentiers.
La série souligne ainsi donc ce décalage dans ce football amateur prétendument égalitaire mais qui ne l’est finalement aucunement.
En effet, d’un côté des ouvriers se battent chaque jour pour gagner leur pain à la sueur de leur front, tandis que d’autres, bavassent dans les salons entre deux parties de billard. Au vue de ce schéma, les matchs sont totalement déséquilibrés puisque certaines équipes ont le temps de s’entraîner tandis que d’autres voient leurs joueurs être obligés de travailler durant la journée et donc ne pas s’entraîner.

Une révolution sociale et sportive

L’arrivée de Fergus Suter et de son acolyte dans cette pauvre équipe ouvrière de Darwen va bousculer les choses.
En effet, cette arrivée va soulever la question du professionnalisme dans ce sport. Un joueur peut-il être payé pour jouer? Selon les règles de la fédération à l’époque, il est interdit de percevoir une quelconque rémunération contre service rendu sur le terrain.

Au fil de la série, on suit le prodige écossais, Fergus Suter, qui va entamer un combat pour autoriser la rémunération des joueurs dans le but que le jeu puisse évoluer et pour que chaque équipe puisse avoir les mêmes chances de victoire, qu’elle soit issue d’un milieu ouvrier ou d’un milieu bourgeois.

L’aristocratie anglaise, que l’on voit dans le début de l’histoire, dominer les débats sur le terrain, va petit à petit être dépassée par les événements et commencer à redouter la puissance des équipes ouvrières.

Deux visions du football s’opposent dans cette série: une vision qui se rapproche plus de l’activité et du passe-temps. Dans ce camp, le football est perçu comme un loisir pour les gens de bonnes familles, réservé uniquement aux riches fortunes anglaises. De l’autre, un camp qui croit fermement en la possibilité de faire de ce sport un métier mais surtout un spectacle, où toutes les catégories sociales se retrouveraient dans les gradins pour vivre leur passion pour le football.

La série raconte finalement l’histoire d’une grande confrontation entre une classe ouvrière miséreuse et une bourgeoisie hautaine.

Passionné de ballon rond, vous apprécierez grandement les nombreuses scènes de matchs que la série propose. La tension est vraiment palpable et les différents épisodes laissent place à un suspense haletant et offrent aux spectateurs de nombreuses émotions.

Gabriel Moser.

Publié par Gabriel Moser

Rédacteur en chef du site. Passionné du sport en général. J’ai créé ce site pour apporter une information riche, précise et de qualité au monde du sport. N’hésitez pas, si vous voulez me contacter, à m’envoyer un courriel à l’adresse suivante 📥 gabriel.moser1515@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :